Huawei anticipe un effondrement des ventes de smartphones en 2020 à cause des sanctions

 

Huawei anticipe une lourde baisse des ventes de smartphones de 20% pour l'année 2020. L'effet des sanctions commence à toucher durement la firme alors que les smartphones lancés avant leur mise en place par les Etats-Unis commencent à vieillir et à être remplacés par des smartphones post-sanctions sans les applications Google.

Huawei Mate 30 Pro
Un Huawei Mate 30 Pro / Crédits : Huawei

Huawei ne rit plus. Selon nos confrères de Engadget, la firme de Ren Zhengfei prédit désormais des ventes de smartphones en retrait d'environ 20% sur l'ensemble de l'année 2020. Soit entre 190 et 200 millions d'unités écoulées contre plus de 240 millions en 2019. La firme subit en réalité l'effet des sanctions américaines comme s'il s'agissait d'une bombe à retardement.

Nombre des smartphones Huawei comme le P30 Pro proposent en effet encore les applications Google et bénéficient toujours de nombreuses technologies américaines, étant donné que ces smartphones ont été conçus avant la mise en place des sanctions et que ces dernières ne les touche donc pas.

Or ces itérations commencent à vieillir, et Huawei s'apprête à les remplacer par de nouvelles itérations notamment le P40, qui elles sont bien post-sanctions, et sont donc concernées par l'interdiction de proposer des composants, services et applications américaines. Bien sûr, cela n'a un impact que marginal pour les ventes en Chine, où la plupart des smartphones ne proposent déjà pas d'applications et services Google.

Néanmoins, cela touchera plus durement les perspectives de croissance dans des marchés comme l'Europe où Huawei connaissait jusqu'ici une très forte croissance. Et devrait empêcher la firme à moyen terme de s'imposer face à Apple et Samsung.

Lire également : 5G – la construction d'une usine Huawei en Alsace n'adoucira pas la position de la France

Si cette prédiction s'avère exacte, cela signifie que les sanctions américaines sont bel et bien arrivées à leur objectif : limiter la croissance de Huawei, décrit par les autorités américaines comme un véritable cheval de Troie des services de renseignements chinois.

Source : Engadget



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !