Il gagne 25 millions de dollars en piratant un opérateur et en débloquant des smartphones

 

Argishti Khudaverdyan, Américain de 44 ans, risque aujourd’hui plusieurs années de prison après avoir lancé un business illégal dans le dos de son employeur. Travaillant chez l’opérateur T-Mobile, ce dernier a profité de ses accès pour proposer aux clients de débloquer leur smartphone, moyennant une certaine somme. En 4 ans d’activité, ce système lui a rapporté pas moins de 25 millions de dollars.

apple domine vente smartphones chine

Comme tout opérateur, T-Mobile utilise un système de blocage sur ses smartphones afin d’empêcher ses clients de passer chez la concurrence avant la fin de leur contrat. Cette pratique permet également d’éviter que des utilisateurs tentent de revendre l’appareil plus cher sur le marché parallèle. Bien que très répandue, cette technique n’est donc pas au goût de tout le monde, et Argishti Khudaverdyan y a vu là une opportunité de se faire un peu d’argent de poche.

Cet Américain de 44 ans était en effet employé chez T-Mobile, jusqu’à sa mise à pied en 2017 des suites de ses activités suspectes. Tout commence en 2014 lorsque, depuis son magasin de Los Angeles, il décide d’envoyer une campagne de phishing à ses collègues pour subtiliser leurs accès au réseau interne de l’entreprise. Avec ces identifiants, Argishti peut désormais débloquer les smartphones achetés chez l’opérateur, service qu’il va bien sûr proposer moyennant une certaine somme.

Sur le même sujet — Orange : des lycéens piratent l’opérateur et détournent 230 000 euros

Il devient millionnaire en débloquant des smartphones

Très vite, Argishti Khudaverdyan se met à proposer également ses services aux voleurs de smartphones afin de leur permettre de les revendre par la suite. Pour se faire connaître, il publie des annonces sur des sites comme unlocks247.com, swiftunlocked.com, ou encore unlockitall.com, en affirmant parfois que le service de déblocage est proposé directement par T-Mobile afin de ne pas réveiller les soupçons de la clientèle.

Sur le même sujet : Dix opérateurs mobiles ont été piratés par des espions chinois

En 2017 donc, Argishti Khudaverdyan se fait repérer par l’opérateur alors qu’il tente de nouveau de pirater un de ses collègues. Il est licencié sur le champ, mais continue tout de même son activité. Ce n’est qu’en 2019 qu’il se fera arrêter. On estime que l’escroc a piraté une cinquantaine de comptes internes à T-Mobile, et que son entreprise lui a rapporté 25 millions de dollars. Il encourt aujourd’hui une peine de plusieurs dizaines d’années de prison.

Source : PC Mag



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !