Le Galaxy S21 a un meilleur indice de réparabilité que l’iPhone 12, découvrez le classement

 

Avec un score de 8/10, le Galaxy S21 affiche un bien meilleur indice de réparabilité que l’iPhone 12, qui lui culmine à 6/10. Les deux constructeurs restent néanmoins derrière les marques Crosscall et Fairphone, chacune proposant des smartphones spécialement conçus pour être démontés facilement.

Samsung / Apple
Crédits : Pixabay

Depuis le 1er janvier 2021, les constructeurs de smartphones — et d’appareils électroniques de manière générale — doivent afficher un indice de réparabilité sur leur étiquette. Allant de 0 à 10, cette note s’accompagnera d’un indice de durabilité dès 2024. Le but étant de favoriser l’économie circulaire, en donnant aux consommateurs une idée de la durée de vie de leur appareil, afin d’éviter le gaspillage ou un remplacement trop précipité.

L’indice de réparabilité se base sur cinq critères : la documentation du constructeur, la possibilité de démonter le smartphone, la disponibilité des composants, leur prix et l’ancienneté du système d’exploitation (pour les smartphones uniquement). La note finale est une moyenne de résultats obtenus dans chaque catégorie. L’idée est donc d’orienter les acheteurs vers des produits plus durables. On estime que seulement 40 % des appareils vendus aujourd’hui sont réparés. Le gouvernement vise les 60 % d’ici 2026.

Samsung VS Apple : le Galaxy S21 l’emporte sur l’iPhone 12

Il n’y a pas photo entre les smartphones de Samsung et d’Apple. Avec une note globale de 8/10, le Galaxy S21 écrase l’iPhone 12, qui n’affiche que 6/10. Ce n’est pas réellement une surprise. Il est de notoriété commune que les appareils de la firme de Cupertino ne se laissent pas démonter facilement. De plus, leurs composants sont difficiles d’accès, de sorte que leur utilisateur n’ait d’autre choix que de se rendre en magasin au moindre pépin.

De son côté, le Galaxy S21 est simple à démonter et à réparer. Samsung ne s’est pas fait prier pour fournir toute la documentation nécessaire, indiquant comment remplacer chacune des pièces. Son dernier flagship fait donc bien mieux que son prédécesseur, notamment le Galaxy S20 Ultra, quasiment impossible à réparer soi-même. Ce dernier n’affiche par ailleurs qu’une note de 5,7/10. Les Galaxy Note 20, A12 et 42, obtiennent chacun plus de 8/10. Bien qu’ils ne sont pas nécessairement simples à réparer, ils bénéficient tous de la documentation détaillée fournie par la firme coréenne. Notons que ses smartphones ne dépassent pas les 7/20 en matière de démontage.

De plus, Samsung a opté pour un meilleur accès de ses pièces détachées, ainsi que sur des mises à jour régulières qui renforcent la sécurité de ses appareils. Apple, désireux de réparer lui-même ses smartphones, adopte la stratégie inverse. Résultat : les iPhone 7 et 8 culminent respectivement à 6,7/10 et 6,6/10, tandis que l’iPhone 11 est le cancre de la classe avec une note catastrophique de 4,6/10. Le constructeur se rattrape néanmoins grâce à son réseau de boutiques indépendantes, dont la certification permet de réduire le temps d’attente en cas de panne d’un appareil.

Sur le même sujet — iPhone 12 et 12 Pro : iFixit compare les deux variantes dans son dernier démontage

Crosscall et Fairphone se partagent le haut du classement

Les marques mainstream ne parviennent pas à atteindre le haut du podium. Celui-ci se partage au contraire entre la marque française Crosscall et le constructeur néerlandais Fairphone. Là encore, pas vraiment de surprise quant aux résultats : les Crosscall Core-M4 Go, Core-M4 et Core-X4 sont des téléphones spécialement pensés pour une utilisation en situation extrême. De plus, la firme s’engage à remplacer les composants pendant dix ans, en cas de besoin. Les trois smartphones obtiennent ainsi une note de 8,8/10 sur leur indice de réparabilité.

Les appareils Fairphone, quant à eux, visent le summum de la réparabilité. On retrouve en outre un tournevis dans la boîte de ces derniers, prouvant la volonté du constructeur à pousser ses utilisateurs à réparer eux-mêmes leurs smartphones. Ceux-ci décrochent la note de 8,7/10, un résultat finalement pas si impressionnant quand on le compare à celui des téléphones Samsung, bien plus difficiles à démonter. Les constructeurs ont donc tout intérêt à fournir une documentation détaillée, ainsi qu’un accès facilité aux pièces détachées s’ils souhaitent afficher un indice vert sur l’étiquette de leurs appareils.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !