Actualités sur la Nintendo Switch Lite

Petite sœur de la Nintendo Switch, la Switch Lite est arrivée sur les étals du monde entier le 20 septembre 2019, 2 mois après sa présentation officielle. Plus petite et moins chère, elle est vue comme une version purement portable de sa grande sœur, comblant partiellement le vide laissé par l’abandon de la Nintendo 3DS. Fort du succès de la Switch après l’échec commercial de la Wii U, Nintendo se devait de capitaliser sur sa nouvelle console. Cela est d’autant plus nécessaire que la 3DS, bien que très populaire se voit délaissée par les joueurs et les éditeurs. C’est ainsi que Nintendo prend la décision d’arrêter la commercialisation de la 3DS XL le 25 juillet 2019, 2 semaines après l’annonce de la Switch Lite.

Des différences notables avec la Switch pour une nouvelle expérience de jeu

Plus petite et plus légère, son design diffère quelque peu de celui de sa grande sœur. Elle est équipée d’un écran de 5,5 pouces contre 6,2 pouces pour la Switch. Ses dimensions de 91,1 x 208 x 13,9 mm sont bien également bien inférieures à celles de la console originale (102 x 239 x 13,9 mm). Enfin, avec un poids de 275 grammes, elle pèse 123 grammes de moins.

Mais la Switch Lite n’est pas qu’une Switch de plus petit format. La principale différence vient des joy-con, ceux-ci n’étant plus amovibles. Puisque cette console est prévue pour être uniquement portable, les joy-con deviennent partie intégrante de la coque. Bien sûr, la connectivité Bluetooth est maintenue afin de pouvoir connecter les joy-con d’une Switch pour les jeux multijoueur, même si la forme de la console ne rend pas cette expérience multijoueur des plus agréables. On lui préfèrera le mode multijoueur local qui permet à plusieurs joueurs de synchroniser leur console. Il faudra évidement que chaque joueur dispose d’une Switch.

La seconde différence vient de l’impossibilité de connecter la Switch Lite à un téléviseur. Contrairement à sa grande sœur, la petite console n’est pas fournie avec un dock. Il est donc impossible de la relier à un écran pour la transformer en console de salon, elle fait même l’impasse sur les composants nécessaires.

Si la Switch Lite montre la présence d’une nouvelle puce Nvidia Tegra plus économe en énergie, sa batterie réduite comparé à la Switch originale lui confère sensiblement la même autonomie, voire légèrement supérieure. Toutefois, suite à la révision de la Switch, intégrant le même processeur, celle-ci offre une bien meilleure durée de vie, environ 30% supérieure à ce qu’est capable d’atteindre la Switch Lite.

Une partie du catalogue rendue incompatible ou moins fun

La majorité des jeux de la Switch sont compatibles avec cette version Lite. Il y a toutefois quelques exceptions notables. En effet, de par son design, tous les jeux qui nécessitent le contrôle des mouvements sont de facto non jouables sur Switch Lite. C’est le cas pour 1-2-Switch, Mario Party ou Just Dance par exemple. Ring Fit Adventure qui nécessite le placement du joy-con dans le cerceau est ainsi rendu incompatible. Nintendo Labo est incompatible pour 2 raisons, la première est la même que pour Ring Fit Adventure, la seconde est qu’en utilisation VR, le format de la console ne permet pas son insertion dans le casque en carton. Enfin, certains jeux offrent des modes de contrôles alternatifs afin de rester compatible avec cette Switch Lite ou la Switch normale en mode portable, mais leur jouabilité y perd grandement. On pensera à Arms, Pokémon Go, Mario Tennis Aces, Splatoon.

Un prix attractif comme principal argument de vente

Vendue au prix public de 199,99 euros, elle se retrouve 100 euros moins chère que sa grande sœur. 4 couleurs sont disponibles : Corail, Jaune, Gris et Turquoise. Elle est également disponible en pack avec un jeu et parfois une couleur en édition limitée comme dans sa version Pokémon Epée et Bouclier où elle revêt une robe grise avec des boutons bleus sur la partie gauche et roses sur la partie droite.

Voir plus d'articles