Google teste un nouveau réseau social malgré l’échec de Google+

Google est en train de tester Shoelace, un nouveau réseau social qui mise sur la notion d’hyperlocal. Shoelace est un projet de Google Area 120, une section de la firme qui teste des projets expérimentaux. Il ne serait uniquement accessible que sur smartphone. A-t-il de meilleures chances que le feu réseau social Google+ ?

Surprise : Google caresse l’espoir de lancer un nouveau réseau social ! Après l’échec cuisant de Google+ que la firme a finalement décidé de fermer en avril dernier, rien ne laissait pourtant penser que Google tenterait un quelconque retour dans ce secteur. Or, il ne semble pas que l’ambition de cette application soit du même niveau que celle de Google+.

Google teste un nouveau réseau social, Shoelace, un anti-Google+ qui mise sur l’humain

Shoelace (comprenez lacets) est en réalité l’un des projets de Google Area 120, un groupe qui travaille sur des projets expérimentaux dont nombre ne débouchent jamais sur quelque chose de grand public. Cette division qui est également à l’origine de projets comme Schemer, très proche du concept de Shoelace.

Le concept de ces applications, c’est de miser sur le local pour favoriser les nouvelles rencontres et faire grandir votre cercle social. Shoelace fait matcher votre profil avec celui d’utilisateurs autour de vous, en se basant sur vos centres d’intérêts et les leurs. Puis incite à les rencontrer lors d’événements.

Pour l’heure, Shoelace est test accessible uniquement sur invitation, et ne fonctionne de toute façon que dans certains quartiers de New York. Les concepteurs semblent vouloir miser sur un déploiement lent pour enrichir au maximum l’expérience. D’autant que Shoelace fonctionne en partie grâce à une équipe d'employés qui choisissent chaque jour manuellement des activités pour la communauté.

Par ailleurs, l’identité de chaque personne qui rejoint la communauté est vérifiée. Reste à savoir si Google validera ou non ce projet et sous quelle forme. Pour vous donner une idée de ce qui pourrait suivre, Area 120 avait par exemple créé une application, Reply, qui avait développé les réponses intelligentes (Smart Reply) qui ont depuis été intégrées à Gmail.

Lire également : Facebook, Google – d’anciens employés se déconnectent pour se révolter contre les réseaux sociaux

Que pensez-vous de Shoelace ? Le projet vous intrigue-t-il ? Partagez votre ressenti dans les commentaires.

Source : Android Police

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook cache un code secret dans vos photos pour vous espionner

Facebook intègre aux photos publiées sur le réseau social un code secret, révèle un chercheur en cybersécurité australien. D’après l’expert, ces lignes de code permettent au géant californien de pister les images une fois qu’elles sont partagées en dehors de…

Instagram : pourquoi les likes sont désormais cachés ?

Instagram commence à cacher les likes sur les publications, mais aussi le nombre de vues sur les vidéos. Testée dans un premier temps au Canada, cette nouveauté s’étend à d’autres pays en attendant sa généralisation. Tout le monde ne l’accueille…

Twitter en panne pendant une heure : que s’est-il passé ?

Twitter était inaccessible pendant environ une heure dans la soirée du jeudi 11 juillet 2019. Le réseau social évoque un « changement de configuration interne » comme cause du problème technique. Pour le plus grand bonheur de Donald Trump, tout est désormais…

Instagram affiche désormais une popup anti-harcèlement en cas d’insultes

Instagram lance plusieurs fonctionnalités contre le harcèlement : l’application affiche désormais un message incitant l’utilisateur à modifier son message lorsqu’il poste des insultes, mais offre également un nouvel outil, « Restrict » aux utilisateurs pour bloquer ou restreindre les commentaires malveillants postés…

Instagram assure ne pas espionner vos messages

Instagram n’espionne pas vos messages pour vous diffuser des pubs ciblées, assure Adam Mosseri, le patron du réseau social. La plateforme, tout comme Facebook ou encore Google sont régulièrement accusés d’être envahissants sur la vie privée des utilisateurs. Jusqu’où vont-ils…