IPTV : Netflix et Disney+ font fermer l’un des principaux sites pirates

 

Netflix, Disney+ ou encore Canal+, sous la bannière de l'Alliance for Creativity et Entertainment (ACE) viennent de remporter une première bataille contre l'un des principaux sites d'IPTV. En effet, l'ACE a mis fin aux activités de la plateforme marocaine Electro TV, qui permettait d'accéder à des milliers de chaînes, films et séries TV illégalement sur le web.

iptv piratage fermeture
Crédits : Pixabay

Les principaux services de streaming et grands groupes télévisuels peuvent sabrer le champagne. L'Alliance for Creativity et Entertainment (ACE), une coalition qui regroupe de nombreux acteurs du secteur comme Netflix, Disney+ ou encore Canal+, viennent de mettre fin aux activités de l'un des principaux sites pirates d'IPTV.

Il s'agit de la plateforme marocaine Electro TV, qui via un abonnement mensuel et un boitier TV, permettait d'accéder à plus de 6000 chaînes et 200 000 films et séries TV issus des catalogues de 34 membres de l'ACE. Pour environ une centaine d'euros par an seulement, Electro TV offrait l'accès à quasiment tous les contenus de la TV payante. C'est la première fois qu'un service IPTV illégale de cette ampleur est fermé au Maroc. En début d'année 2021, une opération similaire menée par l'ACE a abouti à l'arrêt d'IPTV Akfasat, un opérateur qui donnait accès à plus de 3 500 chaînes en continu. 

Netflix, Disney et les autres remportent une victoire majeure contre les pirates

Comme l'expliquent l'ACE dans son communiqué officiel, la plateforme était tenue par deux individus résidant dans la ville d'Oudja, dans le nord-est du Maroc. On parle d'un trafic conséquent, avec plus de 90 000 visiteurs mensuels, provenant principalement des pays francophones. “Le vol de contenus en ligne est la plus grande menace pour la communauté créative mondiale. La fermeture d'Electro TV Sat en Afrique du Nord  démontre clairement l'impact que les capacités mondiales d'enquête et d'application de la loi de l'ACE peuvent avoir sur la réduction de cette menace”, assure Jan Van Voorn, vice-président exécutif de l'ACE.

Pour rappel, rien qu'en France le streaming illégal représente un manque à gagner d'un milliard d'euros pour les ayants droits. Cette somme passant à deux milliards d'euros si l'on ajoute l'Europe dans l'équation. Voilà pourquoi les acteurs majeurs du secteur se mobilisent pour lutter contre cette activité. En septembre 2021, la France a adopté une nouvelle loi contre le piratage, qui prévoit notamment la création de l'ARCOM, l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique. Cet organisme, produit de la fusion entre HADOPI et le CSA, aura le pouvoir d'accéler les procédures à l'encontre des sites pirates.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !