Pixel Buds : Google a-t-il réussi à briser la barrière de la langue ?

Maj. le 13 juin 2018 à 15 h 32 min

Lors de sa conférence Ask More, Google a dévoilé de nombreux produits. Mais c’en est un en particulier qui attire notre attention : les Pixel Buds. Derrière un simple casque audio sans fil se cache la capacité de briser la barrière de la langue, grâce à une traduction en temps réel des conversations. N’est-ce pas là une révolution à venir ? Zoom sur l’appareil.

Google Pixel Buds

Depuis la nuit des temps, l’un des plus grands problèmes de l’humanité n’est autre que l’inexistence d’un langage commun. C’est un fait : de nombreuses langues existent à travers le monde, et il nous est bien difficile de comprendre notre prochain sans cela. Si l’anglais est devenu presque par défaut une langue commune, son bagage culturel fait qu’il ne s’agit pas d’une solution en soi. Et l’Espéranto, malgré sa bonne volonté, peine à se faire connaître et à être utilisé.

Pas étonnant donc que l’un des plus grands fantasmes de la science-fiction a toujours été de créer un appareil capable de traduire instantanément les conversations, de sorte que la barrière de la langue n’existe plus. Et on a pu voir cela influencer également le web, alors que l’un des premiers traducteurs en ligne n’était autre que Babel Fish inspiré de l’oeuvre de Douglas Adams.

Lors de la conférence Google Ask More, le constructeur américain a dévoilé de nombreux appareils faisant désormais partie de son nouvel écosystème. Mais ce que l’on ne souligne pas assez est que l’un des plus simples présentés au cours de l’événement… est aussi celui avec le plus de potentiel. Nous parlons bien évidemment des Google Pixel Buds.

Les Google Pixel Buds traduisent 40 langues naturellement

Les Pixel Buds, ce sont les premiers écouteurs sans fil créés par Google. Et ils ne payent pas nécessairement de mine, étant dans la moyenne des écouteurs sans fil intelligents de notre époque avec un design très simple en tour de cou. Il reprend la même philosophie que le reste des produits du constructeur, avec des matériaux courants des foyers occidentaux.

Avec 5 heures d’autonomie et un boîtier de rangement faisant également office de chargeur, il a tout ce qui est convenu de nos jours. L’un de ses grands points de différenciation n’est autre que la présence de Google Assistant sur l’appareil, permettant de répondre aux questions communes des utilisateurs et lancer de nombreux ordres à son téléphone rapidement.

Mais surtout, et c’est là sa plus grande spécificité, les Pixel Buds sont capables de traduire une conversation naturellement et instantanément comme vous pouvez le voir dans la démo ci-dessus. Aussi rapide que celle-ci fût, c’est probablement le point le plus intéressant de l’intégralité de la conférence Google, et qui passe pourtant inaperçu.

Une telle technologie a le potentiel de résoudre l’un des plus grands problèmes de l’Humanité entière. En supportant 40 langues différentes, il est capable tout simplement de faire converser naturellement 40 cultures différentes avec simplement des écouteurs dans les oreilles et un smartphone dans la main. Autant dire qu’en 2017, la plupart des peuples ont déjà leur smartphone dans la main et leurs écouteurs dans les oreilles sans même penser une seule seconde à une telle capacité.

Les limites des Pixel Buds

Evidemment, tout n’est pas parfait avec cette solution. Tout d’abord, et quand bien même les Pixel buds ne sont que de simples écouteurs Bluetooth, cette fonctionnalité de traduction en conversation n’est pour le moment compatible qu’avec les Pixel et Pixel 2 équipés de l’application Google Traduction. Il est étonnant que le développeur ne demande pas tout simplement qu’un smartphone Android et l’application en question, mais il s’agit sûrement d’une volonté de maîtriser les premiers pas de cette solution de bout en bout.

Son plus grand problème pourrait résider dans la traduction elle-même. Etant basée sur Google Traduction, on peut d’emblée s’attendre à ce que celle-ci soit très performante pour traduire l’anglais vers 39 autres langues… mais pas nécessairement les autres. La complexité du français et de ses genres par exemple reste un mont toujours à gravir pour la traduction automatique.

Reste également un problème d’ordre pratique. A l’heure actuelle, entretenir une conversation par ce moyen suppose qu’un auditeur a les Pixel Buds dans les oreilles, tandis que le Pixel fait la traduction et écoute l’interlocuteur, faisant que l’appareil met tout de même une certaine barrière entre les individus. Il serait difficile d’aborder un parfait étranger de la sorte.

Les Pixel Buds, premiers pas d’une révolution

Ne vous y trompez toutefois pas : s’il est quelque chose de totalement transparent est que chaque point faible de cette technologie est amené à disparaître très vite, plus vite qu’il pourrait y paraître. La compatibilité de la technologie avec plus de smartphones n’est après tout qu’une affaire de déploiement, et probablement d’accords passés entre le développeur et les constructeurs. Et notamment Apple, qui ne tardera très certainement pas à accepter cette technologie ou la copier tout simplement.

Pour ce qui est des fautes de traduction, Google a bien explicité lors de sa conférence les progrès qui avaient été faits sur cela grâce à l’intelligence artificielle. Dans son monde gouverné par l’IA avant tout, Traduction apprend à une vitesse toujours plus affolante et approche de la marge d’erreur d’un être humain plus que d’une machine. Le fait est que nous ne sommes qu’à une poignée d’année avant que la traduction automatique soit capable de comprendre l’intégralité des langues et les retranscrire.

Enfin, la démocratisation de la technologie Bluetooth 5.0 permettra sans aucun doute à de nombreux utilisateurs de connecter deux Pixel Buds à un même smartphone, permettant une conversation plus directe sans qu’un smartphone ne s’interpose entre les deux interlocuteurs. Sans compter qu’il ne s’agit là que d’un premier pas, et qu’un appareil intégralement dédié à la traduction automatique en temps réel poussé par cette technologie est probablement à prévoir dans les prochaines années.

Par rapport à tous les produits et toutes les innovations que Google a pu présenter lors de sa conférence Ask More, nous sommes donc bien obligés de reconnaître que les Pixel Buds représentent les prémisses d’une véritable révolution à venir. Le développeur touche ici à un rêve que l’humanité entretient depuis des millénaires, et n’a jamais été aussi proche de l’atteindre : une serviette sera indispensable.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung lance une carte microSD 512 Go au prix de 290€

Samsung publie la fiche produit de sa carte microSD de 512 Go sur son site officiel. Celle-ci propose des débits jusqu’à 100 Mb/s en lecture et jusqu’à 90 Mb/s en écriture, permettant de transférer relativement rapidement de gros fichiers. On…