Huawei : l’exclusion du constructeur va faire “des dégâts énormes”, estime ARM

 

L'exclusion de Huawei du marché américain va faire des dégâts énormes sur le long terme, a mis en garde Hermann Hauser, le fondateur d'ARM. Interdite de faire affaire avec le constructeur chinois suite à un décret de Donald Trump, la firme britannique prédit de graves conséquences financières pour les entreprises américaines. 

huawei exclusion degats enormes arm

Ce 22 mai 2019, ARM a été contraint de couper les ponts à Huawei. Le design des coeurs des SoC ARM sont en effet composés de plus de 25% de technologies d'origine américaine. ARM n'a donc plus le droit de vendre ces licences à HiSilicon, filiale du groupe chinois. En conséquence, Huawei se retrouve privé de ses SoC Kirin, qui alimentent tous ses smartphones. Ce 2 juin, Hermann Hauser, le fondateur d'ARM, a longuement évoqué les conséquences désastreuses du décret de Donald Trump dans une interview accordée à nos confrères de The Mail On Sunday. L'homme prédit des “dégâts énormes” pour ARM et l'industrie américaine.

L'affaire Huawei va nuire aux entreprises américaines, prédit ARM

“C'est vraiment très dommageable pour Huawei à court terme, et à long terme, cela sera incroyablement dommageable pour Arm, Google et l'industrie américaine” explique Hermann Hauser. La sanction Trump va pénaliser tous les partenaires américains de Huawei dès cette année. D'après une étude de Goldman Sachs, Intel, Qualcomm et AMD risquent de perdre des millions de dollars. Certaines sociétés basées aux Etats-Unis, comme Neophotonics, seront même privées de plus de 40% de leur source de revenus. Les conséquences du décret Trump se feront aussi sentir jusqu'en Taïwan. Le fondeur TSMC risque en effet de perdre jusqu'à 1 milliard de dollars au cours du second semestre de 2019.

Pire, de nombreuses firmes européennes et asiatiques pourraient décider de boycotter les groupes américains. “Tous les fournisseurs dans le monde commenceront à vouloir réduire la menace d’une production entièrement dépendante du président américain. En ce moment, toutes les discussions que j’ai avec des entreprises en Europe confirment le fait qu’elles analysent leur portfolio de propriétés intellectuelles afin d'écarter tout ce qui américain” assure Hermann Hauser. De cette manière, ces firmes européennes ne seraient plus contraintes d'obéir aux décisions de Donald Trump.

Evidemment, ARM réfléchit lui aussi à un moyen de se libérer des technologies américaines. “La plupart des propriétés intellectuelles d’ARM ont été conçues en Europe, mais certaines d’entre elles, sans qu'on en soit conscient, ont été créées aux Etats Unis. Beaucoup de produits ARM sont composées de propriétés intellectuelles américaines” explique l'homme d'affaires. “ARM devait donc obéir aux ordres du président américain” regrette Hauser, qui précise que cette situation est inacceptable.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !

Affaire Huawei : vers un boycott des technologies américaines ?

“Si les États-Unis peuvent arrêter une entreprise chinoise, ils peuvent bien entendu arrêter n'importe quelle entreprise dans le monde. En exerçant leur incroyable pouvoir sur d'autres entreprises, toutes les firmes du monde se demandent: Est-ce que je veux être dans une position où le président américain puisse me fermer boutique ?” continue le fondateur d'ARM. Afin d'éviter de se retrouver sous la coupe de Donald Trump, “les personnes de l'industrie font très attention à ne pas acheter de produits américains”, assure Hermann Hauser.

Lire également : Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Le décret du 45ème président des Etats-Unis ne nuit pas seulement à l'économie américaine, il fragilise aussi tous les accords et partenariats actuels ou futures entre une firme nationale, comme Qualcomm, Intel ou Google, et une société étrangère. Paradoxalement, la politique de Donald Trump va-t-elle pousser les géants européens à s'allier de préférence avec des firmes chinoises plutôt qu'américaines ? Que pensez-vous de l'analyse du fondateur d'ARM ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : The Mail On Sunday



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
bruno lemaire accuse cryptomonnaies terrorisme
Bitcoin : Bruno Le Maire accuse les cryptomonnaies de financer le terrorisme

Bruno Le Maire, l’actuel Ministre de l’économie, accuse le Bitcoin et les cryptomonnaies de participer au financement du terrorisme islamiste. En réaction à l’assassinat de Samuel Paty, professeur d’Histoire décapité par un terroriste, le dirigeant s’est engagé à prendre des…

amazon one paiement paume main
Amazon lance des tests pour payer avec la paume de la main

Amazon teste actuellement aux États-Unis un moyen de paiement inédit dans ses magasins Amazon Go. Après le paiement sans contact et mobile, les utilisateurs pourraient bientôt avoir la possibilité de régler leurs achats grâce à la paume de leur main….

amazon label produits écologiques durables
Amazon : un label permet désormais d’identifier les produits écologiques et durables

Amazon vient de lancer le label “Climate Pledge Friendly”. Déjà apposé sur 25 000 produits disponibles sur le site, ce label permet aux acheteurs d’identifier les articles durables, écologiques et respectueux de l’environnement.  Á la traîne sur les questions de l’écologie et l’environnement, Amazon vient d’annoncer…

elon musk troisième homme plus riche monde
Elon Musk devient le 3ème homme le plus riche du monde devant Mark Zuckerberg

Elon Musk est désormais plus riche que Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook. Grâce au succès fulgurant de Tesla en bourse, l’excentrique milliardaire est brièvement devenu le troisième homme le plus riche du monde, juste derrière Bill Gates et Jeff Bezos. Il distance ainsi Bernard…

huawei reduction achat composants
Huawei réduit encore sa production de smartphones, la série noire continue

Huawei réduit actuellement ses commandes de composants destinés à la fabrication de ses smartphones. C’est en tout cas ce qu’affirment plusieurs sources internes aux usines d’assemblages de l’entreprise. La situation n’a jamais été aussi catastrophique pour la firme de Shenzhen….