Orange augmente à son tour le prix de ses forfaits sans demander l’avis des abonnés

 

Après SFR et Bouygues Telecom, c'est au tour d'Orange d'augmenter le prix de ses forfaits sans en avertir ses abonnés. L'opérateur use la même technique que ses concurrents : prétexter une augmentation des données mobiles disponibles pour hausser la facture de 2 €. Même si cela est contraire à la volonté de l'utilisateur, cette pratique est entièrement légale.

Orange hausse forfaits
Crédits : Unsplash

Les abonnés Orange étaient jusque là épargnés par les augmentations subites du prix des forfaits. L'opérateur a finalement décidé d'emboîter le pas à ses concurrents. Après Bouygues Telecom qui a fait passer la facture du forfait B&You à 4,99 €, et SFR qui ne cesse d'augmenter ces tarifs pour ses utilisateurs RED depuis quelques mois, c'est donc désormais au tour d'Orange d'envoyer un mail à ses abonnés pour les prévenir de la sanction.

Comme pour les autres opérateurs, cette augmentation est déguisée en offre : un utilisateur indique ainsi bénéficier de 10 Go supplémentaires sur son forfait mobile sans réengagement et sans démarche de votre part”, comme l'explique Orange, pour la modique somme de 2 € en plus par mois. Les abonnés concernés profitent gratuitement de ce “cadeau” pendant un mois. À la différence de SFR et de Bouygues Telecom, qui ne laissent pas la possibilité de refuser cette augmentation, Orange permet lui de “revenir à tout moment à l’offre initiale”.

À lire également – Orange accuse Free Mobile de proposer de la fausse 5G à ses abonnés

L'augmentation du prix des forfaits est parfaitement légale

Et pour cause : l'opérateur ne souhaite probablement pas s'attirer les foudres de ses abonnés, à l'instar de SFR qui a dû rembourser certains utilisateurs mécontents. Toutefois, Orange n'enfreint aucune loi en usant de cette pratique. Selon la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes, il est nécessaire de respecter deux conditions pour appliquer une hausse sur la facture. Premièrement, l'abonné doit être prévenu un mois avant sa mise en vigueur. Ensuite, l'amélioration attribuée en retour ne doit concerner que les services en lien avec les télécoms, comme les données mobiles ou le débit.

Aucun risque pour Orange, donc, de se retrouver devant la justice pour pratique commerciale douteuse. L'opérateur respecte les conditions imposées par l'organisme de régulation, qui interdit par exemple les augmentations pour “une option musique, option télé, abonnement à un livre”. Le cas échéant, l'abonné a la possibilité de signaler cette hausse à celui-ci en passant par la plateforme SignalConso. À l'heure actuelle, seuls les utilisateurs Free n'ont pas encore subi d'augmentation de leur facture.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !