Phishing : les banques ne remboursent pas les victimes en cas de négligence

Les victimes de phishing bancaire n’ont pas le droit d’être remboursées par leur banque en cas de négligence , rappelle une nouvelle fois la Cour de Cassation. Si la victime d’un phishing n’a pas veillé à sécuriser ses coordonnées bancaires, elle n’a donc droit à aucun remboursement. 

phishing

 

Ce 3 octobre 2018, la Cour de Cassation a publié un arrêt pour rappeler que les victimes de phishing coupables de « négligence grave » n’auront droit à aucun remboursement de la part de leur banque. Pour la 3ème fois en plusieurs mois, une victime de phishing est rentrée chez elle bredouille.

En cas de négligence grave, les banques ne remboursent pas les victimes de phishing

Un certain monsieur B réclamait en effet un remboursement de la part de la Caisse de Crédit Mutuel. L’homme affirme que sa carte de banque a été utilisée à son insu pour réaliser une série d’achats, pour total de 1 600 euros. Si un juge a estimé que la Caisse de Crédit Mutuel devait effectivement rembourser la victime, la Cour de Cassation en a décidé autrement. Pour la Cour, le remboursement n’est pas un droit.

« L’utilisateur d’un service de paiement qui agit avec une négligence grave est tenu de supporter l’intégralité de la perte subie » assure la Cour de Cassation. D’après l’enquête, la victime aurait communiqué ses coordonnées bancaires après avoir reçu un mail de phishing. « Il a reçu un mail de « agence@mail-mail,com » pour fournir des codes d’accès qu’il avait reçu par courrier et qu’il a donc inscrit ses codes d’accès à l’endroit demandé » souligne l’arrêt. Pour rappel, 1 internaute sur 2 continue de répondre aux mails de phishing, affirme une étude.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Téléchargez GHIDRA et prenez vous pour un espion de la NSA

Le logiciel GHIDRA utilisé par la NSA pour repérer et contrer des programmes malveillants est désormais disponible gratuitement pour tous. Open-source, il peut même être amélioré par la communauté.  Comme promis, la National Security Agency (NSA) des États-Unis a rendu…

CMS : 90% des sites web piratés utilisent WordPress

90% des sites web piratés utilisant un CMS tournent sous WordPress d’après Sucuri, une entreprise spécialisée en sécurité web. Les sites e-commerce sont particulièrement prisés des hackers pour la simple raison qu’ils permettent d’accéder aux données bancaires des utilisateurs. Ce…

Windows : le nombre d’attaques phishing a explosé en 2018

Microsoft révèle dans son rapport Security Intelligence Report 2018 quelle cybermenaces ont visé l’écosystème Windows au cours de l’année passée. Le nombre d’attaques phishing a explosé de 150% tandis que le nombre de ransomware est en déclin. Globalement, le rapport relève…

Chrome : 85% des extensions se moquent de votre vie privée

Une étude Duo Labs autour des extensions Chrome révèle que 85% d’entre elles n’ont aucune politique en matière de vie privée – un document qui explique clairement comment vos données seront utilisées en cas de collecte. Pour en arriver à…

Attention, ce câble USB peut pirater n’importe quel ordinateur

Ce câble USB modifié permet à un attaquant de pirater n’importe quel ordinateur. Conçu par un chercheur en cybersécurité, cet accessoire peut réagir à des commandes à distance transmises par un pirate. Bientôt produit en masse, il est destiné à mettre en garde le grand public…