Malware Android Exodus : 25 applications du Play Store vous espionnent grâce au micro de votre smartphone

Maj. le 4 avril 2019 à 18 h 28 min

Le malware Android Exodus a été repéré dans le code de 25 applications du Google Play Store. D’après les chercheurs en cybersécurité de Security Without Border, le spyware est utilisé par les services de renseignement italiens pour espionner les criminels et de terroristes via le micro d’un smartphone. 

malware android exodus 25 applications google play store

« Nous avons identifié un nouveau logiciel espion Android, baptisé Exodus » rapportent les chercheurs de Security Without Border. Le spyware a été repéré à de multiples reprises entre 2016 et 2019 sous la forme d’applications utilitaire ou provenant d’opérateurs de téléphonie. Exodus aurait été développé par une société italienne appelée eSurv pour le compte des forces de l’ordre. Si le logiciel ne vise pas les citoyens ordinaires, sa présence sur le Google Play Store peut surprendre et inquiéter.

Lire aussi : une faille de sécurité Android permet de vous espionner depuis 2013

25 applications du Google Play Store cachent le malware Android Exodus

Une fois installé sur un smartphone, Exodus est capable de télécharger à distance et d’installer un logiciel espion, intitulé Exodus Two. Lors de cette seconde phase, le malware va s'emparer des données du smartphone infecté, comme les contacts du carnet d’adresses, les SMS, l’historique des appels et de navigation et les messages échangés sur des applications de messagerie, comme WhatsApp ou Telegram. Ce n’est pas le pire. Exodus est aussi capable d’enregistrer les sons perçus par le micro d’un smartphone. De cette manière, les autorités espionnent les conversations des criminels à leur insu.

Les chercheurs ont repéré jusqu’à 25 applications qui servaient de couverture à Exodus au cours des dernières années. Interrogé par les experts de Security Without Border, Google explique que les applications ont été téléchargées entre 350 et 1000 fois par des internautes. Le rapport évoque quelques unes de ces applications : Assistenza Linea, Offerte Spéciali ou Checkup Operator. Il s’agit uniquement d’applications de langue italienne. La liste complète n’a pas été fournie.

Lire aussi : trois quarts des applications Android espionnent les utilisateurs !

Selon les experts, Exodus a très bien pu se retrouver sur le smartphone d’utilisateurs lambda. Le malware n’étant pas capable de faire la différence entre une cible et un internaute, les données personnelles de certains usagers italiens auraient pu être collectées.

Suite aux révélations Security Without Border, Google a finalement supprimé toutes les applications du Play Store. « Grâce à des modèles de détection améliorés, Google Play Protect sera désormais en mesure de mieux détecter les futures variantes de ces applications espions » assure le groupe, évoquant le Google Play Protect, l’outil qui a permis de réduire de 20% le nombre de smartphones touchés par un malware.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Google Play cache un dangereux malware capable de vider votre compte en banque

Google Play cache un dangereux malware capable de vider votre compte en banque. Ce maliciel est un cheval de Troie bancaire appelé Cerberus. Les chercheurs en sécurité informatique d’Avast l’ont découvert dans un convertisseur de devises disponible en téléchargement sur le…