Microsoft révolutionne Office et brise les barrières entre Word, Excel et PowerPoint

Maj. le 22 mai 2020 à 18 h 54 min

Microsoft va proposer une toute nouvelle expérience de création, d’édition et de partage des documents Office. L’entreprise se focalise sur l’aspect collaboratif des applications de sa suite, à l’image de Google Docs, Sheets et Forms. Et grâce au nouveau Framework Fluid, il n’existe désormais plus de frontière entre Word, Office ou encore PowerPoint. Vous pourrez créer des éléments indépendants qui s’intègrent facilement dans n’importe quel document.

Microsoft Fluid Office

Lors de sa conférence Build 2020 qui se déroule exclusivement en ligne du 19 au 21 mai 2020, Microsoft a dévoilé ses plans pour l’avenir de la suite Office. Ce futur passe par le nouveau Framework Fluid qui s’apprête à s’installer au cœur du fonctionnement de Microsoft 365 et des applications Office. Ces dernières deviendront beaucoup plus dynamiques et interconnectées grâce à des éléments indépendants et évolutifs.

Qu’est-ce que le FrameWork Fluid ?

Microsoft Fluid Framework est une technologie conçue pour faciliter la collaboration entre les utilisateurs des applications de la suite Office en ligne, notamment via Microsoft 365 et Office.com. Le framework permet de créer et de modifier des contenus dynamiques en temps réel grâce à des composants indépendants qui peuvent être partagés de manière transparente entre différentes applications.

L’idée est de permettre de créer des éléments tels que des tableaux sans avoir nécessairement à utiliser Excel par exemple. Ces tableaux fonctionneront comme des blocs autonomes qui peuvent être intégrés dans un document Word, Excel, dans Microsoft Team ou encore dans un email. Mieux, toutes les modifications effectuées à un endroit s’appliqueront automatiquement partout ou l’élément est intégré.

Microsoft compare ces éléments à des blocs Lego de contenu Office qui vivent sur le Web. Les tableaux, graphiques et listes de tâche que vous trouvez généralement dans les documents Office se transforment en modules collaboratifs dynamiques qui peuvent exister en dehors des documents traditionnels. Peu importe où vous les créez et quelle que soit la façon dont vous les partagez et les copiez dans d’autres applications, ils restent accessibles et

Microsoft veut faire de Word, Excel et PowerPoint des outils collaboratifs d’un nouveau genre

Certes, Microsoft Office reste très populaire, mais la suite subit de plus en plus la concurrence de Google Docs, Sheets et Forms qui sont entièrement gratuits et collaboratifs. Office Online, la version en ligne gratuite de Microsoft représente la parfaite alternative, mais la forte communauté de Google/Gmail a tendance à faire basculer les préférences en sa faveur. Microsoft Fluid et ses blocs dynamiques vont peut-être contribuer à renverser la vapeur.

Grâce à Fluid, les tableaux, les graphiques et listes sont toujours vivants et modifiables, cela pourrait être dans un email, dans une application de chat comme Microsoft Teams, ou même dans des applications tierces. Comment est-ce possible ? Simplement parce que Microsoft a décidé de rendre le Framework Open Source.

Des éditeurs tiers pourront donc rejoindre la barque et rendre les blocs Fluid compatibles avec leurs propres applications.  Cette nouvelle expérience sera proposée dans les prochains mois sur Office Online (Office.com) et Outlook. Seuls les abonnés Microsoft 365 avec une licence Entreprise pourront y accéder dans un premier temps.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
RedmiBook : Xiaomi dévoile ses « MacBook » à moins de 500 euros

Xiaomi a présenté ses nouveaux ordinateurs ultra-portables : les RedmiBook 13, 14 et 16. Des PC équipés de processeurs Ryzen et qui s’inspirent fortement du design des MacBook d’Apple. Pour séduire le public, la marque chinoise mise également sur un…

Microsoft avoue avoir eu tout faux sur l’Open Source

Microsoft avoue avoir eu tout faux sur l’Open Source. Le président actuel de l’entreprise Brad Smith vient de faire son mea culpa, affirmant que la firme de Redmond s’était placée de fait « du mauvais côté de l’histoire ». Comme quoi, il…

Microsoft aide Chromium à prendre en charge les appareils à deux écrans

Les Surface Neo et Duo, futurs terminaux à deux écrans de Microsoft, pourront certainement offrir nativement les navigateurs basés sur Chromium, à savoir Chrome et Edge. De quoi rendre l’expérience utilisateur plus agréable. Les navigateurs basés sur le moteur Chromium,…

Windows 10 : le Game Mode ruinerait les performances du PC

Le Game Mode de Windows 10 provoquerait des freezes et des ralentissements. C’est en tout cas ce qu’affirment de nombreux joueurs sur Reddit, qui témoignent depuis quelques jours de problèmes récurrents, une fois le fameux mode activé. Alors que la…