Mediatek lance la vidéo qui vous rend beau !

Maj. le 18 mai 2016 à 17 h 09 min

Le processeur Mediatek MT6595 a fait la démonstration d’un outil surprenant. Le « beautification mode ». Entre impressionnant et terrifiant, faisant le point.

MT6595 processeur beautification


Nous vous présentions il y a quelques jours le ralenti le plus abouti du monde mobile. Ce slow-motion pouvant ralentir parfaitement jusqu’à 16 fois était une conséquence de la puissance du MT6595. Le « beautification mode » est une autre.

Plusieurs choses à savoir sur ce genre de principe. On a déjà vu des algorithmes de beautification sur des ordinateurs. Evidemment je ne vous parle pas de Photoshop, qui bien sûr peut transformer n’importe quelle personne en quelqu’un qui peut nous faire mal, tant le désir est grand. Sauf que Photoshop, c’est pas automatisé.

Un algorithme de beautification, en revanche, fait changer quelques grandes variables de manière systématique. C’est beaucoup moins abouti que du travail de pro, mais on peut avoir des résultats qui fonctionnent. Ces variables sont souvent les mêmes ; taille des yeux, adoucissement de la peau, finesse du visage. Il peut y en avoir d’autre, mais ce sont les classiques. Ça pose bien sûr la question intéressante de savoir si une formule de la beauté existe, d’autant que certains attributs sont relatifs au pays depuis lequel on se la pose.

En tout cas, Mediatek considère que la beauté est bien mathématique et a intégré cette possibilité à son monstrueux processeur, qui continue ainsi à faire parler de lui. Le petit plus, c’est que ça fonctionne sur de la vidéo. Le plus du plus, c’est que ça s’applique à la volée. On peut donc filmer quelqu’un et ajuster en direct le niveau de modification des variables.

Alors le bilan, pour être honnête, est quand même assez spécial. On voit où le logiciel veut en venir, mais le résultat n’est pas naturel et un brin flippant. Après, comme le soulignent les testeurs, utilisé avec retenu, sans pousser tous les réglages à fond, ça peut donner quelque chose de plus réussi.

Mais le but de l’opération pour Mediatek n’est sans doute pas autant de prouver l’efficacité du logiciel que la puissance de leur processeur. Et ça, c’est un pari gagné. Après avoir prouvé qu’il pouvait filmer 480 images/secondes en full hd, le voilà capable de tracker précisément un visage et appliquer des filtres et déformations. Un bon coup de pub, dans la compétition face à Qualcomm.

 

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Intel dévoile sa première carte graphique en images

Intel vient de lever le voile sur le design de sa première carte graphique. Bien décidé à concurrencer AMD et Nvidia sur ce marché, le fondeur commercialisera celle-ci à partir de 2020. On fait le tour des informations qui sont déjà disponibles.  Présent…

AMD minimise le DLSS de Nvidia et le trouve presque inutile

AMD s’est prononcé sur la technologie DLSS de Nvidia par l’entremise de son responsable marketing. L’équipe rouge s’attaque logiquement à son concurrent dans une tentative de minimiser les avantages apportés par la nouvelle solution d’antialisasing. Pour AMD, il vaut mieux…

Le prix des SSD 1To a baissé de 50% depuis 2018

Le prix des SSD 1To s’est effondré au cours des derniers mois, avec une baisse de l’ordre de 50% depuis 2018. Et ce n’est pas terminé puisqu’on peut s’attendre à une chute des tarifs d’environ 15% durant le premier semestre…

AMD Radeon VII : revue de tests, c’est une petite déception

AMD a annoncé sa nouvelle carte graphique Radeon VII, la première au monde équipée d’un GPU gravé en 7nm. Concurrente directe de la Nvidia GeForce RTX 2080, elle semble offrir des performances au niveau mais déçoit par le contraste entre sa fiche…

Galaxy S10 et OnePlus 7 avec mémoire interne UFS 3.0 ultra rapide ?

Les Galaxy S10 et OnePlus 7 pourraient faire partie des premiers smartphones équipés du nouveau standard de mémoire interne UFS 3.0. Celui-ci permet une vitesse de lecture et d’écriture des fichiers bien plus rapides qu’avec l’UFS 2.1. De quoi gérer…