HarmonyOS sera compatible avec tous les smartphones sous EMUI 11

Huawei vient de révéler que tous les smartphones compatibles avec EMUI 11 bénéficieront de la mise à jour vers HarmonyOS lorsque cette dernière sera disponible. Une quarantaine de smartphones Huawei et certains smartphones Honor seront ainsi éligibles.

HarmonyOS

HarmonyOS 2.0, l'alternative à Android de Huawei, est désormais officielle. Le système d'exploitation était jusqu'ici réservé à l'internet des objets, mais devrait faire tourner un premier smartphone du constructeur dès 2021. Pensé comme un système open source, HarmonyOS 2.0 est basé comme Android sur un microkernel. Il dispose néanmoins de mécanismes de communications entre les processus plus rapides que la solution QNX voire même que ce que propose le microkernel du futur système d'exploitation Google Fuchsia.

Tous les smartphones déjà compatibles avec EMUI 11 pourront avoir HarmonyOS

Huawei compte bien le positionner comme un sérieux concurrent d'Android, et pour cela, la firme a déjà prévu de le proposer rapidement sur une vaste gamme de produits. On devrait ainsi retrouver à plus ou moins court terme HarmonyOS 2.0 sur davantage de télévisions, haut-parleurs connectés et montres, entre autres. Huawei mise sur cette large distribution pour faire apparaître le système comme plus flexible et donc intéressant aux yeux des développeurs.

Dès lors, outre un futur smartphone à venir en 2021, Huawei compte bien proposer HarmonyOS 2.0 sur le plus de smartphones possible. Et c'est dans ce contexte qu'un représentant de la marque a confirmé qu'une quarantaine de smartphones compatibles avec EMUI 11 bénéficieront de la mise à jour vers HarmonyOS lorsqu'elle sera disponible. Ce que le responsable ne dit pas, en revanche, c'est si les utilisateurs auront vraiment le choix.

Car la raison d'être de HarmonyOS c'est évidemment le contexte tendu des relations entre les Etats-Unis et la Chine, et tout particulièrement les lourdes sanctions visant Huawei. Le constructeur chinois a longtemps surfé sur la mondialisation pour doper son business mobile, en choisissant l'écosystème Android et en basant ses produits sur l'architecture propriétaire ARM. Néanmoins, à mesure que les sanctions tombent, la firme est de plus en plus contraintes dans ses choix.

Lire également : Huawei EMUI 11 – nouveautés, date de sortie, téléphones compatibles, toutes les infos sur la nouvelle interface

Et n'a d'autre option que de développer des alternatives au système d'exploitation Android et à la suite d'applications Google – sans que l'on sache encore comment la firme pourra continuer à proposer des smartphones dotés de puces Kirin technologiquement très avancées.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
huawei qualcomm
Huawei privilégie Qualcomm pour remplacer ses puces Kirin

Le président tournant de Huawei a déclaré mercredi que la chaîne d’approvisionnement de l’entreprise subissait une attaque violente de la part des États-Unis. Il a exhorté Washington à lever les restrictions commerciales qui nuisent aussi bien au géant chinois qu’à…

Huawei P40
Huawei promet des smartphones qui se rechargent au laser d’ici 2023

Huawei vient de breveter une nouvelle technologie permettant de recharger des smartphones ou des drones à l’aide de faisceaux lasers. Selon le constructeur, la recharge laser devrait débarquer d’ici les 2 ou 3 prochaines années. Bien que la recharge sans…

huawei smartphone amd
AMD pourrait sauver les smartphones Huawei

AMD pourrait venir en aide à Huawei à concevoir à nouveau des smartphones. Le fondeur américain est en effet titulaire d’une licence commerciale qui l’autorise à travailler avec les entreprises présentes dans la liste noire du gouvernement américain où se…