Huawei aurait vendu 12 millions de Mate 30 et Mate 30 Pro dans le monde

 

Selon la presse chinoise, Huawei aurait commercialisé 12 millions d’exemplaires de ses smartphones haut de gamme de la série Mate 30 dans le monde. Cela correspond à une augmentation de 5 millions de mobiles en comparaison du dernier chiffre publié par la firme chinoise.

Mate 30 Pro

Avec le Mate 30, Huawei a fait un pari. Non pas en Chine où la firme remporte la confiance des consommateurs. Mais plutôt à l’international. La situation dans laquelle la firme se trouve est loin d’être très favorable. L’embargo imposé par les États-Unis l’empêche d’intégrer l’écosystème de Google dans ses nouveaux smartphones, notamment dans les versions destinées à l’Europe. Le Mate 30 et le Mate 30 Pro, testé ici, n’en sont pas les premières victimes, mais ils en sont clairement les plus symboliques.

Cependant, les Mate 30 et Mate 30 Pro ont trouvé leur public. Selon la presse chinoise, qui cite une information de l’agence Associated Press, Huawei aurait déclaré avoir vendu plus de 12 millions d’exemplaires de la série Mate 30 (composée du Mate 30, du Mate 30 Pro et du Mate 30 Porsche Design). Ce chiffre se rapporte non pas aux ventes chinoises, mais mondiales. Ce qui veut dire qu’il inclut les ventes en Europe, et donc en France où il a été lancé au tout début du mois de décembre. Évidemment, la répartition entre la Chine et le reste du monde n’est pas précisée.

5 millions de plus en un mois

Ce nouveau chiffre est évidemment à comparer avec celui que Richard Yu, patron de la division grand public de Huawei, présentait à la fin du mois de novembre lors de la conférence de presse organisée pour le lancement de la Mate Pad Pro. Les ventes des Mate 30 et Mate 30 Pro atteignaient alors la barre des 7 millions de mobiles distribués. Les smartphones étaient alors disponibles en Chine, aux Philippines, en Nouvelle-Zélande, en Australie et en Espagne.

Lire aussi : Huawei a vendu 100 000 Mate 30 5G en une minute !

La barre des 7 millions de mobiles vendus a été dépassée en 60 jours, selon Richard Yu. Soit 3,5 millions de téléphones vendus par mois en moyenne. Il n’était pas précisé si la majorité des ventes ont été réalisées en octobre ou en novembre. Compte tenu de l’actualité commerciale (notamment le Single Day), il semble logique que le mois de novembre ait été plus important. 30 jours plus tard, ce chiffre aurait donc augmenté de 5 millions d’unités. Cela sous-entend que les ventes ont très fortement progressé au mois de décembre.

Selon la presse chinoise, le rythme des ventes de Mate 30 et Mate 30 Pro continuerait encore aujourd’hui d’augmenter, présumant d’un bon mois de janvier (avec le Nouvel An chinois en ligne de mire). Nous sommes cependant encore loin de l’objectif de Richard Yu qui espère dépasser la barre des 20 millions de smartphones vendus dans cette série. Soit encore 8 millions d’unités à distribuer. D’autant plus que ces téléphones sont relativement chers. Et que l’absence de services Google est commercialement très pénalisant hors de Chine.

Source : IT Home



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
antenne 5G
Huawei banni du Royaume-Uni à partir de septembre 2021

Huawei subit aujourd’hui un nouveau coup dur. La société chinoise a en effet été bannie du Royaume-Uni. Il lui sera donc impossible d’installer de nouvelles antennes 4G ou 5G dans le pays. Une décision attendue, Huawei étant dans le collimateur…

harmonyos huawei beta smartphone
Huawei est capable de fabriquer un smartphone en seulement 27 secondes

Huawei est désormais capable de produire un smartphone en seulement 27 secondes. Au cours des dernières années, le constructeur chinois a drastiquement réduit le temps nécessaire à la production d’un téléphone mobile. En 2015, il fallait en effet 10 minutes…

Qualcomm
Huawei : les Etats-Unis autorisent Qualcomm à vendre des puces au groupe chinois

Huawei est à nouveau autorisé à commercer avec Qualcomm. Comme Samsung, Sony ou Intel, le fondeur américain a obtenu une licence de vente auprès des Etats-Unis. Qualcomm va donc pouvoir fournir des puces informatiques au constructeur chinois, toujours dans l’incapacité de produire ses propres chipsets. Sur liste…