Huawei pourrait être prochainement victime de nouvelles sanctions très dures visant à empêcher le constructeur de se fournir en SoC et autres semi-conducteurs dernière génération. Cette perspective avait été un temps écartée, mais la crise du coronavirus a renforcé les tensions entre Washington et Pékin. 

Siège américain Huawei

On aurait pu penser que la crise du coronavirus et ses terribles conséquences à venir sur l’économie mondiale marqueraient une trêve sacrée dans les tensions entre les Etats-Unis et la Chine. Et bien c’est à vrai dire tout le contraire : les deux pays ont trouvé le moyen de s’écharper sur le coronavirus comme de nombreux autres sujets depuis l’élection de Donald Trump. Le président américain veut par exemple à tout prix appeler le coronavirus « virus chinois » ou « virus du Wuhan ».

Des qualificatifs que la plupart des pays du monde évitent depuis la seconde moitié du 20e siècle pour des raisons évidentes. Mais qui ne sont que l’épilogue de critiques américaines dès le début de la crise. On notera d’ailleurs une certaine ironie à constater que désormais le nombre de cas détectés aux Etats-Unis dépasse le nombre de cas cumulés en Chine. Cette posture a suscité côté chinois une campagne de propagande qui place la responsabilité de la pandémie sur l’occident, en particulier les Etats-Unis.

Le coronavirus renforce la pression sur Huawei

Les deux pays ont par ailleurs expulsé des journalistes, au milieu d’autres escarmouches bilatérales. Bref, les relations entre les Etats-Unis et la Chine ne pourraient être en ce moment au plus bas. Et Huawei pourrait vite en faire directement les frais. En février nous vous annoncions que la Maison Blanche préparait de nouvelles sanctions pour empêcher Huawei de s’approvisionner en silicium dernier cri.

Parmi ces mesures, il était question d’abaisser le seuil de propriétés intellectuelles américaines au-delà duquel toute vente de composant ou service à Huawei doit être soumis à l’obtention (très incertaine) d’une licence. Il était également question d’user d’outils juridiques pour avoir un mot sur l’utilisation des machines des fondeurs, notamment TSMC, lorsque ces derniers fabriquent des composants pour Huawei.

A l’époque de nombreux observateurs avaient noté que ces mesures pénaliseraient surtout les entreprises américaines. D’autant que Huawei a déjà montré qu’il pouvait se constituer des alternatives. Du coup ces mesures n’avaient finalement pas été poursuivies. Mais à en croire Reuters, le regain des tensions entre les deux parties pourrait conduire la Maison Blanche à signer.

Lire également : Xiaomi surpasse Huawei et devient numéro 3 du marché du smartphone

Une réunion se serait même tenue mercredi entre plusieurs agences fédérales et représentants du gouvernement. Concrètement, si ces mesures étaient vraiment mises en place, Huawei ne pourrait dans l’immédiat plus concevoir ses SoC à partir de technologies ARM développées aux Etats-Unis. Et ne pourrait plus non plus se fournir chez TSMC et les autres fondeurs utilisant des machines américaines – la plupart étant fabriquées par des firmes telles que Applied MaterialsKLA, ou encore Lam Research.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei choisit Dailymotion pour remplacer YouTube dans ses smartphones

Huawei et Dailymotion ont signé un partenariat en ce qui concerne la diffusion des vidéos. Une alliance qui devrait être profitable aux deux parties et qui devrait se concrétiser prochainement sur le service Huawei Video. L’hégémonie de Youtube dans le…

Huawei, Honor : voici la liste des smartphones sans Google Play Store

Huawei et Honor sont privés de licence Android depuis mai 2019. Suite aux sanctions américaines, les deux fabricants chinois ne sont plus autorisés à intégrer les services de Google sur leurs téléphones. Voici la liste complète des smartphones dépourvus du Play…

Huawei : Donald Trump prolonge les sanctions jusqu’en mai 2021

Huawei est interdit de commercer avec des entreprises américaines jusqu’en mai 2021. Un an après le National Defense Authorization Act (NDAA), Donald Trump vient d’annoncer une prolongation des sanctions à l’encontre du constructeur chinois. Huawei est donc privé de licence Android,…

Huawei lance un P30 Pro nouvelle édition avec les services Google

Huawei lance officiellement une nouvelle édition du P30 Pro avec les services Google. Annoncé depuis quelques jours, le smartphone est disponible sur la version allemande du site du constructeur, avec une promotion spéciale à partir de 749 €. Le Huawei…

Huawei présente le P Smart 2020 : encore du recyclage !

  Huawei dévoile le P Smart 2020 ! Avec ce nouveau milieu de gamme, le fabricant chinois continue de recycler les smartphones lancés début 2019 pour contourner les restrictions imposées par le gouvernement américain. Date sortie, prix et fiche technique…On fait le…