5G : tout le matériel Huawei disparaîtra du réseau mobile français d’ici 2028

Le réseau 5G français devrait exclure de facto les équipements Huawei d’ici 2028. Les opérateurs qui utilisent des équipements Huawei ont en effet obtenu une autorisation temporaire de l’ANSSI. Mais en coulisses, le gouvernement fait savoir que ces autorisations ne seront pas renouvelées.

Huawei
Crédits : Kārlis Dambrāns via Flickr

Une info Reuters révèle que la position française sur les équipements 5G Huawei est finalement assez proche de ce qu’a décidé la Grande-Bretagne. Officiellement, la France refuse d’exclure totalement les équipements Huawei de ses réseaux, posant simplement des gardes-fous, par exemple en interdisant d’installer des équipements du constructeur à proximité de sites sensibles, comme l’Elysée ou les bases militaires.

Huawei : les licences des opérateurs français ne seront pas renouvelées

Ce qui semblait de prime abord être le contraire de la position britannique : 10 Downing Street a en effet annoncé l’exclusion totale des équipements Huawei des réseaux 5G d’ici 2027. Néanmoins, en France, les opérateurs qui souhaitent utiliser des équipements Huawei doivent tout de même obtenir une licence de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi).

Ces autorisations commencent à être délivrées depuis le début du mois. Mais on apprend qu’elles sont temporaires : elles sont limitées à trois ou cinq ans avec des autorisations pouvant aller jusqu’à huit ans dans des cas exceptionnels. Tout cela étant, sur le papier, reconductible. Mais en coulisses, le gouvernement fait en ce moment savoir aux opérateurs qu’aucune de ces autorisations ne sera renouvelée.

Cette position n’est couchée sur aucun document officiel. Néanmoins Matignon avait déjà fait savoir publiquement que les autorisations accordées aux opérateurs ne préjugeaient pas de leur reconduction. Ce changement de cap a plusieurs conséquences majeures pour le constructeur et les opérateurs en France. D’abord, ces derniers savent que si ils achètent et installent des équipements Huawei, ils devront nécessairement les mettre au rebut d’ici quelques années.

Ce qui complique d'emblée les choses pour Huawei : aucun opérateur ne voudra installer d’équipements qu’il ne pourra amortir. L’autre conséquence, c’est que quoi qu’il arrive, il n’y aura plus aucun équipement 5G Huawei sur le réseau français à partir de 2028, date à laquelle les dernières autorisations devraient expirer.

La nouvelle devrait être particulièrement difficile à accepter pour SFR et Bouygues Telecom qui misent depuis des années sur Huawei pour leur infrastructure 4G, et désormais 5G. Les deux infrastructures étant liées, ces deux opérateurs seront vraisemblablement contraints de déposer également les équipements Huawei de leur réseau 4G, ce qui devrait représenter pour eux un surcoût très important.

Lire également : Huawei – la Chine menace de se venger sur Nokia et Ericsson si l’Europe exclut son champion

Bouygues a d’ailleurs déjà fait savoir qu’il exigerait des indemnités si Huawei devenait vexillum non grata en France. On relève néanmoins que le caractère informel de la position française risque de compliquer ces prétentions. De leur côté, Orange et Free ont plutôt fait le choix d’équipements Nokia et Ericsson et devraient être donc épargnés par cette exclusion. Aucun opérateur n’a souhaité faire de commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Mate 40 : Huawei prépare 4 variantes différentes du flagship

Les Mate 40 se profile à l’horizon. Plusieurs mois avant le lancement de cette nouvelle génération, une fuite révèle que Huawei prépare 4 variantes différentes de son nouveau flagship. Sans surprise, tous les modèles seraient compatibles avec la 5G.   D’après…

5G : la France n’exclura pas Huawei, annonce Bruno Le Maire

La France refuse d’exclure Huawei de son futur réseau 5G, annonce Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie. Contrairement au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, l’Hexagone n’interdira pas les équipements réseau du groupe chinois. Néanmoins, des mesures seront prises afin de…