Materiel.net racheté par LDLC pour 39,2 millions d’euros

 

Le 7 décembre 2015 LDLC, spécialiste de la vente de matériel high-tech, annonçait son désir de rachat de son concurrent Materiel.net. Aujourd’hui, quatre mois plus tard, l’opération a été finalisée pour pas moins de 39,2 millions d’euros.

ldlc-rachat-materiel-net

Les deux sociétés concurrentes, qualifiées de « pure players » (entreprise œuvrant uniquement sur internet), ayant recours néanmoins au « click and mortar » (magasin en dur et boutique en ligne), sont les leaders dans le domaine de la vente de matériel high-tech.

Pour Materiel.net le chiffre d’affaires annuel 2014 s’élève à 150 millions d’euros, affichant une très bonne croissance de 12% sur une année. Du côté de LDLC, sur un exercice de mars à mars, l’entreprise obtient un chiffre d’affaire de 285,7 millions d’euros et affiche elle aussi une croissance de 12%.

C’est donc en toute logique que le loup a voulu manger l’agneau (même si ici l’agneau était un très gros agneau) et qu’en cette fin de mois de mars l’acte de rachat soit effectif.

Il aura fallut quatre mois pour officialiser le rachat de Materiel.net par LDLC. Les deux concurrents se sont mis d’accord sur le montant de 39,2 millions d’euros : 22,7 millions d’euros seront versés en numéraire et 16,5 millions en actions.

Il n’y a rien de bien surprenant concernant cette opération étant donné que Domisys, propriétaire de Materiel.net, annonçait l’acceptation d’une « offre d’acquisition de la totalité du capital social de Domisys » en février dernier. Les représentants du personnel étaient eux aussi d’accord quant au rachat. Il semblerait donc qu’aucun licenciement ne soit en vue, chose plutôt fréquente lors de rachat d’entreprises.

L’Autorité de la concurrence a donc validé l’opération permettant ainsi à LDLC d’obtenir 100% des parts de Materiel.net et potentiellement atteindre 500 millions de chiffre d’affaires annuel comme annoncé dans un communiqué.

LDLC atteindrait alors « avec deux ans d’avance l’objectif annoncé initialement à un horizon 2018 » et se hisserait à la 5ème place des e-marchands français.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Smartphone
Bientôt une taxe copie privée sur les smartphones d’occasion ?

La taxe copie privée doit-elle être appliquée aux smartphones vendus sur le marché de l’occasion ? C’est en tout cas le souhait de la commission Copie Privée. Afin de compenser la baisse de la rémunération annuelle perçue par les ayant…

teletravail taxe etude
Des économistes veulent instaurer une taxe sur le télétravail

Des économistes de la Deustch Bank estiment que les télétravailleurs devraient payer une taxe supplémentaire, pour compléter les revenus des travailleurs modestes contraints de se rendre sur leur lieu de travail. Après la taxe sur les casques audio ou encore…

casque audio taxe
Taxer les casques audio ? Une loi est en discussion à l’Assemblée

Des députés LREM souhaitent taxer « les matériels destinés à l’écoute de contenus sonores » pour aider au financement de l’industrie musicale et du spectacle. Après la redevance TV sur les smartphones et ordinateurs, des députés LREM souhaitent instaurer une taxe inédite…

black friday maintient france
Black Friday : le gouverment refuse d’annuler les promotions en France

Le Black Friday aura bien lieu en France. Malgré la fronde des commerçants et l’appel de plusieurs parlementaires à annuler l’évènement, le gouvernement assure qu’il n’a pas la possibilité d’annuler cette opération promotionnelle.  En cette période de reconfinement, le gouvernement…

amazon
Amazon : les commerçants exigent l’interdiction du Black Friday

Et si Amazon n’avait plus le droit de tenir le Black Friday en France ? Quatre fédérations de commerçants demandent l’interdiction de cette journée de promotions, dénonçant une inégalité de traitement « scandaleuse » entre les commerces physiques et internet en pleine…

Amazon Colis
Amazon envisage d’annuler le Black Friday en France

Amazon n’a pas envie de priver les Français du Black Friday. Dans le collimateur des petits commerçants obligés de fermer leurs portes, le géant du commerce en ligne affirme avoir « très envie qu’il y ait un Black Friday sur Amazon ». Néanmoins, la…