Les Google Pixel peuvent être piratés avec une simple carte SIM, installez vite la mise à jour

 

Si vous possédez un smartphone Google Pixel, on vous conseille d’installer le dernier patch de sécurité de toute urgence. En effet, une faille gravissime a été découverte par l’expert en cybersécurité David Schütz. Dans une courte vidéo, celui-ci montre qu’il suffit d’une simple carte SIM pour accéder à toutes les données de son utilisateur.

pixel 7

Vous venez d’acheter un Pixel 7 ? Ou votre ancien modèle a encore de beaux jours devant lui ? Dans tous les cas, mieux vaut ne pas tarder pour vous installer le dernier patch de sécurité. En effet, jusqu’à il y a peu, n’importe quel débutant pouvait débloquer les smartphones de Google et ainsi accéder à toutes les données qu’ils contiennent. Le tout, sans aucune manipulation digne des plus grands hackers. Une simple carte SIM suffit.

C’est à l’expert en cybersécurité David Schütz que l’on doit cette information qui fait froid dans le dos. Dans une vidéo, disponible ci-dessous, on le voit effectuer une série de mauvais code PIN avec son Pixel 6, sur l’écran de verrouillage. Au bout de trois essais infructueux, le smartphone exige alors code PUK, que tous les étourdis connaissent bien, puisqu’il permet de débloquer ce genre de situation bien handicapante.

Sur le même sujet — Android : une énorme faille de sécurité touche les Pixel 6 et Samsung Galaxy S22

N’importe qui peut pirater votre Google Pixel si vous ne le mettez pas à jour

Arrivé à ce stade, il suffit donc d’entrer le fameux code PUK pour que le Pixel permette de créer un nouveau code PIN. Dès lors, le smartphone ne demande aucun mot de passe et est automatiquement déverrouillé, laissant la porte ouverte à n’importe quel individu malintentionné. Selon David Shütz, ce problème est la conséquence directe d’un choix de design de la part de Google.

Le développeur explique en effet, que la firme de Mountain View a confectionné un système d’écran de sécurité qui instaure un ordre de priorité entre les différents barrages au déverrouillage : code PIN, empreinte digitale, code PUK, etc. Ce dernier arrivant sur l’écran, tous les autres sont désactivés, car moins prioritaires. Un petit oubli qui a heureusement été corrigé dans le dernier patch de sécurité, disponible sur Android 10, 11, 12, 12L et 13.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !