Huawei annonce l’ouverture de sa première usine en France

 

Huawei vient d'annoncer l'ouverture de sa première usine de production en France. Bientôt implantée à Brumath, dans l’est du pays, cette première infrastructure de cet acabit hors de Chine produira notamment des équipements destinés aux réseaux 5G. 

huawei

En dépit des sanctions américaines à son encontre, Huawei a annoncé son intention d'ouvrir une usine de production à Brumath dans la Région Grand-Est. Déjà évoquée fin 2019, cette usine produira des équipements réseau 5G pour les clients européens du groupe chinois. Privé d'une partie de ses fournisseurs américains, Huawei est contraint d'improviser.

Dans un premier temps, l'usine française de Huawei emploiera 300 personnes. Début d'année, la firme tablait pourtant sur la création de 500 emplois dès l'ouverture. Les restrictions initiées par Washington ont visiblement contraint le groupe à revoir ses ambitions à la baisse. Depuis les premières annonces, Huawei a en effet été exclu du déploiement de la 5G dans plusieurs nations d'Europe, dont le Royaume-uni et la Suède. En France, les opérateurs ont reçu l'ordre de se débarrasser du matériel réseau de Huawei d'ici 2028. Tous les FAI de l'Hexagone, Bouygues, SFR, Free et Orange, sont concernés.

Huawei s'implante en France

Quoi qu'il en soit, le site représente un investissement minimal de 200 millions d'euros et produira pour 1 milliard d'euros d'équipements réseau, détaille la firme chinoise. “Nous sommes très heureux de cette coopération avec la communauté d’agglomération de Haguenau et la Région Grand-Est qui vient renforcer notre engagement en France” se félicite Linda Han, Déléguée générale de Huawei en France. En Europe, Huawei compte déjà 23 centres de recherche et développement, plus de 100 universités partenaires et plus de 3 100 fournisseurs. Grâce à cette première usine au coeur de l'Europe, Huawei cherche à venir rivaliser avec Nokia et Ericsson, deux équipementiers rivaux, sur leur propre terrain.

Malheureusement pour Huawei, l'ouverture de l'usine ne permettra pas d'infléchir la position de la France du côté de la 5G. “Non, ça ne modifie pas d’un iota la position du gouvernement Français sur la 5G” déclarait Bruno Le Maire, ministre de l'économie de la France. Le matériel de Huawei reste donc persona non grata dans l'Hexagone, en dépit des promesses de création d'emploi.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !