Huawei s’attend à des sanctions encore plus sévères de la part des Etats-Unis en 2020

 

Huawei s'attend à ce que les sanctions s'intensifient en 2020. Le co-fondateur du groupe Ren Zhengfei a néanmoins tenu à exprimer sa “confiance” dans le fait que Huawei peut “survivre à encore plus d'attaques”. De son côté, Washington redouble de pression sur ses alliés pour qu'ils n'utilisent aucun équipement de la firme – et cherche des moyens de perturber encore davantage sa chaine d'approvisionnement.

Crédits : Pexels

Huawei s'attend à ce que les Etats-Unis intensifient leurs sanctions en 2020. Le président et co-fondateur de la firme Ren Zhengfei explique en marge du forum de Davos (Suisse) : “cette année, les Etats-Unis pourraient encore intensifier leur campagne contre Huawei, mais je sens que l'impact sur le business de Huawei ne serait pas très significatif”, estime le dirigeant.

Il ajoute : “cette année, en 2020, je crois qu'on a encore plus confiance dans le fait qu'on peut survivre à encore plus d'attaques, grâce à l'expérience que nous avons accumulée l'année dernière et une équipe renforcée”. Les déclarations de Ren Zhengfei ne viennent, semble-t-il, pas de nulle part. Washington redouble de pression sur ses alliés afin qu'ils n'utilisent pas d'équipements Huawei pour déployer la 5G.

La pression est particulièrement intense sur le Royaume-Uni qui doit prochainement arrêter la liste des équipementiers retenus pour le réseau national. Mais à ce stade, cette pression diplomatique est loin d'être le seul levier des Etats-Unis. Huawei continue en effet, à en croire CNBC, à se fournir en composants et logiciels via des intermédiaires étrangers.

Ce dont la firme a tout à fait le droit, dès lors que ces biens et services contiennent moins de 25% de propriétés intellectuelles américaines. Or, Washington pourrait abaisser ce seuil à 10%, ce qui devrait nettement compliquer l'approvisionnement en composants. Dans la suite de l'interview, Ren Zhengfei est d'ailleurs revenu sur la décision de la firme de stocker des composants avant même l'annonce des sanctions américaines.

Lire également : Huawei : les États-Unis veulent offrir plus d'un milliard de dollars à ses concurrents sur la 5G

Il raconte : “si nous avions eu ce sentiment de sécurité de la part des Etats-Unis, nous n'aurions pas eu besoin de trouver ces plans de rechange. Mais comme nous n'avions pas ce sentiment de sécurité, nous avons dépensé des centaines de milliards pour mettre en place notre plan B. C'est comme cela que nous avons résisté à la première salve d'attaques”. 

Source : CNBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !