Huawei : la directrice financière arrêtée au Canada sur demande des États-Unis

Maj. le 6 décembre 2018 à 16 h 52 min

La directrice financière de Huawei a été arrêtée au Canada sur demande des États-Unis. Elle pourrait y être extradée pour répondre d’accusations de violation de l'embargo et des sanctions économiques décidées par les Américains contre l’Iran. 

huawei logo

Meng Wanzhou, directrice financière du géant chinois de la téléphonie et des télécoms Huawei, a été arrêtée à Vancouver, au Canada, le 1er décembre 2018 rapporte Reuters. Cette arrestation a été réalisée sur la demande des États-Unis, qui lui reprochent une violation des sanctions économiques contre l’Iran prononcées par les Américains. Une information qui n’a pas encore été confirmée par une source officielle.

Huawei accusé d’avoir violé les sanctions contre l’Iran

Le département canadien de la Justice a par contre fait savoir que la cadre de Huawei risquait bien l’extradition vers les États-Unis. De son côté, le groupe a reconnu l’arrestation mais explique avoir à ce jour reçu peu d’informations sur sa nature et ses raisons. L’ambassade de Chine au Canada est déjà montée au créneau et exige la libération immédiate de Meng Wanzhou.

Selon Reuters, les autorités américaines enquêtent sur Huawei depuis au moins 2016 sur cette affaire. Ce dernier est soupçonné de fournir des produits d’origine US en Iran malgré les interdictions mises en place par la Maison Blanche. Dès 2013, des liens entre Huawei et Skycom Tech (Hong Kong) avaient été repérés. Ce dernier avait tenté de vendre des appareils HP à un opérateur en Iran, bravant l'embargo. Or, Meng Wanzhou a siégé au conseil d’administration de Skycom entre février 2008 et avril 2009.

Un nouvel épisode de la guerre commerciale et géopolitique que se livrent Chinois et Américains. Les États-Unis ont demandé à ses alliés de bannir Huawei de leurs infrastructures 5G, une requête à laquelle ont déjà répondu positivement l’Australie et la Nouvelle-Zélande. De son côté, la France refuse de chasser Huawei de son marché pour l’instant, mais garde l’œil ouvert.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : Donald Trump accepte de lever une partie des sanctions

Donald Trump a finalement accepté de lever une partie des sanctions à l’encontre de Huawei. En marge d’un nouveau sommet entre Washington et Pékin, le président américain a décidé d’accorder des licences de vente à certaines sociétés américaines. Dans ces conditions, le…

Huawei promet que la 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G

Huawei assure que le futur réseau 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G, dont le déploiement en est encore à ses balbutiements. Lors d’une interview, Richard Yu, PDG de la division mobile de la firme, a pour la première fois…

Huawei et Qualcomm peuvent de nouveau faire affaire malgré les sanctions

Huawei peut de nouveau s’approvisionner chez Qualcomm malgré les sanctions : le fondeur américain vient en effet d’obtenir une licence du gouvernement américain et compte bien sécuriser un contrat d’approvisionnement pluriannuel. Néanmoins des limites restent en place sur ce que…