Numéros surtaxés trop chers : l’Arcep va enfin plafonner leur prix

L’Arcep va plafonner le prix des numéros surtaxés qui a en moyenne augmenté de 400% entre 2005 et 2016. Dès le 1er août 2021, ces appels seront plafonnés comme tous les autres numéros courts et spéciaux. En outre, l’Arcep souhaite encadrer la pratique de modification de l’identifiant appelant et forcer les opérateurs à rendre ces numéros accessible depuis n’importe quel point du territoire français.

numero surtaxe

Les numéros spéciaux qui coûtent trop cher, bientôt de l’histoire ancienne ? Il y aura en tout cas des limites pour éviter des facturations parfois excessives. Dans son nouveau plan de numérotation, le gendarme des télécoms veut en effet s’attaquer à la protection des consommateurs, qui paient parfois ces services pour un prix exorbitant – alors même que la plupart de ces services sont disponibles à moindre coût (si ce n’est gratuit) sur internet. Pour « protéger davantage les utilisateurs des fraudes et abus », à défaut de les protéger « totalement » comme semble l’impliquer cette curieuse formulation, l’Arcep va ainsi fixer des plafonds « identiques à ceux existant pour tous les autres numéros courts et spéciaux : 3 € TTC par appel ou 80 centimes TTC par minute ».

Numéros surtaxés : le coût par appel a augmenté de 400%

De quoi limiter un peu le hors forfait sur la facture, alors que selon l’autorité, le coût de ces services pour le consommateur a plus que quintuplé entre 2005 et 2016. Cette décision, prise en lien avec un rapport de la DGCCRF, ne s’appliquera néanmoins pas avant le 1er août 2021. Autre mesure plus immédiate, l’Arcep veut encadrer la pratique selon laquelle certain centres d’appel modifient leur identifiant. Cela permet par exemple d’unifier un réseau de centres d’appel de sorte que le destinataire a le sentiment d’avoir affaire à un interlocuteur unique. L’Arcep explique en effet avoir constaté que cette disposition a débouché sur des usurpations de numéro, et prévoit une batterie de mesure pour empêcher ses effets négatifs à compter du 1er août 2019.

Enfin, l’Arcep va imposer que les numéros courts et spéciaux soient « accessibles depuis l’ensemble du territoire national, constatant que certains de ces numéros sont rendus volontairement inaccessibles par des opérateurs, en particulier depuis les territoires ultramarins ».

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Panne de Bouygues Télécom : l’incident est désormais résolu

Mise à jour du 16 octobre 2019 à 18H :  La panne du réseau Bouygues Télécom est désormais terminée, assure le FAI.  Bouygues Télécom est victime d’une importante panne nationale. Depuis hier, des milliers d’abonnés Bbox ne parviennent plus à…

Orange expérimente des box 5G pour remplacer la fibre

Orange teste des box qui profitent d’une connexion 5G. Ces nouveaux appareils s’annoncent comme des alternatives à la fibre pour livrer une connexion Très Haut Débit à certains territoires. En milieu de semaine dernière, Orange a présenté sa nouvelle box,…

Livebox 5 vs Freebox Delta comparatif : laquelle est la meilleure ?

Orange vient de dévoiler sa Livebox 5, et avec elle de nouvelles offres : comment se compare-t-elle à un concurrent comme la Freebox Delta ? Prix des offres, fiche technique, fonctionnalités, débit et positionnement, nous vous proposons dans ce comparatif…

Orange assure que la 5G ne sera pas plus chère que la 4G

Orange estime que les forfaits 5G ne seront pas forcément plus chers que les offres 4G actuelles. Pourtant, les internautes français se disent prêt à payer un abonnement plus cher pour profiter dès que possible du réseau du futur sur leur smartphone.  Avec…