iPhone : de plus en plus d’utilisateurs désactivent l’anti-pistage, Facebook peut souffler

 

Une étude révèle que de plus en plus d’utilisateurs d’iPhone acceptent le suivi publicitaire. Ils n’étaient que 16 % lors du lancement de l’outil anti-pistage d’iOS 14.5 en mai 2021. Ils sont désormais 25 %. Ce pourcentage est même bien plus élevé parmi les joueurs, puisqu’il dépasse les 30 %. Cette tendance doit évidemment soulager les services qui vivent principalement de la publicité, comme Facebook.

etude antipistage avril 2022

Mai 2021, le monde de la publicité en ligne paniquait. Apple déployait une nouvelle fonction avec la mise à jour 14.5 d’iOS : App Tracking Transparency (que nous traduisons par outil anti-pistage). Il s’agit d’une fonction activée par défaut qui empêche les éditeurs de sites et d’applications de pister l’activité des utilisateurs en dehors de leurs services respectifs. À partir de cette date, les propriétaires d’iPhone voyaient apparaitre un message les invitant à accepter, ou non, d’être pistés pour des raisons publicitaires.

Lire aussi – iPhone 13 : Apple déploie iOS 15.4.1 pour corriger les problèmes d’autonomie

Cela n’a évidemment pas plu aux grands groupes qui vivent justement des revenus publicitaires et marketing. Car, même si les propriétaires d’iPhone continuent de voir des publicités, ces dernières ne sont plus ciblées et rapportent beaucoup moins d’argent. Facebook a violemment réagi contre cette fonction. Et à raison, puisque, selon certaines estimations, les revenus du groupe Meta auraient baissé de 11,8 milliards d’euros à cause d’App Tracking Transparency.

25 % des utilisateurs d'iPhone acceptent d'être pistés

Cependant, cela pourrait n’être que provisoire. En effet, une étude publiée aux États-Unis par la société Adjust affirme que le nombre d’utilisateurs acceptant le tracking publicitaire est en augmentation. Le pourcentage n’était que de 16 % en mai 2021. Ils sont désormais 25 %. 9 points de plus en un an, c’est une belle progression. L’étude précise également que, selon le type d’applications, le pourcentage peut-être plus élevé. C’est notamment le cas chez les joueurs qui acceptent davantage d’être soumis à de la publicité ciblée. Ils sont 30 %. Et dans de très rares cas, cela peut monter jusqu’à 75 % parmi ceux qui jouent à des jeux très populaires.

Deux raisons expliquent cette tendance. D’abord, les consommateurs prennent de plus en plus conscience qu’ils seront soumis à de la publicité, qu’ils soient traqués ou non. Dans ces conditions, il est plus intéressant que les annonces soient utiles. Ensuite, Apple permet à l’éditeur de service d’expliquer pourquoi il souhaite suivre l’activité du consommateur. Une phrase simple apparait dans la notification. Cela permettrait donc de dédiaboliser la publicité.

Et si l'outil anti-pistage n'était pas le plus inquiétant ?

Si cette tendance se confirme, l’impact d’App Tracking Transparency pourrait être moins fort qu’attendu. Mais il restera certainement très élevé. Ce n’est toutefois pas cet outil qui fait peur aux annonceurs, mais deux autres fonctions récemment lancées par Apple : Hyde My Mail, qui sert à cacher l’adresse mail d’un consommateur, et Private Relay, qui masque l’adresse IP (et donc la provenance de l’utilisateur). Ce sont deux fonctions réservées aux abonnés iCloud d’Apple. Mais, si elles sont étendues à tous les propriétaires d’iPhone, elles pourraient avoir un impact tout aussi important.

Source : 9to5Mac



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !