Le Seigneur des Anneaux : Embracer rachète les droits de la saga culte pour 774 millions d’euros

 

Le géant suédois Embracer vient de lâcher une petite bombe dans le monde du divertissement, en annonçant avoir acquis les droits complets des travaux de Tolkien. Cela comprend donc la trilogie du Seigneur des Anneaux, Le Hobbit ainsi que toutes les autres œuvres littéraires de J.R.R. Tolkien. On ne sait pas encore si d’autres adaptations de la saga sont prévues.

seigneur anneaux imax
Crédits : New Line & Warner Bros

Il n’est pas impossible que le nom d’Embracer Group ne vous dise rien. Pourtant, il s’agit d’un des plus grands géants du jeu vidéo, qui se trouve derrière de nombreux studios à succès. En mai dernier, la firme a fait parler d’elle en rachetant Eidos, Eidos Montreal, Crystal Dynamics et Square Enix Montréal pour la bagatelle de 300 millions de dollars. Pourtant, on rappelle qu’il s’agit des studios se trouvant derrière Tomb Raider et Deus Ex, notamment.

Il s’agit donc d’une bien belle acquisition, qui n’a visiblement pas rassasié la faim de rachat d’Embracer. Aujourd’hui, l’entreprise a annoncé via un communiqué ce qui est sans doute la plus grosse opération commerciale de l’été : le rachat de Middle-earth Enterprises. Si, cette fois, ce nom vous dit quelque chose, c’est bien. Il s’agit de l’entreprise qui détient ni plus ni moins que l’intégralité des droits du Seigneur des Anneaux.

Sur le même sujet —Le Seigneur des Anneaux The Rings of Power : la dernière bande-annonce dévoile Sauron et même un balrog

Le Seigneur des Anneaux change de propriétaire

« Embracer Group […] a conclu un accord pour acquérir Middle-earth Enterprises, une division de The Saul Zaentz Company, qui détient un vaste catalogue de propriétés intellectuelles et des droits mondiaux sur les films, jeux vidéo, jeux de société, merchandising, parcs à thème et productions scéniques liées aux œuvres littéraires fantastiques emblématiques La trilogie du Seigneur des anneaux et Le Hobbit de J.R.R. Tolkien, ainsi que des droits correspondants sur d’autres œuvres littéraires liées à la Terre du Milieu […] qui n’ont pas encore été exploitées », peut-on ainsi lire dans le communiqué.

Pour rappel, les droits de diffusion et d’adaptation de l’œuvre de J.R.R. Tokien appartient depuis 1976 à Middle-earth Enterprises, un studio hollywoodien appartenant à The Saul Zaentz Company. Autrement dit, toutes les œuvres en lien avec l’univers d’heroic fantasy, des films de Peter Jackson aux multiples jeux vidéo sortis ces dernières années, en passant par The Rings of Power, la série à venir d’Amazon Prime Video, n’existent que par la distribution d’une licence accordée par Middle-earth Enterprises.

seigneur des anneaux rings of power premieres photos
Crédit : Amazon Studios

En début d’année, The Saul Zaentz Company décide de remettre en vente ses droits de propriété sur l’univers du Seigneur des Anneaux pour, initialement, 2 milliards de dollars. Étonnamment, Embracer Group est parvenu à obtenir un bien meilleur marché, à en croire le prix de vente dévoilé dans un second communiqué de presse : 8,2 milliards de couronnes suédoises, soit environ 774 millions d’euros. Un prix qui pourrait presque paraître dérisoire, quand on sait par exemple que la série d’Amazon a coûté 465 millions de dollars à produire.

Autre point important du communiqué, c’est cette dernière phrase qui mentionne « les autres œuvres littéraires liées à la Terre du Milieu […] qui n’ont pas encore été exploitées ». On pense bien entendu au Silmarrion, ce livre monstrueux (à tel point, d’ailleurs, que Tolkien n’aura jamais le temps de le finir lui-même) qui retrace toute la mythologie de la Terre du Milieu, et qui regorge de possibilités d’adaptations.

Embracer acquière également d’autres studios et tease un énième gros rachat

Non content d’être désormais propriétaire de l’une des plus grandes sagas de tous les temps, Embracer s’est en plus de cela offert quatre autres studios de développement. On retrouve ainsi dans la liste Tripwire Interactive, à qui l’on doit par exemple Red Orchestra et plus récemment Maneater, Limited Run Games, Tuxedo Labs et enfin Singtrix. Vous pensiez que c’était déjà bien assez ? Pauvres fous, comme dirait notre ami Gandalf.

Embracer est visiblement pris par une folie racheteuse, puisqu’une énième transaction serait sur le point de se conclure. Et pas n’importe laquelle, puisque, selon les propres mots de la firme, « le prix d’achat de cette acquisition non divulguée se situe parmi la troisième ou la quatrième plus grande des transactions ». Mieux que le rachat d’Activision-Blizzard ? L’avenir nous le dira.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !