Pénurie de puces : une rupture de stock pour les smartphones, TV et consoles est à prévoir avant Noël

 

La pénurie de composants qui touche l’électronique va créer des ruptures de stock à Noël. Et cela concerne aussi bien les ordinateurs, les consoles de jeu, les smartphones et les télévisions connectées. Et selon le patron d’ARM, elle pourrait même rendre les achats de Noël très compliqués. Il va même jusqu’à conseiller les consommateurs à ne pas attendre la dernière minute pour les effectuer.

penurie puce cadeau noel 2021
Il n'y aura peut-être pas de cadeau électronique sous le sapin cette année ! Crédit photo : Unsplash

Nous en parlons souvent dans nos colonnes : une pénurie de puces affecte l’univers de l’électronique grand public. Nous l’avons fortement ressenti une première fois lors de la sortie des dernières consoles de jeu vidéo, les PlayStation 5 de Sony et Xbox Series X de Microsoft. La dernière console de Nintendo, la Switch OLED, n’est pas épargnée, puisque sa production aurait été réduite de 20 % selon certaines estimations.

Lire aussi – iPhone 13 : la pénurie de composants oblige Apple à produire 10 millions de smartphones en moins

Après les consoles de jeu, nous avons ressenti cette pénurie une deuxième fois avec les dernières générations de cartes graphiques de Nvidia et AMD qui ont été monopolisées par les mineurs de cryptomonnaies. Ces dernières ont été rapidement très difficiles à trouver dans le commerce. Bien évidemment, la pénurie touche aussi d’autres secteurs, comme l’automobile ou la télévision.

Les smartphones ne sont pas épargnés. Plusieurs études, relayées la semaine dernière dans nos colonnes, affirment que les ventes de mobiles ont baissé de 6 % au troisième trimestre 2021. Les difficultés de production de SoC se sont aggravées durant l’été, information confirmée par les principaux fondeurs : Intel, Nvidia, TSMC et AMD. Ces dernières estiment même que l’approvisionnement en puces ne redeviendra pas normal avant 2023.

Si vous n'avez pas acheté vos cadeaux de Noël, vous allez être déçus

Ces prévisions pessimistes ont été corroborées cette semaine par Simon Segars, le patron d’ARM, la société britannique qui développe les architectures éponymes que vous retrouvez aujourd’hui dans la quasi-totalité des processeurs pour smartphone. Ce dernier s’est exprimé lors du Web Summit 2021, une conférence organisée à Lisbonne. Durant son intervention, il explique qu’il s’agit d’une crise sans précédent.

Deux de ses remarques sont intéressantes. D’abord, il affirme que la différence entre l’offre et la demande en matière de composant n’a jamais été aussi extrême. Les délais entre une commande et une livraison de puces peuvent atteindre dans certains cas 60 semaines. C’est-à-dire plus d’une année ! Ensuite, il explique qu’il n’y aura pas assez de produits en magasin pour combler tous les besoins pour les fêtes de fin d’année : « si vous n’avez pas encore acheté tous vos produits électroniques, vous risquez d’être déçus », assène-t-il. Et ce alors que nous sommes à moins de 9 semaines des fêtes de Noël.

Les causes ? Covid, Huawei, télétravail, lancement de la 5G…

Selon lui, la cause de cette pénurie est un concours de plusieurs facteurs. D’abord, l’épidémie mondiale. Elle a forcé les foyers à s’équiper pour le télétravail, l’école à la maison, la communication à distance et le divertissement en confinement. Ensuite, la hausse de la demande en voiture, lesquelles sont de plus en plus connectées.

Mais ce n’est pas tout : la tension entre les États-Unis et la Chine, le stockage massif de composants par Huawei pour contourner son embargo, le lancement mondial de la 5G (accompagné d’un renouvellement massif des smartphones), ainsi que la faible capacité mondiale de production de composant. Les grandes entreprises investissent 2 milliards de dollars chaque semaine pour construire des usines. Mais cela vient bien trop tard.

Source : BBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !