Google Play Store : un dangereux malware accédait au presse-papiers d’Android pour voler des cryptomonnaies

Maj. le 19 juin 2019 à 10 h 27 min

La société de sécurité informatique ESET a identifié un malware de type Clipper sur le Play Store d’Android. Ce dernier dérobait les cyptomonnaies de ses victimes via un procédé très astucieux qui consiste à faire irruption dans le presse-papiers pour remplacer des adresses de portefeuille.

google play store applications android malware bancaire

Google procède régulièrement au nettoyage du Play Store qui cache souvent des malwares en tout genre. Mais c’est la première fois qu’une application malveillante de type Clipper a été identifiée sur la plateforme selon la société ESET, connue pour son logiciel antivirus NOD32. Un Clipper est un type de malware qui opère en accédant au presse-papiers de la machine des victimes. Le but est de remplacer l’adresse de portefeuille utilisée lors d’un transfert de cryptomonnaie. Ce faisant,  les attaquants arrivent à détourner les fonds vers une adresse autre que celle du destinataire légitime.

Quand le Play Store abrite un malware voleur de cryptomonnaies

Pour des raisons de sécurité, les adresses de portefeuille de cryptomonnaies sont constituées de longues chaînes de caractères très difficiles à mémoriser ou à saisir. Pour cette raison, la plupart des utilisateurs préfèrent copier et coller ces adresses plutôt que d’avoir à les saisir caractère par caractère lorsqu’ils en ont besoin.

C’est ici que sévissent les malwares de type Clipper puisqu’ils sont conçus pour remplacer les adresses par celles des attaquants au cours d’une transaction. Une manière très astucieuse de voler des cryptomonnaies aux victimes. Dans le cas d’espèce, les hackers ont incité les utilisateurs à installer une application malveillante qui imitait un service de cryptomonnaie légitime appelé MetaMask. Ce service permet aux utilisateurs de gérer facilement leur portefeuille en faisant fonctionner des applications Ethereum décentralisées directement dans leur navigateur internet.

Seulement, MetaMask existe à ce jour uniquement sous la forme d’une extension web et n’a jamais été développée si pour Android, ni pour l’App Store d’iOS. Il a pourtant été identifié sur le Google Play Store par les experts d’ESET qui ont étudié son mode opératoire. Il s’agissait ni plus ni moins d’un clone malveillant qui modifiait l’adresse des portefeuilles via le presse-papiers d’Android.

À l’heure où ces lignes sont en train d’être écrites, le malware n’est plus disponible sur le Play Store. Google n’a donc pas tardé à l’évincer du market après avoir été alerté par les spécialistes d’ESET.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Coronavirus : le bitcoin a perdu plus de 30% de sa valeur en 24H !

Le coronavirus ne touche pas que les marchés financiers traditionnels. En l’espace de seulement 24 heures, le cours du bitcoin s’est effondré de plus de 30% pour s’afficher à moins de 4000 euros ce vendredi matin. Le bitcoin a rapidement entraîné…

La Banque de France va tester une cryptomonnaie nationale dès 2020

La Banque de France veut créer une cryptomonnaie nationale, et annonce le lancement de tests dès l’année 2020. Initialement cette monnaie numérique sera principalement réservée aux grosses transactions, mais pourrait peu à peu se muer en une sorte d’euro électronique….

Facebook Libra : PayPal lâche déjà l’affaire

La rumeur lancée par le Wall Street Journal se confirme. PayPal a annoncé vendredi qu’il quitte la Libra Association qui regroupe les membres fondateurs de la cryptomonnaie que Facebook souhaite lancer l’année prochaine. Le retrait de PayPal constitue un nouveau…