Tim Berners-Lee, inventeur du web, lance une action contre les dérives d’Internet

L’inventeur du World Wide Web, Tim Berners-Lee, vient d’annoncer la création « d’une feuille de route pour construire un meilleur Internet ». Cette action mondiale vise à lutter contre les abus et les dérives du web actuel. L’initiative a obtenu le soutien de plus de 150 organisations, dont Google, Facebook ou le moteur de recherche DuckDuckGo.

tim berners lee inventeur web nouvel internet google facebook

Ce lundi 25 novembre 2019, Tim Berners-Lee, l’homme considéré comme le père fondateur du Web, a annoncé une initiative mondiale contre les dérives d’Internet dans un communiqué publié sur le site de la Fondation World Wide Web. « Si nous ne parvenons pas à défendre le Web libre et ouvert, nous risquons une dystopie numérique caractérisée par une inégalité persistante et un abus de droit » met en garde Tim Berners-Lee.

Tim Berners Lee n’a jamais caché son aversion pour ce qu’est devenu le web. « Le Web était censé servir l’humanité, mais c’est un échec sur de nombreux points » estimait d’ailleurs son créateur en 2018. Lors de sa création il y a 30 ans, Tim Berners-Lee voyait internet comme un bien public. L’homme regrette que le web soit désormais dominé par de puissantes firmes, les fameux GAFA, et envahi par de fausses informations.

Afin de corriger le tir, il a ensuite annoncé la création d’un nouvel internet en août 2018. Le projet commence seulement à se concrétiser, plus d’un an après son évocation. « Les gouvernements doivent renforcer les lois et la régulation du monde numérique. Les groupes doivent faire plus pour garantir que la recherche des bénéfices ne se fasse pas aux dépens des droits de l’homme et de la démocratie » assure Tim Berners-Lee. « Les citoyens doivent protéger leurs données et encourager les conversations en ligne équilibrées » poursuit le communiqué, évoquant le harcèlement sur les réseaux sociaux.

Sur le site web dédié au projet, le créateur du web liste les 9 principes fondateurs de ce nouvel Internet, plus juste et plus inclusif. Ces objectifs sont rangés en trois catégories : à destination des internautes, des gouvernements ou des entreprises. « Pour atteindre les objectifs du Contrat, les gouvernements, les entreprises, la société civile et les individus doivent s’engager à élaborer, à défendre et à mettre en œuvre de manière durable les politiques du Contrat » précise le site web « Contract for the web ».

En bref, les gouvernements doivent absolument veiller à ce que tous leurs concitoyens aient accès à une connexion Internet, maintenir la neutralité du web et respecter les droits humains en ligne. De leur côté, les entreprises sont chargées d’instaurer un climat de confiance sur internet et de rendre l’accès au web abordable pour tous. Enfin, les internautes ont pour mission de créer des communautés en ligne destinées à lutter contre les dérives d’Internet.

Lire également : Tim Berners-Lee lance « Solid » – stockez vos données personnelles vous-même plutôt que chez Google et Facebook

Les GAFA s’impliquent dans la création de ce « nouvel internet »

Parmi les organismes ayant déjà annoncé leur soutien à cette initiative, on trouve de nombreux gouvernements, dont la France et l’Allemagne, des entreprises, comme Microsoft, Google, DuckDuckGo ou encore Facebook, et des particuliers. On s’étonnera de l’implication des GAFA dans le projet au vu des critiques formulées par Tim Berners-Lee par le passé.

Avec ce plan d’action mondial, Tim Berners-Lee renoue avec les objectifs initiaux de son projet. Le créateur du web va-t-il parvenir à réaliser ses objectifs ? Que pensez-vous du projet ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : Contract for the web

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Comment éviter les spoilers de Star Wars 9 : L’Ascension de Skywalker

Star Wars, épisode IX : L’Ascension de Skywalker sort en salle. Et en attendant de l’avoir vu, voici toutes les astuces pour éviter les spoilers. Et si vous n’avez pas le temps de vous y rendre aujourd’hui, vous allez heureusement pouvoir éviter les spoilers grâce à une extension Chrome du nom de Force Block et grâce à quelques astuces pour Facebook, Twitter et YouTube.. Après tout ce serait dommage de gâcher votre plaisir en sachant tout avant d’aller voir le film.