L’iPhone SE ne s’est jamais aussi bien vendu et c’est grâce aux utilisateurs d’Android

 

Sorti en plein confinement au mois d’avril dernier, l’iPhone SE (2020), continue de séduire, et pas que les aficionados d’Apple. Un récent rapport de Counterpoint Technology Market Research démontre que plus de 26 % des acheteurs de l’iPhone SE proviennent d’Android, un record.

iphone se

 Un récent rapport de Counterpoint Technology Market Research met en évidence les effets de la pandémie du COVID-19 sur les ventes de smartphones à l’international. Selon la société de recherche spécialisée dans les produits technologiques, les volumes de vente de smartphones aux États-Unis ont chuté de 25 % si l’on compare cette période de l’année à celle de 2019.

En revanche, selon Jeff Fieldhack, directeur de la recherche nord-américaine de Counterpoint Research, les performances d'Apple au deuxième trimestre 2020 ont été considérablement améliorées par la sortie du nouvel iPhone SE. En effet, en regardant les données de plus près, on s’aperçoit que, si les ventes d’Apple ont chuté de 23 % en un an, l’iPhone SE aurait, à lui seul, attiré un peu plus de 26 % d’utilisateurs provenant d’Android, et plus de 30 % provenant de l’iPhone 6S ou d’un smartphone plus ancien (de plus de 4 ans). Une tendance très largement anticipée avant sa sortie.

L’iPhone SE « ne cannibalisera pas » les ventes d’iPhone 12

Pas de « lancement typique d’Apple en fanfare, pas d’événement de lancement au théâtre Steve Jobs » pour l’iPhone SE 2020. « Pas de Blitz de publicités télévisées » non plus, selon Counterpoint Research. « Et pourtant », l’appareil a réussi à se vendre « au-delà des attentes », et aura même réussi à attirer certains acheteurs vers une poignée d’enseignes américaines, comme Walmart ou Boost. Pour Counterpoint Research, il est également « peu probable » que l’iPhone SE 2020 arrive à « cannibaliser les ventes d’iPhone 5G », étant positionné sur un marché totalement différent. « Les acheteurs d'iPhone SE sont plus pragmatiques sur le prix, moins concernés par la 5G, et le petit écran n'est pas considéré comme un obstacle », a ajouté Jeff Fieldhack.

Voir aussi : test de l’iPhone SE 2020, retour vers le passé

De tous les constructeurs, Samsung apparaît cependant être le moins impacté par la crise sanitaire, avec 10 % des volumes de ventes au deuxième trimestre. Le géant coréen est suivi d'Alcatel, qui a lui enregistré une baisse de 11 %. Les volumes de ventes de LG ont eux baissé de 35 %, OnePlus de 60 %, Motorola de 62 %, ZTE de 68% et pour rappel, celles d’Apple, de 23 %. Les ventes de smartphone semblent cependant se redresser aux États-Unis, puisque Counterpoint estime que les ventes de smartphones ont augmenté d'une semaine à l’autre de mai à fin juin. En attendant la sortie de l’iPhone 12, prévue pour octobre.

Source : Counterpoint Technology



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !