Le tout premier site Internet mis en ligne a fêté ses 25 ans

Maj. le 26 février 2018 à 11 h 51 min

Nous devons le tout premier site Internet mis en ligne à Tim Berner-Lee. Depuis le CERN, le 20 décembre 1990, il lança le premier site web trois ans avant que ne commence véritablement la grande épopée du World Wide Web.

Tim Berners-Lee
Tim Berners-Lee, pionnier du Web.

Il y a 25 ans de cela, le premier site Internet a vu le jour sous la houlette de Tim Berners-Lee ; bien que cet ensemble de pages ne sera pas rendu officiellement publique dès le 20 décembre 1990. Encore à l’étape d’expérimentation, il sera hébergé sur ce qui était alors le tout premier serveur, basé sous NeXT – un OS développé par Steve Jobs.

Le site Web regroupait des informations visant à présenter et expliquer les fondements de la technologie basée sur l’hypertexte. Cette page renfermait aussi des indications pour aider à la création de pages mais aussi à la recherche d’éléments.

Pierre fondatrice de l’infrastructure tentaculaire que nous connaissons aujourd’hui, il a été créé à des fins privées pour le Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire. Le site qui proposait ces informations a pour l’occasion été remis en ligne et est consultable encore maintenant.

Initialement, le site doit sa mise en ligne à une proposition de Berners-Lee visant à installer un système de distribution de l’information au sein du Conseil Européen. Un an plus tard, le serveur était activé et mettait en ligne ce tout premier site Web.

premiere page web
Le Line Mode Browser lancé en 1992

Celui-ci représente donc un pilier de l’Internet moderne puisque les concepts de bases tels que l’URL, le HTTP et le HTML ont découlé de sa conception. Un an plus tard en 1991, un premier serveur est installé aux États-Unis. Durant quatre années, chercheurs et scientifiques se mettront à utiliser et développer ce fascinant nouveau système de recherche de l’information.

Entre temps en 1993, le système World Wide Web tombera dans le domaine public, ce qui lui permettra d’exploser à la face du monde. Si en 1992, seulement 26 serveurs étaient référencés, on en comptabilisa 200 en octobre de l’année suivante. En 1994, c’est un pas de géant qui fut réalisé : 10 000 serveurs furent installés pour quelques 10 millions d’utilisateurs, selon le CERN.

Aujourd’hui, Berners-Lee reste toujours très impliqué dans le Web, dirigeant le World Wide Web Consortium dont il a participé à la création. Ardent défenseur d’un Internet ouvert, opposant aux censures appliquées par les gouvernements, il combat également les tentatives des organismes de télécommunication à supprimer la neutralité du Net.

Les convictions de Berners-Lee n’ont pas bougé en 25 ans, et les avancées faites au CERN se poursuivent au sein d’autres domaines, notamment grâce à son collisionneur de particules, le LHC. Il n’en reste pas moins que c’est en Suisse que fut développée une technologie qui révolutionnera à tout jamais la civilisation actuelle.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Viagogo : l’UFC-Que Choisir accuse le site d’arnaquer les internautes

Viagogo, le site de revente de billets en ligne, est dans le collimateur de l’UFC-Que Choisir. L’association de défense des consommateurs accuse le site web de « pratiques commerciales trompeuses » destinées à arnaquer les internautes. La plateforme est notamment accusée de mettre la…

Google a mis dans Chrome un identifiant unique pour mieux vous pister

Lorsque vous installez Chrome sur ordinateur ou sur Android, un identifiant unique est attribué et sert à suivre les utilisateurs. Développé à l’origine pour gérer le déploiement de nouvelles fonctionnalités dans le navigateur, il est désormais utilisé par tous les…

LastMinute : l’UFC-Que Choisir accuse le site de piéger les consommateurs

LastMinute, le site de réservation de voyages en ligne, est accusé de piéger les internautes. L’UFC-Que Choisir épingle en effet la firme pour pratiques commerciales illicites, agressives et trompeuses devant le Tribunal Judiciaire de Paris. D’après l’association, LastMinute impose des assurances voyage à…