Huawei aurait vendu Honor pour 12,8 milliards d’euros

 

Huawei aurait revendu Honor pour la somme de 12,8 milliards d'euros. Acculé par les sanctions américaines, le groupe chinois aurait cédé sa filiale à un consortium notamment composé de Digital China. De cette manière, Honor serait en mesure d'échapper aux restrictions imposées par Washington. 

Honor 20
Le Honor 20. Crédits : PhonAndroid

D'après les informations récoltées par nos confrères de Reuters, Huawei aurait cédé sa filiale Honor à un consortium composé de plusieurs firmes chinoises, dont Digital China. L'entreprise s'occupait déjà de la distribution des smartphones Honor en Chine. Parmi les autres entités qui composent le consortium, on trouve le gouvernement de la ville de Shenzen.

Digital China deviendrait actionnaire majoritaire de la marque avec 15% des actifs. Plusieurs actionnaires financés par l'Etat chinois s'ajoutent au consortium, avec chacun 10% des parts de l'entreprise. La revente comprendrait presque tous les actifs de la filiale, y compris la marque, les infrastructures de recherche et développement et de gestion de la chaîne d'approvisionnement. Malgré la cession, le consortium a prévu de conserver les emplois de tous les salariés chez Honor. Le constructeur devrait aussi devenir public d’ici trois ans. Honor serait donc la propriété du gouvernement chinois.

Sur le même sujet : Huawei, Apple et Honor restent les marques de smartphones les plus fiables selon Fnac Darty

Honor échapperait aux sanctions des Etats-Unis

Pour Reuters, la vente est essentiellement motivée par les sanctions américaines à l'encontre de Huawei. Une fois la vente annoncée, Honor échapperait aux restrictions imposées par l'administration Trump. De fait, la filiale serait libre de commercer avec des partenaires américains ou des entreprises qui s'appuient sur des technologies d'origine américaine. In fine, Honor pourrait intégrer des chipsets gravés par TSMC ou conçus par Qualcomm dans ses smartphones.

De plus, l'annonce montre que Huawei ne s'attend pas vraiment à ce que l'élection de Joe Biden change la donne. Malgré l'excellente relation entretenue par Biden et Xi Jinping, leader de la Chine, l'essentiel des restrictions à l'encontre de Huawei, et entrées en vigueur pendant l'ère Trump, devraient se maintenir. Huawei confirmerait la nouvelle d'ici peu. Les sources interrogées par Reuters affirment qu'une annonce officielle devait avoir lieu ce dimanche 15 novembre. On vous en dit plus dès que possible sur le sujet. En attendant plus d'informations, n'hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires ci-dessous.

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !