Macbook : le futur clavier d’Apple s’adaptera à la façon dont vous tapez

 

Apple a déposé un brevet pour une nouvelle technologie de clavier destinée aux Macbook. Ce brevet explique comment chaque touche peut analyser la façon dont l’utilisateur utilise le clavier. Grâce à cette analyse et aux préférences de l’utilisateur, un retour de force est appliqué pour en modifier le comportement.

Macbook Air M1 2020

Nous sommes entrés dans l’ère de la technologie adaptative. Auparavant, les utilisateurs devaient s’adapter aux technologies. Puis, les technologies ont commencé à être plus intuitives, s’adaptant à la nature des utilisateurs. Et désormais, grâce à l’intelligence artificielle et au machine learning, l’informatique et l’électronique s’adaptent en permanence aux habitudes. Vous aimez les smartphones, vous aurez plus d’information à ce sujet. Vous êtes du genre à dormir tard ? Votre mobile apprendra quelle est votre période de repos pour vous laisser vous reposer. Etc.

Lire aussi – Apple MacBook SE : découvrez ce concept avec écran 12 pouces et un prix très abordable

Les écrans s’adaptent. La batterie et la recharge s’adaptent. Les contrôleurs et les manettes s’adaptent. Mais qu’en est-il du clavier ? Il y a peu d'évolution, hormis le rétro-éclairage qui s'active quand la luminosité baisse. Apple a développé pour le Macbook Pro la Touch Bar qui remplace les touches « Fonction » par un écran tactile qui affiche des boutons virtuels qui s’adaptent en fonction du logiciel utilisé et des préférences de l’utilisateur. Mais qu’en est-il des touches physiques du clavier ? Cette interface « homme-machine » continue donc d’évoluer, mais elle reste « statique ».

Le futur clavier des Macbook s'adapte selon l'utilisateur

En juin 2019, quelques mois avant l'arrivée des claviers ciseaux dans le Macbook Pro (pour remplacer le clavier papillon qui attire le mécontentement des utilisateurs), Apple a déposé un brevet à propos des claviers. Et notamment des touches du clavier. Le document, dont est issu le visuel ci-dessous, a été publié par l’organisme américain de gestion de la propriété intellectuelle (USPTO) le 17 août 2021. Et son titre est : « clavier avec retour de force adaptable ». L’idée d’Apple ici est simple : créer un clavier dont le comportement physique s’adapte à chacun.

Pour cela, il y a deux technologies importantes. D’abord, il y a un capteur qui mesure la force exercée par les doigts de l’utilisateur. En combinant cette information à la vitesse de frappe et à d’autres éléments, le clavier peut créer un profil qui identifie l’utilisateur. Ce dernier peut ensuite affiner son profil en modifiant quelques paramètres, comme la profondeur de frappe, la vitesse du rebond ou encore le bruit émis.

apple macbook brevet clavier adaptatif

C’est ici qu’intervient la seconde technologie : le retour de force. Ce n’est plus seulement la construction mécanique de la touche qui permet à la touche de revenir à son point initial, mais aussi un mécanisme électronique. En effet, un moteur permet de freiner ou accélérer les mouvements de la touche, que ce soit quand elle descend ou quand elle monte. Résultat : le clavier s’adapte. Et les sensations seront différentes d’un utilisateur à un autre.

Adapter le clavier aux préférences de chacun nous parait être une excellente idée. À la rédaction, nous travaillons sur ordinateur toute la journée et chaque rédacteur utilise différemment son clavier. Certains utilisent tous les doigts (et d'autres un sur deux). Certains tapent très vite. Certains ont des mains plus fortes et d’autres des doigts plus fins. Chacun d’entre nous a un avis différent sur la façon dont un clavier doit réagir à une sollicitation. Le brevet d’Apple pourrait potentiellement répondre à toutes ces préférences, ce qu’aucun autre clavier n’est capable de faire aujourd’hui.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !