Maj. le 5 mars 2020 à 16 h 51 min

Huawei devrait être visé par un nouveau train de sanctions : le secrétaire d’Etat au Commerce Wilbur Ross serait en effet parvenu à convaincre le Pentagone de soutenir une diminution du seuil de propriétés intellectuelles américaines au-delà duquel Huawei n’a pas le droit d’acheter un composant ou service. Une nouvelle réunion, le 28 février 2020, pourrait entériner cette mesure.

Huawei logo
Crédits : Marco Verch Professional Photographer and Speaker via Flickr (CC by 2.0)

Il y a quelques semaines, nous vous rapportions que des responsables du Pentagone s’étaient vivement opposés à la perspective de nouvelles sanctions visant Huawei. Le secrétaire d’Etat au Commerce Wilbur Ross propose en effet de baisser le seuil de propriétés intellectuelles américaines au-delà duquel Huawei n’a pas le droit d’acheter un bien ou un service. Actuellement, ce seuil est fixé à moins de 25% – il pourrait être à terme abaissé à seulement 10% si les recommandations de Wilbur Ross étaient suivies d’effet.

Initialement, cette proposition a suscité une levée de boucliers d’une partie des responsables du Pentagone. Ils reprochent à ces mesures particulièrement dures l’effet potentiellement dévastateur pour les ventes de composants américains à l’étranger. Ce qui affaiblirait les entreprises américaines, au lieu de renforcer leur position dominante. Le secteur ayant le plus à craindre des conséquences de ce type de sanctions est notamment celui du silicium.

Retournement de situation

Wilbur Ross serait néanmoins parvenu à convaincre le secrétaire d’Etat à La Défense Mark Esper lors d’un appel téléphonique. Une réunion doit se tenir la semaine prochaine pour discuter de cette mesure, et des autres sanctions possibles pour limiter les exportations de technologies américaines en Chine. Le 28 février 2020, se tiendra une nouvelle réunion avec des officiels du gouvernement pour, potentiellement, entériner ce nouveau train de sanctions.

Lire également : Huawei – les États-Unis ont des preuves que la firme espionne pour le gouvernement chinois

En dépit de sa combattivité, et après avoir montré une certaine résilience Huawei commence à souffrir assez durement des sanctions américaines. La firme a dû revoir ses objectifs de croissance à la baisse, et investit de fortes quantité d’argent pour développer des alternatives aux services et technologies américaines.

Source : Android Central



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei met en garde les États-Unis contre des représailles de la Chine

Huawei menace les États-Unis d’éventuelles représailles du gouvernement chinois. D’après le constructeur, Pékin pourrait en effet décider de contre attaquer suite aux nouvelles sanctions envisagées par l’administration Trump.  Le gouvernement américain pourrait décréter de nouvelles restrictions à l’encontre de Huawei. Aux…

Huawei P40 : comment suivre la conférence de lancement en direct

Huawei dévoilera son nouveau smartphone, le Huawei P40, lors d’un événement retransmis en direct. Retrouvez sur cette page toutes les informations pour suivre la conférence et la vidéo du livestream dès 14 heures.  En pleine pandémie mondiale de coronavirus, il…