Huawei ne compte pas se débarrasser de Honor malgré les sanctions américaines

 

Huawei pourrait-il vendre sa division Honor ? C’est en tout cas ce que pense le célèbre analyste Ming-Chi Kuo, qui frappe très souvent juste. Il voit ici une manière pour Huawei de sauver sa marque mais également d’engranger très rapidement de l’argent. Cependant, la marque chinoise semble démentir ces spéculations.

Honor 20
Le Honor 20. Crédits : PhonAndroid

Huawei pourrait vendre sa marque Honor. C’est ce que qu'affirme l’analyste Ming-Chi Kuo, connu pour ses prédictions qui frappent très souvent juste. Pour lui, c’est une solution qui serait bénéfique aussi bien pour Honor que sa maison mère.

En effet, Huawei subit un embargo américain depuis 2019 imposé par l’administration Trump. Il lui est impossible d’utiliser des composants et logiciels en provenance du pays de l'oncle Sam, ou d’entreprises en lien avec les Etats-Unis. Une situation handicapante pour le constructeur qui se voit dans l’obligation de faire du 100% made in China et qui pèse lourdement sur ses finances. Car le but de la maison blanche est ici d’asphyxier la marque, accusée d’espionnage pour le compte de Pékin.

Une vente qui profiterait aux deux marques

En revendant Honor, Huawei pourrait donc engranger une forte somme d’argent, d’autant plus que selon l’analyste, sa marque intéresserait bon nombre d’investisseurs. Une telle opération serait également bénéfique pour Honor. La branche de Huawei vole en effet aujourd’hui de ses propres ailes et n’est plus une simple « sous marque » proposant des smartphones à prix cassés disposant de technologies Huawei. Honor est une marque qui compte et qui pourrait s’appuyer sur une communauté solide pour continuer par elle-même sur un marché très concurrentiel.

Une telle revente devrait également lui permettre de ne pas être soumis aux mêmes restrictions de la maison mère et d’utiliser tous les composants qu’elle désire dans ses smartphones. Car tout comme Huawei, Honor est en difficulté sur ce point, subissant logiquement l’embargo américain. Une opération qui aurait du sens, selon Ming-Chi Kuo, mais qui n’est vraisemblablement pas à l’ordre du jour.

A lire aussi – Test du Honor 20 : du neuf avec du View

Comme le note GSM Arena, des employés de la société se sont exprimés sur Weibo, réseau social le plus populaire de Chine, pour réfuter les dires de Ming-Chi Kuo. Si aucune réponse officielle n’a toutefois été apportée, cela sent tout de même la prédiction ratée pour l’analyste, ce qui est plutôt rare, il faut le signaler. Néanmoins, l’idée est loin d’être absurde quand on regarde la situation du géant chinois.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !

Huawei en difficulté

L’apparition de la 5G et des smartphones compatibles va donner un coup de boost bienvenu au marché des smartphones en récessions depuis deux ans maintenant. On estime que ce seront plus de 1,5 milliards de smartphones 5G qui seront vendus en 2023, et 1,7 millions en 2025. Un coup d’accélérateur dont ne pourra pas profiter Huawei en dehors de ses frontières.

Digitimes estime en effet que Huawei va voir ses ventes dégringoler au profit d’autres marques chinoises aux dents longues, comme Oppo, Vivo ou encore Xiaomi, au marketing très agressif ces dernières années. Avec une telle situation et de tels concurrents, Huawei pourrait ainsi tomber à la septième place des meilleurs vendeurs de smartphones en 2021. Un coup dur pour une société qui squattait le podium.

Mais comme le note le site, tout n’est pas perdu pour autant. Des sociétés japonaises, comme Sony ou Kioxia, ont demandé une dérogation de la part des Etats-Unis pour continuer de collaborer avec Huawei. Il n’est pas seulement question d’aider une marque en difficulté, puisque Huawei est un partenaire de taille pour Sony au niveau de la photo. L’embargo met donc indirectement son business en difficulté, et c’est loin d’être la seule société dans ce cas.

Une lueur d’espoir pour Huawei qui selon toute vraisemblance ne semble pas disposer à vendre Honor de sitôt. La situation reste très tendue pour le constructeur et les choses évoluent très vite. Si Honor n’est pas à vendre aujourd’hui, rien ne dit qu’il ne pourrait pas l’être demain.

Source : GSMArena 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
honor rachat huawei
Huawei voudrait revendre une partie de sa filiale Honor

Huawei envisagerait bien de revendre une partie de sa filiale Honor. Sous pression, le groupe chinois serait récemment entré en contact avec plusieurs acheteurs potentiels, dont Xiaomi et TCL.  Il y a quelques jours, le célèbre analyste Ming-Chi Kuo affirmait…