Huawei MediaPad T3 et MediaPad T3 7 : deux nouvelles tablettes à moins de 130€

Huawei n’est pas un constructeur que l’on reconnait principalement comme concepteur de tablettes. Le marché n’est pas particulièrement sous les projecteurs, mais il reste occupé. Très récemment, deux nouvelles tablettes sont apparues chez la société chinoise. Les deux appareils, le MediaPad T3 et MediaPad T3 7 visent l’entrée de gamme.

Huawei MediaPad t3

Huawei n’est pas l’entreprise à laquelle tout le monde pense quand il est question de parler du marché des smartphones ou du marché des tablettes. Toutefois, il ne faut pas sous-estimer la puissance de la marque. Le dernier flagship, le Huawei Mate 9, a remporté un succès critique.

Si l’on se base sur les chiffres de ventes, plus de 5 millions de Mate 9 ont trouvé preneur en l’espace de quatre petits mois. Le téléphone n’est pas révolutionnaire en soi, mais il intègre le meilleur de ce que sait faire la marque. Hier, deux nouvelles tablettes sont apparues sur le site de Huawei, le MediaPad T3 et le MediaPad T3 7. Elles visent les bourses plutôt modestes.

Huawei MediaPad T3 et MediaPad T3 7 : un petit prix pour des performances acceptables

L’ardoise MediaPad T3 proposera une dalle IPS de 8 pouces affichant 1280 pixels de hauteur sur 800 de largeur. À l’intérieur, un processeur Snapdragon 425 cadencé à 1,4 GHz sera de la partie. Le GPU Adreno 308 assurera la puissance graphique de la tablette.

Android 7.0 Nougat, le dernier OS portable de Google arrivant au fur et à mesure en France, sera installé sur l’appareil dès son lancement. Comme pour la plupart des produits du marché, une surcouche logicielle, EMUI 5.1, sera présente. 2 ou 3 Go de RAM ainsi que 16 ou 32 Go de stockage seront proposés à l’achat. La batterie du MediaPad T3 atteindra les 4100 mAh.

La déclinaison de la MediaPad T3, nommé MediaPad T3 7 proposera quant à elle une dalle 7 pouces affichant 1024 pixels de hauteur sur 600 de largeur. À l’intérieur, on y retrouvera un processeur MediaTek MT8127, 1 ou 2 Go de RAM, 8 ou 16 Go de stockage et une batterie de 3100 mAh.

Pas d’Android 7.0 Nougat pour l’appareil, pas de surcouche EMUI 5.1, présente dans une version antérieure sur le Huawei Mate 9, mais un Android 6.0 Marshmallow et une surcouche EMUI 4.1. Selon GSMarena.com, le MediaPad T3 serait proposé à partir de 219€ dans le commerce alors que le MediaPad T3 7 afficherait un prix de 129€. Aucune date française n’est encore disponible.

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei est prêt à remplacer Android et Windows dès 2019

Malgré les pressions venant de toutes parts, Huawei continue d’afficher sa détermination à sortir de son isolement. Richard Yu, le responsable de la division mobile du groupe chinois à confirmé que ses alternatives à Android et Windows pourraient être lancées…

Affaire Huawei : pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

L’affaire Huawei a pris un nouveau tournant avec la défection d’ARM – l’entreprise conçoit l’architecture et les coeurs qui sont utilisés par l’ensemble des fondeurs du marché, dont HiSilicon (filiale de Huawei), MediaTek, Apple, Qualcomm ou encore Samsung. Or ARM…

Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…

Huawei : des opérateurs refusent de vendre ses smartphones 5G

Huawei continue d’encaisser les répercussions du décret de Donald Trump. Lâché par ses fournisseurs et banni d’Android, le constructeur chinois doit maintenant faire face à l’abandon de certains opérateurs britanniques, japonais et taïwanais. Une poignée de télécoms refusent en effet…

Huawei demande à l’Europe de l’aider contre les États-Unis

Huawei se cherche des alliés dans la guerre qu’il est en train de mener face aux États-Unis. Le groupe chinois tente de convaincre l’Union Européenne de l’aider, arguant notamment que les Américains n’hésiteront pas à s’en prendre à d’autres entreprises…