Nvidia RTX : encore une méthode pour contourner les mesures anti-minage, risque-t-on la pénurie ?

 

L’entreprise spécialisée dans les logiciels de minage NiceHash a publié aujourd'hui un nouveau programme capable de débloquer complètement le limiteur de minage LHR (light hashrate) de Nvidia sur certaines cartes graphiques, libérant ainsi toute leur puissance lors du minage de cryptomonnaies.

nvidia geforce rtx 3050 rumeur

NiceHash a annoncé que son logiciel peut maintenant contourner le limiteur de minage que Nvidia avait mis sur les versions LHR de sa gamme Ampere, rétablissant toutes les performances de minage de la plupart des GPU. Pour rappel, cette restriction est imposée à tous les GPU GeForce RTX 3000, à l’exception de la RTX 3090. Elle réduit de moitié leur taux de hachage d'Ethereum, ce qui diminue considérablement l’efficacité des cartes graphiques pour le minage, et donc les revenus des cryptomineurs.

Ce n’est pas la première fois que des pirates ont tenté de contourner les restrictions LHR. Des mises à jour de NBMiner, QuickMiner et T-Rex avaient permis aux mineurs de cryptomonnaies d’obtenir des profits décents avec les cartes graphiques de la série RTX 3000, puisqu’ils permettaient déjà d’obtenir entre 70 % et 80 % des performances. Désormais, les cartes peuvent fonctionner à pleine puissance grâce à NiceHash. Heureusement, ce logiciel ne fonctionne que sur le système d'exploitation Windows et ne prend en charge que l'algorithme DaggerHashimoto (Etash), ce qui limite son impact sur le marché des GPU.

Lire également : Ils piratent Nvidia et exigent que toutes les cartes graphiques puissent miner des cryptomonnaies

Les mineurs pourraient voler les stocks de GPU destinés aux gamers, mais cela ne devrait pas durer

Le GeForce RTX 3080 Ti est maintenant capable d'atteindre des taux de hachage de 120 MH/s avec un TGP de 281 W, une augmentation considérable par rapport aux 80-85 MH/s précédents. Cependant, d’après plusieurs mineurs, cela limite toujours les bénéfices à seulement 3,5 dollars par jour et par GPU. La RTX 3070 Ti et les versions LHR de la RTX 3060 Ti et de la RTX 3060 ont également vu leur taux de hachage fortement augmenter grâce à NiceHash.

Cela faisait maintenant quelques semaines que les gamers pouvaient profiter de stocks importants de cartes graphiques RTX 3000 et RX 6000 à des tarifs réduits, mais ce nouveau logiciel NiceHash pourrait de nouveau faire repartir les prix à la hausse. Cela serait donc un véritable coup de massue pour de nombreux joueurs qui attendaient une carte depuis maintenant plusieurs années.

Néanmoins, il faut rappeler que la RTX 3050 et la RTX 3080 12GB ne peuvent pas être débloquées en utilisant ce nouveau logiciel, car elles utilisent un algorithme LHRv3 plus récent pour limiter les performances de minage. Nvidia pourrait donc plus largement déployer ces drivers sur ses autres cartes s’il veut limiter l’impact du nouveau logiciel capable de débrider les GPU.

L’Ethereum pourrait bientôt mettre fin à la pénurie de cartes graphiques

L’arrivée du logiciel permettant de débrider les cartes graphiques pourrait ne pas être une si mauvaise nouvelle qu’elle n’en a l’air. En effet, la cryptomonnaie Ethereum devrait bientôt remplacer son algorithme Proof-of-Work (PoW) par un algorithme Proof-of-Stake (PoS), ce qui rendra les composants d'ordinateur pratiquement inutiles pour ceux qui minent l'Ethereum.

En effet, dans les systèmes PoW, la vérification des transactions et l'ajout de nouveaux blocs sont effectués en utilisant de grandes quantités de puissance de calcul. Chaque personne dans le monde disposant d'une plateforme de minage de cryptomonnaies connectée à Internet effectue en permanence des calculs qui décryptent les fonctions de hachage associées à chaque transaction, vérifiant la blockchain et permettant à la transaction d'avoir lieu tout en la maintenant sécurisée.

Cependant, avec le nouvel algorithme PoS, les utilisateurs pourront valider les transactions et produire de nouveaux blocs en jalonnant ou en verrouillant l'Ether. La méthode Proof Of Stake repose sur l'utilisation du réseau des propriétaires d'Ethereum pour décrypter le bloc de chaque transaction. Plus une personne possède de jetons, plus la puissance minière qui lui est attribuée est importante. Le système PoS présente également un certain nombre d'avantages par rapport au système PoW, tels qu'une meilleure efficacité énergétique, des barrières d'entrée plus faibles, des exigences matérielles moindres ou encore une immunité anti-centralisation plus forte.

Avec le système Proof Of Stake, certains estiment que l’Ethereum deviendra environ 2000 fois plus économe en énergie (avec une réduction de la puissance nécessaire d'environ 99,95%). Il faudra donc beaucoup moins de mineurs pour que le système Proof Of Stake fonctionne, et donc beaucoup moins de cartes graphiques.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !