McAfee : l’antivirus a une énorme faille de sécurité

L’antivirus McAfee est victime d’une énorme faille de sécurité qui permet de contourner les mécanismes d’autodéfense du logiciel sur Windows. Et d’exécuter du code arbitraire dans le contexte des services McAfee.

McAfee faille sécurité antivirus sous Windows 10
Crédits : Phonandroid

Une nouvelle faille critique touche trois éditions de l’antivirus McAfee : McAfee Total Protection (MTP), Anti-Virus Plus (AVP) et Internet Security (MIS) jusqu’à la version 16.0.R22. La faille, découverte par SafeBreach Labs a été publiée sous la référence CVE-2019-3648 – McAfee a déjà eu le temps de corriger le problème dans la version 16.0.R22 Refresh 1 de ses applications.

Cette faille est particulièrement grave car elle transforme l’antivirus en un vecteur d’attaque. Pour cela, l’attaquant doit modifier la machine cible avec des privilèges administrateur – qu’il peut obtenir de diverses manières, par exemple en récupérant le login, ou en menant son attaque en exploitant d’autres failles de sécurité.

Une DLL mal gérée sème la zizanie

Concrètement, le soucis vient d’un bug dans la gestion d’une DLL de l’antivirus, wbemprox.dll. Celle-ci appelle une autre DLL, wbemcomn.dll dont elle permet le chargement dans le contexte de son répertoire de travail plutôt qu’un chemin exact et prédéfini pour plus de sécurité. La librairie ne requiert par ailleurs pas que la DLL soit signée.

Du coup, en remplaçant cette DLL par un fichier spécialement modifié, il est possible d’exécuter du code arbitraire dans des processus critiques, gérés comme des composants système de Windows. Les attaquants peuvent également prendre contrôle de l’antivirus et mettre leur code malicieux sur liste blanche. Ou encore rendre leur malware persistant au démarrage de l’ordinateur.

Lire également : John McAfee veut révéler qui est le vrai fondateur du bitcoin

Pour régler le problème sur votre machine, il est vivement recommandé de mettre à jour votre antivirus au plus vite si ce n’est pas déjà le cas : les développeurs de SafeSearch Labs ont en effet laissé suffisamment de temps à McAfee pour que l’éditeur puisse corriger la faille, avant que cette dernière ne soit publiée.

Source : ZDNet



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Votre smartphone peut prendre feu à cause de ce simple malware !

Les chercheurs en sécurité de Tencent ont découvert qu’il était possible de mettre le feu, à distance, à un smartphone. Ils ont pour cela conçu un malware, BadPower, qui s’attaque aux chargeurs rapides – qui servent alors de fusible d’allumage……

Fraude à la carte bancaire : le skimming débarque sur le web

La fraude à la carte bancaire évolue. Selon nos confrères du site Ubergizmo, des hackers ont trouvé le moyen d’adapter le skimming, cette technique qui consiste à pirater une carte bleue une fois insérée dans un DAB, pour le web….

Zoom va chiffrer de bout en bout les visioconférences gratuites

Zoom change d’avis ! Finalement, le service d’appels vidéo va chiffrer de bout en bout les visioconférences de tous les utilisateurs, y compris celles des usagers gratuits. Dès le mois de juillet 2020, l’option sera accessible à tous les internautes en version…

Huawei : Boris Johnson voudrait bannir le constructeur du Royaume-Uni

Huawei pourrait se voir bouté hors d’Angleterre. En effet, Boris Johnson, le premier ministre britannique, envisagerait d’interdire la société chinoise de participer à la mise en place des réseaux 5G. La Grande Bretagne se rangerait ainsi du côté des Etats-Unis….