NFT : les pirates ont envahi OpenSea, les investisseurs lancent des procès à la chaîne

 

Depuis plusieurs semaines, de nombreux investisseurs rapportent s’être fait voler leurs NFT par des pirates. À chaque fois, ces derniers ont été revendus sur la même plateforme sur laquelle ils étaient initialement postés : OpenSea. Le géant des NFT fait désormais face à plusieurs procès d’utilisateurs pour le moins mécontents.

NFT
Crédits : Unsplash

C’est un phénomène qui amuse autant qu’il inquiète, en fonction de quel côté du spectre des NFT vous vous trouvez. Depuis environ un mois, plusieurs détenteurs de jetons non fongibles ont déclaré s’être fait voler leur collection par des pirates. Phishing, social engineering ou encore exploitation de faille, les techniques divergent, mais le résultat est systématiquement le même : les pirates revendent les NFT récupérés moins cher que leur prix initial.

L’exemple le plus notable est probablement celui de la collection 91 Bored Ape d’une valeur de 2,8 millions de dollars qui s’est envolée. La même chose est arrivée à Chris Chapman, lui aussi détenteur d’un Bored Ape qu’il a mis en vente sur OpenSea pour environ 1 million de dollars. Deux mois plus tard, il reçoit une notification lui indiquant que son NFT a été acheté pour 300 000 dollars, grâce à une faille découverte par un pirate.

OpenSea s’attire les foudres de tous les utilisateurs

En l’espace de quelques mois, OpenSea est devenue la plateforme numéro une pour acheter et vendre des NFT. Après avoir levé 400 millions de dollars auprès d’investisseurs, l’entreprise est aujourd’hui évaluée à 13,3 milliards de dollars. Un succès que celle-ci doit entre autres à son business model terriblement efficace : OpenSea récupère une commission de 2,5 % sur chaque vente.

Seulement voilà, OpenSea n’avait certainement pas prévu sa montée en popularité exponentielle. Résultat, beaucoup considèrent aujourd’hui que la plateforme n’est absolument pas sécurisée, et que tout le monde risque de se faire arnaquer d’une manière ou d’une autre. La firme a commis « de nombreuses erreurs stupides », estime Chris Chapman, qui ajoute que ses dirigeants « ne savent pas vraiment ce qu’ils font ».

Force est de constater que les événements malheureux s’enchaînent sur la plateforme et que cette dernière est bien démunie face à l’ampleur du phénomène. Aujourd’hui, de nombreux utilisateurs accusent OpenSea de ne pas bloquer la revente de NFT volé par des pirates, car cela l’empêcherait de toucher la commission. À l’heure actuelle, l’entreprise est impliquée dans quatre procès.

Sur le même sujet — NFT : 416 000 €, voilà le prix de la carte unique de Kylian Mbappé vendue sur Sorare

Piratage, vol, plagiat : OpenSea, le Far West des NFT

Contraint de réagir, OpenSea a assuré travailler dur pour améliorer la sécurité de sa plateforme. « Comme toute entreprise de la tech, il y a une période où vous rattrapez votre retard », a expliqué Devin Finzer, directeur général de la firme. « Vous essayez de faire tout ce que vous pouvez pour accueillir les tout nouveaux utilisateurs qui arrivent dans l’espace ».

Crédits : Unsplash

Autre problème de taille, OpenSea ne semble pas avoir de système efficace de reconnaissance des œuvres. DeviantArt, une autre plateforme à destination des artistes, a déclaré que plus de 290 000 œuvres postées sur la marketplace sont en réalités des plagiats d’œuvres postées sur son site. OpenSea a pourtant bien mis en place un algorithme qui scanne chaque NFT publié, mais celui-ci le compare uniquement aux autres NFT de son propre site.

Ces problèmes arrivent dans une période déjà houleuse pour Open et pour le monde des NFT de manière générale. Ces derniers temps, les recherches sur Google en lien avec le sujet ont chuté de 75 %. Les ventes de NFT ont quant à elles dégringolé de 90 % depuis septembre dernier. Alors que l’engouement pour la technologie semble s’évanouir du côté du grand public, OpenSea doit également faire face à une concurrence grandissante qui pourrait bien profiter de ses lacunes en sécurité.

Source : New York Times



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !