Oculus Rift : iFixit lui octroie la note de 7/10 pour sa réparation

 

L’Oculus Rift est disponible à la vente depuis peu, mais sa version commerciale passe d’ores et déjà à la terrible épreuve du démontage orchestrée par iFixit. Comme le site en a déjà démonté plusieurs, il précise qu’il s’agit là du Rift CV1.

oculus-rift-ifixit

Avant toute chose, sachez que le casque a été passé devant une caméra infrarouge pour déterminer combien de ces LED étaient réellement présentes sur le périphérique. Et le site est formel : contrairement aux versions non commerciales, il en dispose sur sa façade avant et arrière. Passons maintenant au démontage en lui-même.

Initialement, le démontage est assez facile à réaliser : il suffit juste de retirer la mousse de protection située à l’intérieur du casque et de déconnecter le câble. En revanche, là où nous avions vu que la précédente version utilisait l’écran AMOLED du Galaxy Note 3 (1920×1080), nous découvrons deux écrans OLED avec une définition combinée de 2160×1200.

Ces écrans sont indépendants, séparés de 90 mm de côté et situés chacun sous chaque lentille, qui ne sont plus interchangeables. La densité de ces écrans est de 456 ppp, soit plus qu’un iPhone 6S Plus.

Toutefois nos confrères signale néanmoins que celle-ci est moindre par rapport à un Galaxy S7, qui pour sa part, en a une de 577 ppp pour sa version normale, le S7 Edge lui en compte une de 534 ppp. Notez tout de même que leur définition est toutefois supérieure avec 2560×1440.

Au final, le casque se voit doté d’une note de 7 sur 10 pour sa capacité à pouvoir être réparé. iFixit note que même si les couches extérieures s’enlèvent assez aisément, l’intérieur du périphérique est, assez logiquement, plus difficile d’accès.

L’espace relativement restreint avec des câbles plats rend le travail de démontage plus compliqué, en particulier pour le retrait de la carte mère, des lentilles et des écrans. En revanche, et c’est le point noir, le bandeau qui maintient le casque ne peut être remplacé, sans déchirer le tissu.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
PanasonicVRGoggles 1536x1024
Panasonic dévoile des lunettes VR avec un design incroyablement steampunk

Panasonic profite du CES 2020 pour dévoiler des lunettes de réalité virtuelle avec un design résolument différent. Rondes, et d’aspect épais avec des oeillères comme peuvent l’être des lunettes d’aviateur, elles un un je-ne-sais quoi rétro-futuriste, proche de l’univers steampunk….

casque vr
Apple Glass, AR : la firme pourrait utiliser une technique d’affichage holographique

Les Apple Glass (AR) ou un éventuel casque de réalité virtuelle de la firme pourraient bénéficier d’une nouvelle technique d’affichage holographique. Celle-ci, décrite dans un nouveau brevet, permettrait d’améliorer le rendu d’image, tout en rendant l’appareil plus simple à fabriquer,…

Exynos VR III
Samsung Exynos VR III : un étonnant prototype secret de casque VR autonome fait surface

Samsung travaille sur un prototype de casque VR autonome, l’Exynos VR III sa particularité étant d’abriter un dispositif de suivi du regard qui va accroître les possibilités du casque notamment pour allouer les ressources plus facilement est ainsi se focaliser sur ce que le porteur du casque regarde précisément.

vrotica casque vr autonome contenu pornographique 1
VRotica : le casque VR autonome réservé au porno

La startup anglaise Hologram vient de lancer son VRotica sur le marché. Il s’agit ni plus ni moins qu’un casque de réalité virtuelle autonome dédié aux contenus pour adultes. C’est-à-dire qu’il fonctionne sans l’aide d’un ordinateur ou d’un smartphone et permet à son détenteur de visionner du porno en toute tranquillité.