Intel trolle les Mac M1 dans ses toutes premières pubs anti-Apple

 

Intel vient de lancer une campagne pub sur son compte Twitter officiel dirigée contre les Macs M1. Jamais Intel n'avait jusqu'ici lancé de campagne de pub pour dénigrer directement un concurrent, a fortiori Apple. Il semble que le fondeur craigne comme jamais l'impact du passage à l'architecture ARM pour l'image de ses produits.

Intel Go PC
Crédits : Intel via Twitter

Si vous aviez besoin d'une preuve que Intel a peur d'Apple et des Macs M1 en ce moment, ne cherchez-plus : après avoir publié une série de benchmarks à la méthodologie douteuse, le fondeur vient de lancer sa première campagne de pub ouvertement anti-Apple. En général, lorsque tout va bien, il n'est pas nécessaire de viser directement un concurrent – mettre en avant les atouts de ses produits suffit.

Mais il faut bien le reconnaître : Intel se fait depuis quelque temps prendre de court par les changements rapides du marché. Intel fabrique en effet lui-même ses puces. Ce qui lui a permis pendant des années de se doter de fonctionnalités inédites et de tirer l'industrie vers le haut. Sauf que depuis l'industrie a profondément changé.

Intel est dans une très mauvaise passe

En faisant, comme Nvidia, le choix de la sous-traitance, AMD a par exemple pu avoir accès à des finesses de gravure impossible chez Intel, tout en s'autorisant des avancées dans le nombre de coeurs, taille du cache et autres caractéristiques. Le tout pour des tarifs bien moins élevés que chez Intel. Forcément sur les machines de bureau, Intel a perdu sa position de leader. A date plus de 50% de ces machines sont équipées de processeurs AMD Ryzen.

Intel garde encore l'avantage sur les PC portables. Et on comprend dès lors la panique chez le fondeur. Les performances des Macs M1 comme leur prix sont en train de marquer les esprits. Apple a bien su tirer parti de son propre silicium pour complètement ridiculiser les performances des macs Intel. Et le fondeur sait très bien que les choix d'Apple sont souvent le présage de changements profonds dans le reste de l'industrie.

Jusqu'alors, l'architecture ARM n'était pas vraiment une menace pour Intel. Les premiers exemples de PC Always Connected pêchent par leur manque de compatibilité et les performances des applications non optimisées – le tout pour des gains d'autonomie aléatoires. En optimisant ensemble le logiciel et le hardware, Apple a réussi à montrer que laisser tomber l'architecture x86 est de facto indispensable pour délivrer à la fois des performances et de l'autonomie.

Dans ce contexte compliqué, Intel tente donc de rappeler que les PC restent les machines de choix pour tout un tas de choses, notamment les formats hybrides, avec écran tactile et stylet : “Seul un PC peut offrir un mode tablette, avec écran tactile et stylet dans un seul appareil. Faites le choix du PC”. Un second encart publié sur le compte Twitter du fondeur affirme “si vous pouvez lancer Rocket League, c'est que vous n'êtes pas sur Mac. Faites le choix du PC”.

Lire également : MacBook Air, Pro et Mac mini M1 – date de sortie, prix, fiche technique, tout savoir

Les publicités redirigent vers une vidéo du youtubeur Joe Rettinger sponsorisée par Intel. On peut lire dans la description : “si vous cherchez un bon PC portable en 2021, il y a pas mal de choses auxquelles il faut penser, mais le choix du processeur pourrait se révéler plus important que vous ne le pensez. Vous pourriez être attiré par les derniers portables d'Apple, mais avant d'appuyer sur le bouton acheter, laissez moi vous montrer ce que les nouveaux portables Intel Evo peuvent vous offrir”.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !