L’histoire de l’homme qui a effacé 1535 sites avec une ligne de code était fausse

L’histoire a secoué le web en fin de semaine dernière. L’homme qui a effacé 1535 sites web a été la star d’internet pendant deux jours. Le monde entier en a parlé. Finalement tout était faux. C’était une blague. On y a tous cru.

homme code canular

Pendant deux jours l’histoire de cet entrepreneur italien a fait le tour du monde. Marco Marsala, responsable d’un service d’hébergement de sites web a posté sur un forum spécialisé un message pour le moins surprenant.

Il y expliquait avoir accenditellement supprimé la totalité des données de ses serveurs en tapant une simple ligne de code. Au total, 1535 de ses clients auraient vu leurs données en ligne supprimées et donc leurs sites internet. Autant dire l’entrepreneur italien avait tout simplement signé l’arrêt de mort de son entreprise en quelques caractères seulement.

Evidemment, il a été la risée du web pendant tout le week-end. Mais finalement, il nous aura bien eus. Car toute cette histoire est fausse. Comme le rapporte France Info, les journalistes du journal La Repubblica ont étudié le sujet plus en profondeur.

Ils sont ainsi parvenus à retrouver le fameux Marco Marsala qui a accepté d’avouer la supercherie. Il a en effet expliqué au journal italien qu’il avait voulu prendre les internautes à leur propre jeu et s’offrir une publicité gratuite avec une info bidon mais très virale.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a réussi un joli coup. Nous sommes tous tombés dans le panneau comme des bleus. Non seulement l’entrepreneur n’a pas perdu ses 1535 clients mais il va certainement en gagner un bon paquet grâce à cet énorme coup de pub. En France ce genre de pratique pourrait bientôt être condamné, des députés souhaitant sanctionner le buzz s’il est basé sur des éléments totalement faux.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Microsoft Edge va supporter les extensions Chrome

Microsoft Edge va supporter les extensions disponibles pour Google Chrome quand le développement de la prochaine version du navigateur, avec le moteur de rendu Chromium, sera achevé. Cette nouvelle mouture ne devrait d’ailleurs pas être seulement disponible sur les ordinateurs…