Les colliers et bijoux anti-5G sont radioactifs et dangereux, ces études le prouvent

 

D'après l'autorité néerlandais de sûreté nucléaire, les pendentifs, bijoux et colliers anti-5G vendus sur la toile sont dangereux pour la santé en raison des matières radioactives qu'ils contiennent. Ces produits ont été interdits aux Pays-Bas.

collier anti 5g danger
Crédits : Flickr

Comme vous le savez, la 5G a provoqué son lot d'inquiétudes depuis son lancement un peu partout dans le monde il y a plus d'un an. Ses détracteurs assurent notamment que la nouvelle norme représente un danger pour la santé, et ceux malgré de nombreuses études scientifiques qui ont prouvé le contraire. En France notamment, l'ANFR est formelle : la 5G et les smartphones compatibles ne sont pas dangereux pour la santé, et les consommateurs sont exposés à autant d'ondes qu'avec la 4G ou la 3G.

Malgré tout, les contestataires de la 5G poursuivent leur combat. Certains cèdent à la violence, à l'image de ces deux moines qui ont incendié plusieurs antennes 5G. D'autres ont décidé de se prémunir des effets supposés de la nouvelle génération de réseaux mobiles en achetant des colliers, des bijoux ou encore des pendentifs sur la toile, qui contiennent notamment “des minéraux purs et des cendres volcaniques extraits de la Terre” capables de bloquer les ondes de la 5G.

À lire également : La 5G compte 520 millions d’utilisateurs dans le monde, 1,5 million de sites déjà installés

Des bijoux anti-5G cancérigènes et radioactifs

Seulement, ces “remèdes miracle” se révèlent extrêmement dangereux pour leur porteur. C'est en tout cas ce qu'affirme l'autorité néerlandaise de sûreté nucléaire et de radioprotection (ANVS). En effet, l'institution a émis une alerte concernant 10 produits, qui selon elle, émettent en permanence des rayonnements ionisants.

L'exposition aux rayonnements ionisants peut avoir des effets néfastes sur la santé. En raison du risque potentiel qu'ils présentent pour la santé, ces produits de consommation contenant des matières radioactives sont donc interdits par la loi”, explique-t-elle. Passé un certain seuil, ces rayons peuvent endommager les tissus sur le court terme, tandis qu'ils peuvent favoriser l'apparition de certains cancers en cas d'exposition régulière et prolongée.

Toutefois, une personne qui porte un produit de ce type pendant une période prolongée (un an 24h sur 24h) pourrait s'exposer à un niveau de rayonnement dépassant la limite stricte d'exposition de la peau en vigueur aux Pays-Bas. Pour éviter tout risque, l'ANVS appelle les propriétaires de tels articles à ne plus les porter à partir de maintenant”, ordonne l'institution.

Source : The Guardian



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !