Méfiez-vous des applications Lampe de poche, vous êtes espionnés !

Maj. le 17 avril 2018 à 11 h 38 min

Les applications de type Lampe de poche sont très populaires sur le Play Store. Généralement, pour simuler l’effet d’une lampe de poche, elles se contentent de laisser allumer la LED proche du capteur photo qui sert de flash en temps normal. Un ingénieux principe qui attire aussi des éditeurs peu scrupuleux qui en profitent pour vous espionner à votre insu ! Comment se protéger ?

C’est au site web Snoopwall que nous devons l’enquête aux conclusions alarmantes. Sur 10 applications permettant la fonction lampe de poche, toutes demandent des autorisations pour le moins surprenantes voire carrément dangereuses. Pour une simple application censée éclairer devant soi, nous trouvons des demandes d’autorisation du numéro de téléphone, de la géolocalisation et même l’accès aux textos de l’appareil. L’histoire n’est pas sans nous rappeler le cas de la Russie qui peut espionner la France grâce à des failles de Windows.

Applications lampe de poche pour l'espionnage
Les applications Lampe de poche potentiellement dangereuses

Il s’agit évidemment ici d’autorisations abusives qui n’ont ici qu’un seul but : collecter un maximum d’informations sur l’utilisateur du smartphone puis … d’envoyer les données recueillies vers des sites difficilement identifiables. SnoopWall explique ainsi avoir pu suivre ces envois jusqu’en Inde, en Chine et en Russie. Malheureusement la piste s’arrête ici et il est impossible d’en apprendre plus pour le moment.

L’enjeu est stratégique pour les petits malins qui se cachent derrière le développement de ce type de logiciels. Tout le monde a besoin d’une lampe de poche et la gratuité rend ces applications extrêmement séduisantes aux yeux des utilisateurs qui ne prennent pas le temps de lire les droits d’accès demandés. Comme le fait remarquer l’enquête, toutes les autorisations sont listées à l’écran avant l’installation.

Ajoutons qu’il est alors encore possible de décliner et donc de refuser ladite application. Car ce qui est assez inquiétant, c’est que tous les softs de l’étude sont encore tous en ligne sur le Play Store à l’heure actuelle (nous ne vous communiquerons pas les liens par sécurité). Si vous possédez l’un de ces titres (cliquez sur l’image pour l’agrandir), nous vous recommandons de le désinstaller au plus vite.

Histoire de contrer cette tendance qui touche des titres très bien notés sur le store de Google, Snoopwall a développé sa propre application, Privacy Flashlight, certifiée sans mouchard. Celle-ci pèse 72 Kb et ne demande que deux autorisations pour s’installer. A méditer. Et on ne le répétera jamais assez, méfiez-vous de ce que vous installez sur vos smartphones !

Play Store

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
WhatsApp ne fonctionnera plus sur ces smartphones dès 2020

WhatsApp ne fonctionnera plus sur les iPhone sous iOS 8 ni sur les smartphones sous Android Gingerbread (ou version antérieure) dès le mois de février 2020. Peu avant, l’application de messagerie instantanée disparaîtra des derniers appareils tournant sous Windows Phone….

WhatsApp teste les messages qui s’autodétruisent comme dans Snapchat

WhatsApp teste en ce moment la possibilité d’écrire des messages qui s’autodétruisent après une durée définie par l’utilisateur. Une fonctionnalité qui rappelle Snapchat – mais qui commence à se retrouver chez la concurrence, notamment sur Telegram ou dans Gmail.  WhatsApp…

Apple Music pour Android est enfin capable de diffuser sur Chromecast

Apple Music pour Android est désormais en mesure de diffuser en continu sur les appareils Chromecast. L’application en profite également pour se relooker, puisqu’elle dispose désormais d’un mode sombre, compatible avec les paramètres du nouveau système Android 10. Après plusieurs…