Huawei : les Etats-Unis confirment qu’ils vont bientôt intensifier les sanctions

 

Huawei sera bien la cible de nouvelles sanctions américaines. Le secrétaire d’Etat au commerce Wilbur Ross vient de révéler à Bloomberg que son administration se prépare à intensifier l’exclusion commerciale du groupe, et empêcher les entreprises de lui vendre des composants dérivés de technologies américaines.

Le centre de recherche et développement Huawei à Shenzhen (Chine) / Crédits : Wikipédia

Il y a quelques jours, le PDG de Huawei Ren Zhengfei expliquait qu’il s’attendait à une intensification des sanctions. Tout en ajoutant comme à son habitude, que la firme est prête à y faire face. Or, il semblerait que ses craintes étaient justifiées. Le secrétaire d’Etat au commerce américain Wilbur Ross a révélé à Bloomberg, en marge du Forum de Davos, que son administration se prépare à dérouler de nouvelles sanctions contre la firme.

Le but est d'empêcher Huawei de se fournir en composants dérivés de propriétés intellectuelles américaines. Quant à la méthode retenue par l’administration Trump, le secrétaire d’Etat se contente de répondre : « on y travaille, et [ces sanctions] seront dévoilées à court terme ».

Abaisser le seuil de propriétés intellectuelles américaines

Dans le cadre actuel des sanctions visant Huawei, les entreprises peuvent, partout dans le monde, conserver un accès au marché américain et vendre des composants au groupe si ces derniers contiennent moins de 25 % de propriétés intellectuelles américaines.

A en croire Bloomberg, ce qui se dessine, c’est que le département du Commerce va abaisser ce seuil, probablement à moins de 10%. Ce qui devrait perturber significativement la chaine d’approvisionnement de l’entreprise. Il serait également question de nouvelles lois pour réguler l’utilisation des produits et composants conçus aux Etats-Unis mais fabriqués ailleurs dans le monde.

Lire également : Huawei a déjà créé une alternative à Google Maps et Gmail

Malgré des espoirs jusqu’à la fin de l’année 2019, tout indique donc que l’année 2020 sera encore une année de défis extrêmement complexes pour Huawei. La firme ne peut désormais que s’en remettre à ses efforts pour trouver ses propres alternatives au matériel, logiciels et services américains.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Qualcomm
Huawei : les Etats-Unis autorisent Qualcomm à vendre des puces au groupe chinois

Huawei est à nouveau autorisé à commercer avec Qualcomm. Comme Samsung, Sony ou Intel, le fondeur américain a obtenu une licence de vente auprès des Etats-Unis. Qualcomm va donc pouvoir fournir des puces informatiques au constructeur chinois, toujours dans l’incapacité de produire ses propres chipsets. Sur liste…

harmonyos corrected
Harmony OS : Huawei lancera la bêta smartphone le 18 décembre 2020

Harmony OS sera disponible en bêta sur smartphone à compter du 18 décembre 2020. Dans un premier temps, seuls les développeurs devraient avoir accès à cette version du système d’exploitation. La bêta publique sera, elle, lancée en avril 2021. Harmony…

huawei copie design iphone 12 apple
Huawei a déjà copié le design des iPhone 12

Huawei n’a pas perdu de temps. Comme le montre une fuite en provenance de Sina Weibo, la marque chinoise s’apprête à dévoiler un smartphone inspiré du design des iPhone 12. Comme Apple, Huawei opte pour des tranches plates et un…