L’interdiction des smartphones au volant inefficace face au nombre d’accidents

Maj. le 10 avril 2016 à 18 h 42 min

Une étude surprenante est parue aux Etats-Unis. L’interdiction des smartphones au volant n’aurait eu aucune incidence sur le nombre d’accidents.

smartphone volant

Selon un professeur ayant travailler sur l’étude, la législation faite en Californie depuis 2008, interdisant aux conducteurs d’utiliser leur smartphone au volant, n’a eu aucun effet sur le nombre d’accidents de la route. Le professeur Daniel Kaffine précise que lui même s’attendait au moins à une petite baisse du nombre d’accidents, quand bien même seulement une faible partie des conducteurs auraient cessé d’utiliser leur portable en voiture.

Pour un maximum de précision et limiter au mieux le nombre de biais dans l’analyse, Kaffine et son équipe ont regardé tous les facteurs jouant dans un accident, y compris l’apparition de voitures plus sures, la crise ayant diminué le nombre de personnes sur la route et bien sûr les autres changements dans les lois sur la circulation. Ils ont également injecté des variables plus externes mais corrélées telles que le prix de l’essence, ayant un impact sur le traffic.

D’autres études avaient été menées, concluant notamment que l’usage du téléphone en conduisant était équivalent au fait de conduire sous l’effet de l’alcool ou de drogue. Le professeur kaffine explique cette différence de résultat par le fait que ces études étaient trop cliniques et concentrées sur des tests en laboratoire au lieu de considérer les réactions des conducteurs dans le monde réel.

Apres avoir ajouté tous ces paramètres dans leurs calculs, il fut découvert qu’interdire l’usage du smartphone au volant n’avait en rien fait baisser le nombre d’accidents. Les raisons possibles de cette conclusion inattendue incluent le fait que les conducteurs ignorent la loi ou remplacent la distraction du téléphone par une autre, comme leur radio ou leur GPS.

Il est donc très important de ne pas se tromper sur ce qu’implique cette étude. Il n’est absolument pas dit que le portable au volant n’est pas dangereux. L’étude fait bien référence à la loi qui interdit cet usage et non l’usage lui même.

Cette loi a pris effet le 1er juillet 2008 en Californie, et les accidents entre le 1er juillet 2008 et le 31 décembre 2008 ont été étudiés pour observer son effet sur les chiffres. Le résultat de l’étude pourrait en surprendre plus d’un, mais ne devrait en aucun cas nous encourager à poursuivre ce genre d’attitude.

Quoi qu’une loi ait malheureusement aussi peu d’impact, il est avéré qu’un certain nombre d’accidents aux Etats-Unis comme en France impliquent l’usage des smartphones, notamment dans le cadre de piétons renversés, avec toute la gravité que cela suggère évidemment pour eux. Au delà des piétons, le danger est bien entendu tout aussi valable pour les conducteurs. Il y a quelques semaines une jeune femme se tuait en postant un statut sur Facebook.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Voici 50 mots de passe que vous ne devriez jamais utiliser

Les mots de passe restent la modalité de sécurité la plus utilisée sur internet – malgré l’émergence d’alternatives. Or, à chaque nouvelle fuite de données, on se rend compte qu’un nombre inquiétant d’internautes négligent leurs mots de passe. Ainsi on…

Dell : une faille de sécurité permet de pirater ses PC à distance

Un chercheur en sécurité a identifié une faille de sécurité qui touche les PC Dell et plus précisément l’application SupportAssist qui est installée par défaut sur toutes les machines du constructeur. Avec cette faille, les ordinateurs portables et de bureau…

Gare au SMS qui vide votre compte bancaire !

Un SMS frauduleux envoyé par des pirates peut vider votre compte bancaire. Une cliente en a fait les frais en voyant son compte débité de la somme de 6 000 euros. Cette opération, elle affirme ne l’avoir jamais faite. Le…

Voici le top 10 des pires mots de passe

Le top 10 des mots de passe les plus vulnérables au piratage a été dressé par une étude britannique. Pour mettre sur pied cette liste, le National cyber security centre (NCSC) s’est intéressé aux 100 000 mots de passe les plus…