Huawei lance un nouvel OS openEuler : va-t-il remplacer Android et Windows ?

Maj. le 5 mars 2020 à 16 h 49 min

Huawei vient de mettre en ligne le code source de openEuler, une distribution Linux basée sur CentOS. Même si Huawei ne le dit pas, le fait que la distribution soit optimisée pour ARM et x86, et la présence de deux outils d’optimisation troublants en font sur le papier un excellent candidat pour remplacer Android et Windows. 

openEuler

Vous avez sans doute retenu que HongMeng OS ou Harmony OS sera le nom du système d’exploitation qui remplacera à terme Android. Ces derniers mois, Huawei a pourtant soufflé le chaud et le froid, tout en caressant l’espoir de retrouver un accès sans entraves à l’écosystème Android. Pour autant, alors que le conflit entre les Etats-Unis et la Chine au milieu duquel le constructeur est pris en étau s’enlise, Huawei cherche des solutions pérennes pour ne plus dépendre de propriétés intellectuelles américaines.

On peut dès lors interpréter la mise en ligne du projet openEuler, avec un communiqué plutôt technique, comme l’une de étapes qui devrait mener la firme à cet objectif. Le communiqué explique que les travaux ont débuté le 17 septembre 2019. Mais qu’est-ce qu’openEuler ? Le projet est une variante open source d’EulerOS, lui même dérivé de Linux CentOS, dont 100% des paquets sont à la fois optimisés pour les architectures x86 (PC avec processeur Intel) et ARM64 (l’architecture utilisée par les smartphones, tablettes et autres appareils mobiles).

Candidat sérieux pour remplacer Android et Windows ?

Si on a bien l’impression qu’on est face à un candidat sérieux pour remplacer Android et Windows, c’est que dès le départ, le communiqué openEuler conseille surtout deux projets autour de liaisons client/serveur – autrement dit de services avancés dans le cloud. Mais aussi à un nouveau système qui optimise automatiquement l’OS en fonction de la plateforme à l’aide d’intelligence artificielle. Le communiqué « recommande » en effet le projet iSulad qui est en fait une variante du service gRPC qui sert à créer des services avancés dans le cloud. Et le projet A-Tune qui se charge de tout optimiser automatiquement.

De quoi faciliter par exemple le déploiement sur plusieurs modèles différents d’ordinateurs et de smartphones… mais hélas, on ne peut pour l’instant que se perdre en conjectures. A aucun moment le communiqué du projet openEuler n’évoque en effet Android, Windows, ni même les appareils de destination. On sait simplement que le développement est en ce moment très actif avec plus de 50 contributeurs, 600 contributions en ligne, et plus d’un millier de paquets.

Lire également : Huawei – son chiffre d’affaires progresse en 2019, mais 2020 sera une année difficile

Il faudra donc surveiller de près ce projet au cours des prochains mois pour confirmer ou infirmer la direction que Huawei souhaite emprunter. Il est dès à présent possible de télécharger un ISO de l’OS. Néanmoins, on vous avertit : selon le site spécialisé ItsFOSS, celui-ci n’est pas encore tout à fait fonctionnel. En tout cas, sur des ordinateurs classiques, un message d’erreur s’affiche lorsque l’on tente de lancer l’installation depuis un volume USB bootable.

Télécharger openEuler

Source : openEuler



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
StopCovid : l’application de suivi des contacts est enfin disponible

À l’occasion d’une interview accordée ce week-end, Cédric O, secrétaire d’État en charge du numérique, a confirmé que StopCovid sera téléchargeable sur Android et iOS le 2 juin, premier jour de la seconde phase du déconfinement de la France. La…

Android 11 : Google déploie par erreur la mise à jour en beta

Android 11 a été déployé par erreur sur une poignée de Pixel. Malgré l’annulation de la conférence de lancement de la mise à jour, Google vient de pousser la première beta publique sur quelques appareils. Cette nouvelle fuite offre un…