Test Galaxy Z Fold 4 : l’innovation à son paroxysme, mais à quel prix ?

 
Galaxy Z Fold 4
  • 1559€
    Voir l'offre
  • 1586.2€
    Voir l'offre
  • 1699€
    Voir l'offre
  • 1782.2€
    Voir l'offre
  • 1799€
    Voir l'offre
  • 1799€
    Voir l'offre
  • 1799€
    Voir l'offre
  • 1799€
    Voir l'offre

Longtemps vu comme un smartphone révolutionnaire, le Galaxy Z Fold est désormais bien installé dans le catalogue de Samsung. Il revient en 2022 avec un quatrième modèle, le bien nommé Galaxy Z Fold 4. Pour cette itération, le constructeur n’apporte pas de changements majeurs, mais peaufine une formule déjà gagnante.

  • Amazon
    1559€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    1586.2€
    Découvrir l'offre
  • SFR
    1699€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    1782.2€
    Découvrir l'offre
  • Samsung
    1799€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    1799€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    1799€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    1799€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Samsung continue de miser sur les smartphones pliables avec deux nouveaux modèles en 2022 : le Galaxy Z Flip 4 ainsi que le Galaxy Z Fold 4. C'est ce dernier que nous testons aujourd'hui. Véritable vitrine technologique du constructeur, il a pour but de montrer tout son savoir faire. Encore une fois, nous avons un terminal à deux écrans qui veut complètement chambouler la manière dont on se sert d'un smartphone.

Galaxy Z Fold 4

Cette année, le constructeur a choisi de jouer la carte de la sécurité. Peu de changements pour ce Z Fold 4. Il est certes plus puissant, dispose d’un nouveau ratio d’écran et fournit des efforts sur la partie photo, mais dans l’ensemble, nous avons un Z Fold 3 amélioré. Samsung se contente de corriger les derniers défauts du précédent modèle et cherche à proposer le téléphone le plus abouti possible. Le but est de séduire les consommateurs qui n’ont pas encore sauté le pas.

Dans ce test, nous allons nous demander si le Galaxy Z Fold 4 est un bon smartphone, s’il vaut son prix (élevé) et surtout ce qu’il apporte en plus par rapport à un terminal « classique ». C’est parti !

Galaxy Z Fold 4

Prix et disponibilité

Le Galaxy Z Fold 4 est disponible sur le site de Samsung et chez les partenaires. Nous aurions pu espérer une réduction de prix par rapport au précédent modèle, mais il n’en est rien. Il faudra donc toujours casser sa tirelire pour s’en procurer un. Voici les tarifs affichés :

  • 256 Go de stockage : 1799 euros
  • 512 Go de stockage : 1919 euros
  • 1 To de stockage : 2159 euros

A noter que tous les modèles disposent de 12 Go de RAM. Celui vendu à 2159 euros est lui exclusif au site du constructeur. Un smartphone onéreux donc, qui pour ce prix se doit d’être parfait. C’est ce que nous allons voir tout de suite.

A lire aussi – Test Samsung Galaxy Z Flip 4 : plus puissant, plus endurant et toujours aussi séduisant

  • Amazon
    1559€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    1586.2€
    Découvrir l'offre
  • SFR
    1699€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    1782.2€
    Découvrir l'offre
  • Samsung
    1799€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    1799€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    1799€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    1799€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Une fiche technique qui reprend les grandes lignes du Z Fold 3

Nous l’avons dit, ce Z Fold 4 reprend en grande partie la fiche technique du Z Fold 3, mais apporte tout de même quelques améliorations. On retrouve toujours les deux écrans (un de 6,2 pouces à l’extérieur et un de 7,6 pouces à l’intérieur) dont le ratio a été très légèrement ajusté, nous le verrons plus bas.

 Galaxy Z Fold 4
EcranInterne
7,6"
AMOLED pliable
2176 x 1812 pixels
373 pixels par pouce
120 Hz
HDR10

Externe
6,2"
AMOLED
2316x 904 pixels
120 Hz
ChipsetSnapdragon 8+ Gen 1 (4nm)
OSAndroid 12
One UI 4.1.1
RAM12 Go
Stockage256/512 Go
1 To
microSDNon
Capteurs photoGrand-angle : 50 mégapixels (f/1.8)
Ultra grand-angle : 12mégapixels (f/2.2)
Téléobjectif : 10 mégapixels (f/2.2)
Capteurs selfieExtérieur : 10 mégapixels
Intérieur : 4 mégapixels
Batterie4400 mAh
Recharge rapide 25W
Recharge sans fil 11W
Recharge sans fil inversée
5GOui
BiométrieLecteur d'empreintes sur la tranche
Audiodeux haut-parleurs stéréo AKG
écouteurs AKG USB type-C fournis
Résistance à l'eauIPX8

Au menu des nouveautés, on note la présence d’un processeur Qualcomm Snapdragon 8+ Gen 1, le plus puissant du marché actuellement (on échappe à l’Exynos, ouf !) ainsi qu’un capteur photo principal de 50 mégapixels. La partie photo a toujours été le talon d’Achille de la gamme Fold et on espère ici que cet écueil sera corrigé.

La batterie est de 4400 mAh, ce qui semble un peu juste à première vue. Samsung ne mise pas sur la recharge rapide comme les autres constructeurs, puisque le Z Fold 4 est compatible avec une charge filaire de 25 Watts « seulement ».

Galaxy Z Fold 4

Une bien belle bête que nous allons nous empresser de disséquer dans les chapitres suivants.

Un design amélioré et toujours aussi soigné

Sans grande surprise, le Galaxy Z Fold 4 reprend le format instauré depuis le tout premier modèle sorti en 2019. Nous avons donc un smartphone qui se plie en deux à la manière d’un livre avec un écran plat à l’extérieur et un pliable à l’intérieur.

Galaxy Z Fold 4

Le Z Fold 4 pèse son poids, puisqu’il fait 263 grammes (8 de moins que son aîné). C’est presque le double d’un smartphone classique. Une donnée logique, étant donné que lorsque le produit est replié, nous avons l’équivalent de deux terminaux superposés. Il n’est pas très fin non plus, puisqu’il fait 15 mm d’épaisseur lorsqu’il est fermé (6,3 mm lorsqu’il est ouvert). Un gabarit imposant auquel il faudra s’habituer.

Galaxy Z Fold 4

Samsung s’est toutefois assuré que le terminal soit agréable en main. Il pèse son poids, certes, mais ce dernier est parfaitement équilibré, que ce soit en position fermée ou ouverte. En revanche, il faudra accepter qu’il prenne un peu plus de place dans votre sac ou votre poche (encore plus si vous l’affublez d’une coque). Le prix à payer du format pliable. Notons que le Z Fold 4 est aussi résistant à l’eau avec une certification IPX8.

Galaxy Z Fold 4

Le terminal est doté d’une coque arrière en aluminium brossé très agréable à l'œil et sous les doigts. Il est disponible en noir, en ivoire, en bordeaux ou en anthracite, comme notre modèle de test. Le Z Fold 4 ne joue pas la carte de l’ultra luxe en termes de visuel, comme c’est par exemple le cas du P50 Pocket de chez Huawei. Un choix qui a pour but d'harmoniser le visuel de tous les terminaux Galaxy. Ici, nous avons une coque simple, sans artifices, avec un module photo en toute discrétion qui aligne ses trois capteurs de manière verticale. Les mentions légales en bas viennent un peu gâcher cette sobriété, dommage.

Galaxy Z Fold 4

Rien de bien original à signaler pour les tranches. Elles sont en aluminium brillant et contribuent au design chic du produit. Sur la partie comprenant l’écran extérieur, on retrouve deux haut-parleurs et sur l’autre, tout l’attirail habituel : le port USB Type-C, le bouton de volume, d’allumage ou encore le capot pour la carte SIM (mais de slot microSD).

Galaxy Z Fold 4

Précision importante : le capteur d’empreintes est inclus dans le bouton d’allumage sur la tranche. Un système « à l’ancienne » qui surprend un peu et qui reprend celui des précédents modèles. Samsung n’a pas fait le choix de placer deux capteurs sous les écrans comme le fait Vivo sur son X Fold. Dommage. Le capteur se montre très efficace dans la vie de tous les jours et nous n’avons eu aucun raté pendant nos deux semaines de test.

Galaxy Z Fold 4

Samsung a revu la charnière pour ce quatrième modèle. Moins imposante, elle contribue à réduire l’épaisseur du terminal. En revanche, le jour présent entre les écrans lorsqu'il est replié subsiste encore. Samsung promet aussi une charnière plus fiable dans le temps. On ne demande qu’à croire le constructeur sur ce coup, mais il faudra juger au bout de quelques mois d’utilisation.

Galaxy Z Fold 4

Passons aux écrans. L’écran extérieur fait 6,2 pouces, comme celui du Z Fold 3, mais change de ratio pour un format de 23 :9 (contre 24,5 :9). Cela lui permet d’être légèrement plus large et donc plus pratique à deux mains. C'est beaucoup plus facile d'y écrire un message ! Les bords ont aussi été réduits.

Galaxy Z Fold 4

L’écran intérieur change lui aussi de format, passant de 5:4 à 6:5. Il adopte ainsi une forme qui tend vers le carré. Un ratio plus universel pour la consommation de contenus. Sa taille ne change pas, puisque nous gardons une diagonale de 7,6 pouces, soit l’équivalent d’une petite tablette.

Galaxy Z Fold 4

Concernant l’écran intérieur, il faut aborder un sujet qui fâche. Samsung a promis de rendre la pliure moins visible qu’auparavant. Ce n’est pas le cas. Le « petit fossé» est toujours là, bien en évidence sur toute la longueur. Heureusement, on l’oublie très rapidement et lorsque le smartphone est utilisé, on ne le voit pratiquement plus. Ce n'est pas réellement un défaut selon nous, mais sa présence peut toujours en agacer certain. Ajoutons que le revêtement hors du commun de la dalle en fait un nid à poussière et les plus maniaques passeront leur temps à l’essuyer.

Galaxy Z Fold 4

Le smartphone dispose de deux capteurs selfies, un sur l’écran extérieur et un sur l’écran intérieur. Ce dernier est intéressant. Il est matérialisé sous la forme d’un poinçon dans la partie supérieure droite de la dalle et est en réalité caché sous les pixels. Cela signifie que lorsqu’une vidéo ou un jeu est lancé, il s’efface pour offrir un affichage plein. Le poinçon est toujours perceptible sous une « grille » mais il se fait rapidement oublier. Une innovation déjà présente dans le Fold 3.

Galaxy Z Fold 4

Samsung ne fournit pas de coque dans la boite du Z Fold 4 (ni de chargeur non plus), mais en vend sur son site officiel. Elle est intéressante, puisqu’en plus de protéger le terminal, elle apporte d’autres fonctionnalités sympathiques. Il est ainsi possible d’y accrocher un pied, bien pratique pour poser son téléphone afin de regarder un film. Ce pied peut être remplacé par un stylet si vous en avez l'usage.

Galaxy Z Fold 4

Le Fold 4 est compatible avec le S-Pen et le format se prête d’ailleurs très bien à la prise de note, plus que sur un S22 Ultra. On aurait cependant aimé que ce stylet trouve sa place directement dans le châssis du téléphone et ne soit pas fourni à part.

Galaxy Z Fold 4

Le Z Fold 4 est une grande réussite au niveau du design. Certes, il ne bouscule pas une formule déjà bien établie, mais il l’améliore par petites touches. On apprécie la nouvelle charnière ainsi que les ratios d’écran repensés, plus pertinents sur ce format. La finition, quant à elle, est impeccable. Une habitude chez Samsung. La particularité du smartphone tient évidemment dans son format hors du commun, et nous nous attarderons plus longuement sur ce point en fin de test.

Deux écrans de haute volée

Il est maintenant temps de se pencher sur le cas des écrans du Galaxy Z Fold 4. Le terminal se compose d’une dalle extérieure de 6,2 pouces d’une définition de 2316 x 904 pixels avec un taux de rafraîchissement dynamique de 120 Hz. La dalle intérieure fait pour sa part 7,6 pouces avec une définition de 2176 x 1812 pixels. Elle dispose également d’un taux de rafraichissement dynamique de 120 Hz. Précisons que les écrans sont tous deux AMOLED.

Galaxy Z Fold 4

Samsung nous a habitué à des écrans de qualité sur ses smartphones, et le Z Fold 4 ne fait pas exception à la règle. Les deux dalles sont même les meilleures que nous ait proposées le constructeur. Elles disposent d’un contraste infini (merci la technologie AMOLED) ce qui permet d’avoir une lisibilité parfaite des nuances de gris. Idéal pour regarder une série ou pour le jeu.

Galaxy Z Fold 4

Le calibrage est similaire sur les deux dalles. Deux modes de couleurs sont proposés : Vif et Naturel. En mode Vif (par défaut) la température des couleurs est à 6700K, soit proche des 6500K de la norme vidéo, et à 6500K en mode Naturel, ce qui est tout bonnement parfait. Dans tous les cas, les écrans ne tirent ni vers le rouge, ni vers le bleu sur un affichage blanc.

Galaxy Z Fold 4

Concernant le respect des couleurs, le mode Vif accentue les primaires afin de donner un aspect « pop » à l’affichage (Delta E moyen à 4). Cela contribue à l'effet “whaou” lorsqu'on allume son smartphone. En mode Naturel, le respect de la colorimétrie est bien au rendez-vous avec un Delta E moyen à 1,5. C’est celui-ci qu’il faudra choisir pour avoir une image fidèle, ce qui est conseillé pour regarder vos photos, par exemple.

Galaxy Z Fold 4

Enfin, la luminosité est le gros point fort de ce Z Fold 4. Au maximum, elle monte à 600 cd/m² sur les deux dalles, ce qui très bon sur un smartphone et permet une bonne lisibilité même dehors par jour de grand soleil. Dans les options, il est aussi possible d’ajouter de la « luminosité supplémentaire ». En activant ce mode, l'affichage passe à 1000 cd/m², c’est énorme ! L’écran reste ainsi lisible en toutes circonstances. Revers de la médaille, il consomme énormément de batterie. Il est donc à utiliser avec parcimonie.

Galaxy Z Fold 4

Côté son, Samsung offre un résultat correct. Les haut-parleurs sont bien placés (un de chaque côté en position paysage), et fournissent une puissance appréciable. Le smartphone ne nous fait subir que très peu de distorsion, même à haut volume. La stéréo est aussi maîtrisée, pour sa part. En revanche, on note un certain manque au niveau des médiums et des bas médiums. Un peu dommage, mais rien de dramatique.

Un petit monstre de puissance

Le Galaxy Z Fold 4 est équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 8+ Gen 1 (gravé en 4 nm) épaulé par 12 Go de RAM. Il s’agit du processeur le plus puissant du marché actuellement et sans surprise, le terminal se montre très satisfaisant de ce côté-là.

Galaxy Z Fold 4

Nous avons bien évidemment effectué une batterie de benchmarks et le constat est clair : le Fold 4 est un petit monstre de puissance. Il se classe parmi les trois smartphones les plus performants du marché, derrière le ROG Phone 6 Pro qui semble inatteignable.

A lire aussi – Test Asus ZenFone 9 : mais à qui s’adresse vraiment ce smartphone ?

Dans les faits, une telle puissance apporte une fluidité et une rapidité constante. Le format du téléphone fait que l’utilisateur est amené à souvent faire du multitâches. Même avec bon nombre d’applications ouvertes en même temps, le Z Fold 4 n’est jamais mis en difficulté. Jamais. Tout y est fluide, rapide, appréciable. Bref, il ne déçoit pas sur ce segment.

Galaxy Z Fold 4

Bien évidemment, un tel affichage nous donne envie de lancer des jeux. Le processeur nous permet de jouer confortablement à tous les titres les plus gourmands du PlayStore, tel Genshin Impact, Wild Rift ou encore Diablo Immortal qui tournent tous de manière fluide avec les graphismes poussés à fond. La chauffe est bien maîtrisée par le SoC et le format du téléphone fait qu’elle ne gêne nullement l’utilisateur. Les composants sont en effet situés dans la partie « coque » du terminal. En le tenant par l’écran, les doigts restent au frais. Même avec nos mains sur l'autre partie (pour ne pas boucher les haut-parleurs avec nos paumes et ne pas salir la dalle extérieure), nous ne ressentons que très peu la chauffe. Du beau travail.

Galaxy Z Fold 4

Notons également que la plupart des jeux récents s’adaptent parfaitement au format original de l’image et n'affichent pas de bandes noires disgracieuses. Argument supplémentaire pour séduire les gamers.

Genshin Fold

Une partie logicielle qui accompagne parfaitement le format

Le Galaxy Z Fold 4 est équipé d’Android 12 avec la surcouche One UI 4.1.1. Cette dernière est intéressante, puisqu’elle a été conçue spécialement pour le format original du smartphone.

Galaxy Z Fold 4

La surcouche Samsung, nous la connaissons. Efficace, sobre et axée sur l’écosystème du constructeur, elle est plaisante à utiliser. Elle apporte quelques petites choses sympathiques comme un design maîtrisé, la barre latérale ou la connexion rapide avec les autres terminaux Galaxy comme les Galaxy Book 2 ou les Buds. On déplore tout de même des défauts comme la multiplication d’applications constructeur qui font doublon avec celles de Google (Téléphone, réveil, calculatrice…) ou encore un menu paramètres un peu fouillis. C’est cette surcouche « classique » que nous retrouvons sur l’écran extérieur.

Galaxy Z Fold 4

C’est bien évidemment l’écran intérieur qui a eu toute l’attention de Samsung. La dalle pliable n’est pas un gadget, puisque l’utilisation a été pensée atour de cette technologie. Le multitâches est grandement encouragé avec la possibilité d’ouvrir plusieurs applications, de les épingler sur les bords à la manière de Windows ou encore de créer des bulles où elles sont discrètement rangées. La plupart des app phares s’adaptent d’ailleurs parfaitement au format 6:5, occupant intelligemment l’espace. Appréciable.

Galaxy Z Fold 4

En pliant légèrement le téléphone en format paysage, on se retrouve avec un format proche du PC portable et l’affichage se modifie en conséquence, en transformant par exemple une partie de l’écran en clavier dans certains cas. A noter que le clavier de Samsung est activé par défaut et a été pensé pour l’écran pliable. D’autres, comme Gboard, s’adaptent aussi au Fold (ce qui n’était pas le cas avant). Nous avons donc le choix.

Galaxy Z Fold 4

La grosse nouveauté logicielle de ce Z Fold 4 réside dans la barre des tâches, qui veut se rapprocher de celle d’un PC. Ecran ouvert, nous avons les trois boutons logiciels agglutinés à droite, atteignables facilement avec le pouce. Le reste affiche le tiroir d'applications en plus de vos préférées. C’est en appuyant sur ces dernières qu’on veut jongler de l’une à l’autre et les épingler.

Galaxy Z Fold 4

La surcouche est remplie de petites choses similaires qui rendent l’utilisation très appréciable. Lorsqu’on se sert du Z Fold 4, on se répète souvent « ah tiens, c’est malin ça ! ». Tout est naturel et on navigue dans les menus du smartphone sans vraiment y penser. Samsung tient désormais sa formule magique pour allier parfaitement intuitivité et format hors du commun. L’écran pliable du Fold n’est pas un gadget grâce à One UI. Retourner à un téléphone « normal » après y avoir goûté est compliqué…

Une partie photo enfin correcte

La photo a toujours été le point faible du Galaxy Z Fold. Le Z Fold 4 cherche à rehausser son niveau en reprenant le module du Galaxy S22. Pour rappel, le Z Fold 3 disposait de trois capteurs de 12 mégapixels. Pour ce nouveau modèle, Samsung nous propose un capteur principal de 50 mégapixels (f/1.8) plus en adéquation avec ses ambitions. Il est épaulé par un capteur ultra grand angle de 12 mégapixels (f/2.2) et un téléobjectif de 10 mégapixels (f/2.4 et zoom optique X3). Dans l’ensemble, le Z Fold 4 apporte des résultats satisfaisants et se rapproche logiquement du S22.

Galaxy Z Fold 4

En plan large nous avons des clichés corrects avec une bonne gestion des contrastes et des détails. Nous regrettons toutefois des couleurs peu fidèles, comme c’est le cas ici sur les photos de forêt qui semblent un peu « délavées », mais rien de dramatique non plus.

Galaxy Z Fold 4

Galaxy Z Fold 4

Galaxy Z Fold 4

Galaxy Z Fold 4

Galaxy Z Fold 4

Galaxy Z Fold 4

Le zoom X3 remplit son office en offrant des photos maîtrisées. Signalons la présence d’un zoom optique X30 qui donne des résultats inexploitables, même après traitement logiciel. Le grand angle ne fait pas d’étincelles pour sa part.

Galaxy Z Fold 4
Zoom x0.6, zoom x1, zoom x3, zoom x30

Galaxy Z Fold 4
Zoom x0.6, zoom x1, zoom x3, zoom x30

L'autofocus se montre réactif, ce qui est appréciable pour prendre des sujets en mouvement comme des animaux ou des enfants.

Le Z Fold 4 se débrouille bien sur les gros plans. C’est parfait pour prendre des objets, des détails ou même des plats pour votre Instagram.

Galaxy Z Fold 4

Galaxy Z Fold 4

Le mode nuit ne nous a pas réellement convaincu. On note une amélioration de l’image, mais trop légère pour réellement nous satisfaire. Les photos nocturnes sont donc un peu difficiles. Nous sommes loin des performances du Pixel 6 Pro ou du Galaxy S22 Ultra.

Galaxy Z Fold 4
A gauche sans mode nuit, à droite avec mode nuit

Il faut ajouter à cela deux capteurs selfies. Celui à l’extérieur est de 2 mégapixels tandis que celui à l’intérieur (caché sous l’écran) ne fait que 4 mégapixels. Si le capteur extérieur remplit son contrat, on regrette un capteur intérieur très médiocre, ce qui ne permet pas de profiter pleinement des visios sur le grand écran. Vraiment dommage. Vu sa qualité, on aurait même préféré que Samsung choisisse de tout simplement s'en passer.

Galaxy Z Fold 4
Selfie avec le capteur de l'écran intérieur

Enfin, signalons que Samsung s’adapte encore une fois à son format hors du commun pour la partie photo. Il est par exemple possible de prendre des selfies en utilisant le capteur principal de 50 Mp. Lors de prises de clichés avec écran ouvert, One UI donne aussi la possibilité de voir les précédentes photos à gauche de l’écran ou un aperçu pendant que vous êtes en train de zoomer. Vraiment appréciable.

Galaxy Z Fold 4

Bref, une partie photo qui s’améliore, mais qui ne vient toujours pas titiller les ténors du marché comme le S22 Ultra ou les derniers Huawei. La gamme Z Fold revient de loin, mais pour ce tarif, nous aurions tout de même aimé avoir un module photo de haute volée. Nous avons au moins quelque chose de très correct, c'est déjà ça.

  • Amazon
    1559€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    1586.2€
    Découvrir l'offre
  • SFR
    1699€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    1782.2€
    Découvrir l'offre
  • Samsung
    1799€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    1799€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    1799€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    1799€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Une autonomie satisfaisante

Le Galaxy Z Fold 4 est doté d’une batterie de 4400 mAh. Cela paraît un peu juste lorsqu’on prend en compte la présence des deux écrans, mais à notre grande surprise, le terminal se débrouille plutôt bien. Lors d’une utilisation classique (un peu de navigation, de réseaux sociaux, de GPS, de jeu) le smartphone chargé à 100% le matin atteint entre 25% et 35 % de batterie au moment du coucher. Ce n’est pas incroyable, mais c’est correct.

Galaxy Z Fold 4

Cette performance est due à plusieurs choses. L’optimisation de la surcouche et du processeur, tout d’abord, mais surtout à l’utilisation qu’on fait du smartphone. L’écran extérieur, moins gourmand en énergie, est mis à contribution la moitié du temps, ce qui permet une certaine économie. Il faut cependant signaler que le smartphone tient un peu moins bien la cadence en jeu, la batterie fond comme neige au soleil lorsqu’un titre gourmand est lancé. N'espérez pas passer votre journée sur Genshin sans le recharger.

Z Fold 4

Samsung n’a jamais vraiment misé sur la charge rapide et le Z Fold 4 ne fait pas exception à la règle. Il est compatible avec la recharge de 25 Watts. Lors de notre test, nous avons mesuré une réalimentation de 1 à 100% en un peu plus d’une heure et quart. C’est beaucoup. A noter qu’aucun chargeur n’est fourni dans la boite.

Un format qui change la manière d’aborder l’objet smartphone

Le format particulier du Galaxy Z Fold 4 fait de lui un smartphone hors du commun. Si sur le tout premier modèle sorti en 2019, l’écran pliable avait plus tendance à être un gadget qu’autre chose, le constructeur a su améliorer sa formule au fil des ans pour proposer une expérience réellement satisfaisante aujourd’hui.

Galaxy Z Fold 4

Le Galaxy Z Fold 4 de Samsung change drastiquement notre manière d’aborder l’objet smartphone. Il combine en effet deux solutions en une : mobile avec l’écran extérieur et tablette avec l’intérieur. L’écran extérieur n’est pas une simple extension de l’autre affichage, puisqu’un utilisateur passera en moyenne 50% de son temps sur celui-ci. Dans la rue, le métro ou tout simplement pour jeter un œil rapide sur ses mails, il est inutile d’ouvrir en grand son Z Fold. On pourrait presque le considérer comme un vrai smartphone à part.

Galaxy Z Fold 4

L’écran intérieur, quant à lui, est utilisé principalement pour consommer du contenu (Netflix, jeu vidéo, Twitch…) ou travailler sereinement dans un environnement plus posé. Nous l’avons vu plus haut, le terminal a toutes les armes logicielles pour offrir une expérience appréciable à l’utilisateur dans ces conditions.

Galaxy Z Fold 4

Nous n’avons donc pas un écran principal et secondaire, mais bien deux terminaux quasiment égaux dans un seul et même produit. C’est bien là la grande force du Z Fold 4 : être un objet multifonction, à cheval entre le téléphone, la tablette et l’ordinateur. Qu’il est difficile de revenir à un téléphone « normal » après avoir goûté au Fold ! Ce produit est donc un pari réussi de la part de Samsung. D'autres constructeurs s'y essaient depuis quelques temps et on peut espérer que ce genre de smartphone devienne moins cher dans les prochaines années.

  • Amazon
    1559€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    1586.2€
    Découvrir l'offre
  • SFR
    1699€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    1782.2€
    Découvrir l'offre
  • Samsung
    1799€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    1799€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    1799€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    1799€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Note finale du test : Galaxy Z Fold 4

Le Galaxy Z Fold 4 peaufine une formule qui marche. Produit techniquement impeccable, il tient parfaitement son rang de terminal ultra-premium. Sa particularité réside bien sûr dans son format hors du commun, qui change drastiquement la manière d’utiliser son smartphone. L’écran pliable est loin d’être un simple gadget, mais un vrai plus qui permet de multiplier les usages. Un terminal exaltant qui n’en reste pas moins très cher. A réserver aux gros consommateurs de contenus qui souhaiteraient faire une folie.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !