Test Honor 70 : un smartphone abordable qui a tout d’un premium

 
Honor 70
  • 549€
    Voir l'offre
  • 549€
    Voir l'offre
  • 549€
    Voir l'offre
  • 549€
    Voir l'offre

L’Honor 70 est le nouveau smartphone milieu de gamme de la marque éponyme. Il cherche à apporter une expérience premium à l’utilisateur pour un prix tournant autour des 500 euros. Pour ça, il mise particulièrement sur son design et sa partie photo. Pari réussi ?

Honor 70 au meilleur prix
  • Fnac
    549€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    549€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    549€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    549€
    Découvrir l'offre

La marque Honor a pris son indépendance vis-à-vis de Huawei en 2020 et depuis, elle connaît une véritable renaissance. Elle a frappé fort avec ses derniers smartphones haut de gamme, notamment le Magic4 Pro, mais elle se concentre aussi sur le marché du milieu de gamme, plus rentable. Aujourd’hui, c’est un nouveau produit à 500 euros qui débarque sur le marché : l’Honor 70.

Honor 70

Successeur du Honor 50 (le 60 n’étant pas sorti en France), l’Honor 70 cherche à proposer une expérience haut de gamme à un prix abordable. Pour cela, la firme mise sur un design qui n’a rien à envier aux ténors du marché, sur un écran OLED incurvé et surtout sur une partie photo soignée.

Le marché des smartphones à 500 euros est de plus en plus disputé ces derniers temps, avec des marques comme Samsung, OnePlus, Google, Oppo ou même Nothing qui veulent tirer leur épingle du jeu. Ils tentent tous de séduire avec des produits innovants et performants, et Honor doit donc se démarquer. Dans ce test, nous allons nous demander ce qui justifierait de se tourner vers l’Honor 70 plutôt qu’un autre et si c’est un bon smartphone, tout simplement.

Honor 70

Prix et disponibilité

L’Honor 70 est disponible sur le site du constructeur et chez les revendeurs partenaires. Il a été officialisé le 2 septembre 2022 à l’IFA. Le terminal est ce qu’on peut vulgairement appeler un produit de « moyenne gamme plus », donc tournant autour des 500 euros. Il est commercialisé en deux versions :

  • 8 Go de RAM et 128 Go de stockage : 549 euros
  • 8 Go de RAM et 256 Go de stockage : 599 euros

Avec ce prix, il attaque de front des produits phares comme le OnePlus Nord 2T ou le récent Nothing Phone (1), deux excellents smartphones qui nous ont convaincu et qui occupent le même segment tarifaire.

Honor 70 au meilleur prix
  • Fnac
    549€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    549€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    549€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    549€
    Découvrir l'offre

Une fiche technique juste pour le prix

L’Honor 70 est doté d’une fiche technique attendue pour ce segment de prix. Il est équipé d’une dalle OLED de 6,67 pouces en 120 Hz, d’un processeur Qualcomm Snapdragon 778 G+, de 8 Go de RAM ainsi que d’une batterie de 4800 mAh (recharge rapide de 66 Watts).

 Honor 70
Dimensions161,4 x 73,3 x 7,9 mm
Poids178 grammes
Ecran6,67 pouces OLED
ratio 20:9
Full HD+ (1080x 2400)
120 Hz
ChipsetQualcomm Snapdragon 778 G+ (6 nm)
OSAndroid 12/Magic UI 6.1
RAM8 Go
Stockage128/256 Go
microSDnon
Capteur principalPrincipal :
54MP
f/1.9

Ultra grand-angle :
50 MP
f/2.2

Profondeur:
2 mégapixels

2 mégapixels
f/2.4

vidéo 4K @ 30 ips
Capteur secondaire32 MP
Batterie4800 mAh
Charge rapide 66W
5GOui
ConnectivitéWiFi 6
Bluetooth 5.2
NFC
Mini port jack 3,5 mmnon
BiométrieScanner d’empreinte sous l'écran

C’est sur la photo que le constructeur veut mettre le paquet. Le Honor 70 dispose de trois capteurs : un principal de 54 mégapixels, un ultra grand angle de 50 mégapixels ainsi qu’un capteur de profondeur de 2 mégapixels. Alléchant. Enfin, notons que le smartphone tourne évidemment sur Android 12, mais accueille la surcouche Magic UI 6.1. C’est d’ailleurs le premier terminal du marché à la proposer.

Un design impeccable qui joue la carte du classique

Il est de plus en plus difficile de sortir du lot dans un marché où tous les smartphones se ressemblent. Certains constructeurs, comme Nothing, tentent la carte de l’originalité, tandis que d’autres, comme Motorola, de la sobriété. Pour son Honor 70, la marque chinoise a choisi d’attirer l’œil en donnant un aspect premium à son terminal.

Honor 70

Au premier contact, l’Honor 70 pourrait parfaitement passer pour un terminal ultra-haut de gamme à plus de 1000 euros. La marque n’a pas fait dans la demi-mesure en ce qui concerne la partie visuelle. Nous avons une coque en verre soit en jade (comme notre modèle), soit en noir, soit en argent brillant.

Honor 70

Cette coque est agréable sous les doigts avec une texture douce au toucher. Plus encore, elle flatte la rétine avec ses reflets changeant selon la lumière. On sent qu’un gros travail a été fait sur cette partie visuelle. Malheureusement, le téléphone n’évite pas les sempiternelles traces de doigts et les plus maniaques passeront leur temps à le nettoyer. On regrette également la présence des mentions légales en bas à droite qui viennent un peu gâcher l’harmonie de l’ensemble.

Honor 70

Ce qui donne sa personnalité au produit, ce sont bien sûr ses deux énormes modules photos hérités de l’Honor 50. Ici, nous avons bien deux îlots séparés, ce qui donne un effet très intéressant visuellement (les mauvaises langues parleront de « plaques de cuisson »).

Honor 70

Ces deux modules ressortent tout de même beaucoup de la coque, ce qui signifie que le mobile n’est pas du tout stable une fois posé sur le dos. Dommage.

Honor 70

En main, l’Honor 70 impressionne par sa légèreté. Il ne fait que 178 grammes, ce qui est peu pour sa taille. Cela le rend très appréciable à manipuler.

Honor 70

Quand on regarde la fiche technique, on s’aperçoit que le terminal n’est pas spécialement fin (7,81 mm d’épaisseur). Toutefois Honor a eu la bonne idée de réduire la taille de son mobile sur les tranches, à la fois au niveau du capot arrière et au niveau de l’écran. Cela nous donne cette impression de finesse sans forcément rogner sur l’épaisseur du châssis. Une technique éprouvée qui marche toujours.

Honor 70

Concernant les tranches, Honor fait dans le classique. A droite, nous trouvons les boutons habituels de volume et d’allumage. La tranche inférieure, comme sur la quasi-totalité des produits du marché, dispose d’un port USB Type-C, d’un port SIM et d’un haut-parleur. L’Honor 70 n’a pas de port Jack, ce qui ne choque plus en 2022.

Honor 70

La partie écran interpelle par ses bords très incurvés à hauteur de 58 degrés. C’est beaucoup, plus que sur les autres produits du genre. Cela donne vraiment un côté premium au terminal. On aime ou on n’aime pas, mais pour notre part, nous sommes plutôt clients de ce genre de design.

Honor 70

Le ratio écran/façade est d’ailleurs très élevé, à plus de 90%. L’APN frontal de 32 mégapixels est matérialisé sous la forme d’un poinçon au centre.

Honor 70

Le capteur d’empreintes est lui situé sous la dalle. S’il est un peu bas à notre goût (il faut aller le chercher avec le pouce), il se montre redoutable à l’utilisation. Nous n’avons connu aucun raté pendant notre semaine de test. Il peut se coupler avec un outil de reconnaissance faciale lui aussi efficace.

Honor 70

Enfin, signalons que Honor fournit une coque en plastique souple dans la boîte. Si elle n’est pas vraiment esthétique, elle a le mérite de protéger le terminal d’éventuels chocs et rayures.

Honor 70

Pour résumer, la firme chinoise nous offre un Honor 70 beau, agréable en main et surtout chic. Doté d’une finition impeccable, le smartphone n’a absolument pas à rougir face aux terminaux premium en ce qui concerne le design. Du très beau travail. Cependant, on pourrait regretter que le tout manque un peu de personnalité. Honor a tout fait pour donner un aspect ultra haut de gamme à son produit, mais sans pour autant lui apporter une dose d’originalité. Un peu dommage, même si ça ne lui enlève rien.

Un écran OLED surprenant

L’Honor 70 dispose d’une dalle OLED de 6,67 pouces d’une définition de 2400 x 1080 pixels. Elle adopte un taux de rafraîchissement dynamique de 120 Hz, ce qui signifie qu’elle s’adapte aux contenus diffusés afin de préserver la batterie. Fait intéressant, Honor propose trois modes de rafraîchissement : 120 Hz adaptatif, 60 Hz, mais aussi 120 Hz absolu, ce qui est peu commun.

Honor 70

Nous l’avons dit, la grosse particularité de cette dalle réside dans ses bords très incurvés (58 degrés, pour rappel). Cela peut gêner légèrement la vision lors de la lecture, mais rien de dramatique. En main, cette courbure contribue à donner une impression de « longueur » à l’affichage, alors que le terminal adopte un format 20 :9 classique.

Honor 70

Dans les réglages, on remarque d’autres petites choses intéressantes, comme une résolution intelligente qui s’adapte selon le contenu ainsi qu’un mode eBook. Ce dernier réduit le contraste et passe l’image en noir et blanc afin de se rapprocher de ce qu’offre un écran e-ink (commun sur les liseuses). C’est idéal pour lire sans se fatiguer les yeux.

Honor 70

Nous avons bien entendu analysé la dalle avec notre sonde. OLED oblige, nous avons un contraste infini, ce qui est particulièrement appréciable en jeu ou en visionnage de vidéo. La luminosité maximale laisse à désirer, puisqu’elle s’élève à 450 cd/m². C’est très juste pour une bonne lisibilité à l’extérieur. Dommage.

Honor 70

L’Honor 70 propose deux profils de couleurs : « Normales » et « Vives ». Le mode Vif (par défaut) n’est pas vraiment convaincant. Nous avons mesuré une température très élevée à 7700K (très au-dessus de la norme vidéo de 6500K). Cela signifie que sur un affichage blanc, la dalle tire beaucoup vers le bleu. Le respect des couleurs n’est pas non plus au rendez-vous, malgré un Delta E moyen trompeur à 2,9 (en dessous de 3 étant bon). En effet, on remarque des bleus, des verts et des violets totalement fluos, alors que pour le reste des couleurs, la fidélité est là. Le mode Naturel, en revanche, témoigne d’un calibrage soigné. Nous avons des couleurs fidèles (Delta E à 1,9) ainsi qu’une température parfaite (6500K). Bref, c’est ce mode qu’il faudra choisir pour une meilleure expérience.

Honor 70

Coté son, le résultat est moins probant. L’Honor 70 dispose d’un unique haut-parleur situé sur sa tranche inférieure. Le son qu’il dégage manque clairement d’équilibre, les bas médiums étant totalement absents. Cela signifie qu’en écoute de podcast, on a des timbres de voix déformés. En plus de cela, on note une vilaine distorsion ainsi qu’une absence remarquée de la stéréo. Dans les faits, l’Honor 70 dispose de la même qualité audio qu’une vieille radio fatiguée. Aie.

Un smartphone à la puissance limitée, mais suffisante pour jouer

L’Honor 70 est équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 778G +, un SoC que nous avons déjà eu l’occasion de tester sur le Moto Edge 30 ainsi que sur le Nothing Phone (1). Nous avons le nouveau processeur phare du marché du milieu de gamme.

Honor 70

Nous avons évidemment passé l’Honor 70 sur le grill et nos résultats de benchmarks coïncident avec les smartphones concurrents. On note tout de même que les scores affichés sont un poil en-dessous que ceux du Nothing Phone (1), une chose que l’on peut imputer à la surcouche du constructeur, plus gourmande. Dans les faits, nous avons une expérience fluide dans la vie de tous les jours, à condition de ne pas laisser trente-six applications ouvertes en même temps. Lors de notre semaine de test, nous n’avons pas constaté d’accrocs ni de plantages intempestifs.

Honor 70

En jeu, nous avons une expérience déséquilibrée. Sur un titre gourmand comme Diablo Immortal qui ne tolère aucune saccade, le téléphone reste fluide à 60 images par seconde avec les graphismes réglés en moyen. Si on le compare au Nothing Phone (1), c’est bien mieux ! Honor a en effet pris la décision de ne pas brider le SoC lors des sessions gaming, mais cela n’est pas sans conséquences : dans ces conditions, le smartphone chauffe très vite et très fort, au point d’en devenir désagréable sous les doigts. Une gestion de la chaleur pas vraiment adaptée mais que l’utilisateur peut contrer en baissant le niveau des graphismes.

Une surcouche très chargée, voire fouillis

L’Honor 70 est équipé d’Android 12 avec la surcouche Magic UI 6.1. C’est même le premier smartphone de la marque à l’accueillir nativement. Cette surcouche ne laisse pas vraiment indifférent : on l’adore ou on la déteste. Malheureusement pour Honor, votre serviteur fait partie de la deuxième catégorie. On peut déjà lui reconnaître plusieurs qualités, comme une personnalisation jusque dans les moindres détails, un soin tout particulier apporté au design, la possibilité de faire facilement du multitâche ou encore l’ajout de quelques fonctionnalités bien sympathiques comme des Widgets exclusifs ou encore la barre latérale. Certains choix d’Honor peuvent aussi être sujets à débat. Par exemple, la surcouche ne propose pas de tiroir d’applications et il faudra toutes les ranger sur le bureau (ou dans des dossiers spéciaux).

Honor 70

En revanche, nous regrettons un agencement souvent inutilement fouillis, que ce soit dans les paramètres ou certains menus, comme la barre de raccourcis surchargée d’icônes (par défaut). Ce qui agace le plus, ce sont les applications préinstallées. Il y en a bien une dizaine ! Cela passe par des logiciels Honor que la plupart des utilisateurs n’ouvriront jamais (My Honor, Astuces, Honor Club, Magasin Honor) aux doublons des app Google (contacts, agenda, calculatrice). Il faut ajouter à cela des tas apps tierces présentes au premier démarrage, que ce soit Booking, Tik Tok, Trainpal, Facebook ou encore des jeux. La plupart peuvent être désinstallés, mais il est toujours rageant de voir ce genre de logiciels indésirables prendre de la place inutilement dans notre téléphone.

Honor 70

Bref, nous avons ici une surcouche qui a des arguments, mais trop chargée pour convaincre. Elle ne risquera pas de séduire les adeptes de simplicité, mais c’est avant tout une question de goûts.

Une autonomie au top

Le Honor 70 dispose d’une batterie de 4800 mAh, ce qui promet une autonomie correcte. Couplée avec un Snapdragon 778G+ peu énergivore ainsi qu’une surcouche optimisée, le terminal réussit à nous convaincre sur cette partie. En effet, lors de notre semaine de test, nous avons constaté une batterie qui arrive à tenir la cadence. En utilisation « classique » (un peu de réseau sociaux, d’Internet, de mail, de navigation, de GPS et de jeu), nous avons mesuré un niveau entre 50 et 60% le soir au moment du coucher. C’est excellent ! A noter que le gaming ne fera pas « trop » fondre la batterie, étant donné l’optimisation de la surcouche. En revanche, les ressources demandées par le traitement IA contribueront à la faire rapidement baisser, que ce soit en photo ou en vidéo.

Honor 70

Le Honor 70 est compatible avec la recharge rapide de 66 Watts. Fait assez rare pour être signalé : le chargeur compatible est fourni dans la boîte. Nous avons mesuré une réalimentation de 1 à 60% en 20 minutes. Pour recharger entièrement son terminal, il faut 45 minutes. Ce n’est pas la recharge la plus performante du marché, mais elle est définitivement correcte pour ce segment.

Honor 70

Honor a fait un choix audacieux pour sa batterie. Au lieu d’opter pour une technologie à double cellule, comme le fait la concurrence, le constructeur reste sur une cellule unique, tout en nous promettant que la batterie ne se détériorera pas au fil du temps. Il faudra le croire sur parole, étant donné qu’il faut plusieurs mois avant de voir les effets de la charge rapide sur l’autonomie.

Un appareil photo qui mise sur ses nombreuses fonctionnalités

L’Honor 70 dispose d’un module photo composé de trois capteurs : un principal de 54 mégapixels (f/1.9), un ultra grand angle de 50 mégapixels (f/2.2) ainsi que d’un capteur de profondeur de 2 mégapixels qui fonctionne en même temps que les deux autres pour améliorer l’image.

Honor 70

Le Honor 70 est digne de son segment, mais ne fait pas non plus d’étincelles si on le compare à la concurrence. Les photos à l’extérieur offrent un bon piqué et une image globalement correcte, mais on regrette un certain déséquilibre au niveau des contrastes quand la lumière vient à manquer. C’est un défaut que l’on retrouve sur beaucoup de terminaux de ce tarif. Nous notons aussi des couleurs parfois trop exposées, ce qui leur donne un air « artificiel ». C’est le traitement logiciel qu’il faut pointer du doigt ici.

Honor 70

Honor 70

Honor 70

Honor 70

On apprécie toutefois le soin apporté au capteur grand angle, qui fait de l’excellent travail. Le zoom numérique est de bonne facture, donnant des résultats acceptables en zoom X2, même en X10.

Honor 70
De haut en bas et de gauche à droite : Zoom 0.6, zoom x1, zoom x2, zoom x10

C’est dans la partie macro que l’Honor 70 révèle sa vraie nature. Le smartphone fait des merveilles, notamment lorsqu’on active le mode dédié dans les options. Le menu propose également un mode ouverture qui permet de gérer les flous (surtout en gros plan) de manière simple.

Honor 70

Honor 70

Honor 70

Le capteur a aussi la qualité d’être très réactif, ce qui est idéal pour prendre des sujets constamment en mouvement, comme les chats. Autre qualité, il se débrouille plutôt bien sur les clichés à contrejour.

Honor 70

La présence d’un mode portrait qui permet de soigner son aspect en temps réel est aussi appréciable pour ceux qui aiment faire des selfies ou se mettre en scène. Enfin, le mode nuit fait acte de présence. Si on remarque une légère amélioration au niveau de l’éclairage lorsqu’il est activé, il faut vraiment plisser les yeux pour voir la différence.

Honor 70
En haut sans mode nuit, en bas avec mode nuit

C’est au niveau de la vidéo qu’Honor a mis le paquet avec son 70. Le téléphone peut certes enregistrer une image en 4K 30FPS, mais c’est dans les fonctionnalités que le constructeur veut se démarquer, comme encore une fois un embellissement en temps réel (parfait pour Instagram). Il y a aussi un mode double vidéo où les caméras frontale et selfie sont utilisées simultanément, ce qui plaira aux Vloggers. Quant au mode solo cut, il permet -sur une vidéo avec plusieurs protagonistes- d’en isoler un dans une vidéo à part. C’est un peu gadget et ça sera sans doute utilisé qu’à de très rares occasions, mais on salue la prouesse technique.

Honor 70

Honor livre une bonne partie photo, mais en termes de qualité pure, nous sommes au même niveau que beaucoup de concurrents. Ici, le plus réside dans la quantité d’options proposées, ce qui contraste avec certains constructeurs sur le même segment qui visent la simplicité. On pense à Nothing. Si nous devions choisir, nous mettrions tout de même le Galaxy A53 ou le Moto Edge 30 un poil au-dessus sur cette partie.

Honor 70 au meilleur prix
  • Fnac
    549€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    549€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    549€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    549€
    Découvrir l'offre

Note finale du test : Honor 70

L’Honor 70 est un bon smartphone pour son segment. On apprécie le gros travail fait par le constructeur sur la partie design, qui n’a rien à envier aux ténors du marché. Pour ce qui est de l’aspect technique, le terminal n’est pas le meilleur de sa catégorie, mais il se montre très équilibré, avec des fulgurances au niveau de l’écran ou de l’autonomie. Reste la surcouche, inutilement complexe et alourdie par des applications inintéressantes. L’Honor 70 est parfait pour ceux qui veulent un beau produit et pour qui l’autonomie est un argument important.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !