Le Bitcoin et l’Ethereum sont dans le Top 3 des cryptomonnaies les plus polluantes

 

  Le Bitcoin et l'Ethereum font partie des cryptomonnaies les plus polluantes. C'est en tout cas ce que révèle la dernière étude baptisée “Global Impact of Crypto Trading” de la plateforme Forex Suggest.

bitcoin polluante
Crédits : Unsplash

Comme vous le savez, les cryptomonnaies sont devenues en l'espace de quelques années seulement l'un des actifs les plus discutés et disputés dans le monde de l'investissement. La faute notamment à l'explosion du cours de Bitcoin qui vient d'atteindre les 68 000 dollars, un record absolu. La bonne santé du BTC a permis à d'autres devises numériques de briller, à l'image de l'Ethereum ou encore du Bitcoin Cash, une cryptomonnaie dérivée du Bitcoin.

À l'heure actuelle, le marché des cryptomonnaies dépasse les 3000 milliards de dollars de capitalisation boursière. Néanmoins et ce n'est un secret pour personne, le minage de cryptomonnaies est un processus qui nécessite une quantité importante d'énergie, notamment pour résoudre des problèmes algorithmiques complexes pour générer des tokens et enregistrer les transactions effectuées dans la Blockchain.

Dans une nouvelle étude baptisée “Global Impact of Crypto Trading”, la plateforme de trading Forex Suggest s'est penchée sur l'impact environnemental du minage des principales cryptomonnaies. Il faut dire que de plus en plus d'acteurs de l'industrie, bancaires ou d'institutions étatiques ont fait part de leur inquiétude à ce sujet, à l'image d'Elon Musk et Tesla qui avaient choisi de ne plus accepter le Bitcoin comme moyen de paiement, tant que les mineurs n'utiliseront pas une quantité suffisante d'énergies propres pour le miner (avant de se raviser devant les avancées effectuées dans ce domaine).

À lire également : Le Bitcoin consomme 0,5% de l’électricité au monde, 7x plus que Google !

pollution cryptomonnaies
Crédits : Forex Suggest

Le Bitcoin et l'Ethereum, les cryptos les plus populaires… et les plus polluantes

Sans surprise, l'étude dévoile que le Bitcoin est la cryptomonnaie la plus polluante et la plus consommatrice d'énergie, avec 707 kWh par transaction. Soit l'équivalent de 480 kg de CO2 émis pour chaque transaction. Ainsi et en 2020 seulement, l'exploitation du Bitcoin a produit pas moins de 59,9 millions de tonnes de CO2. Comme le précise Forex Suggest, il faudrait planter 299,6 millions d'arbres pour compenser ces émissions.

On retrouve en seconde position l'Ethereum, avec 62,5 kWh par transaction, soit 42 kg de CO2. Sur l'année 2020, l'Ethereum a donc représenté 16,6 millions de tonnes de C02 et nécessiterait donc la plantation de 84,3 millions d'arbres pour contrebalancer cet impact environnemental. Enfin, on trouve sur la dernière marche du podium le Bitcoin Cash, avec 19,957 kWh par transaction, soit 12,7 kg de CO2.

Malheureusement, il apparaît que les deux cryptomonnaies les plus populaires, le Bitcoin et l'Ethereum, sont également les plus gourmandes en énergie. Cela n'est pas de bon augure pour l'environnement et pourrait amener les investisseurs à s'inquiéter d'une éventuelle réglementation sur l'exploitation minière de ces grands pollueurs sur leur territoire, ce qui pourrait avoir de graves répercussions sur les marchés des cryptomonnaies”, craint Forex Suggest.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !