Le Google Play et l’App Store arnaquent-ils les développeurs français ?

Le Google Play et l’App Store sont dans le viseur des autorités françaises, qui les accusent d’arnaquer les développeurs français. Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a annoncé qu’il allait déposer une plainte contre Apple et Google pour « pratiques commerciales abusives ». Selon lui, les deux magasins d’applications « imposent leurs tarifs », « récupèrent les données » et « peuvent modifier unilatéralement les contrats ». Apple et Google ont répondu. 

play store applications

Apple et Google ont réagi aux déclarations du ministre de l’Economie Bruno Le Maire. Il dévoilait au micro de RTL le mercredi 14 mars 2018 que l’État français allait assigner en justice Apple et Google pour « pratiques commerciales abusives » et que les deux géants américains pourraient être condamnés à payer « plusieurs millions d’euros » d’amende.

Bruno Le Maire expliquait qu’il s’appuyait sur une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pour porter cette plainte. Selon lui, celle-ci a démontré un « déséquilibre significatif » dans les relations entre Apple et Google d’un côté et les développeurs français de l’autre. « Ils se voient imposer des tarifs. Google et Apple récupèrent les données, peuvent modifier unilatéralement les contrats avec les développeurs. Tout ça est inacceptable« , estimait le ministre.

Le Google Play et l’App Store défendus par Google et Apple

Google a contre-attaqué et conteste les accusations dont il est la cible, présentant son Google Play comme au contraire un formidable service pour les développeurs. « Avec plus de 1000 téléchargements par seconde, Google Play est un excellent moyen pour les développeurs […] de proposer leurs applications aux utilisateurs du monde entier. Nous avons collaboré avec la DGCCRF sur de nombreux sujets ces dernières années, y compris sur Google Play. Nous considérons que nos conditions sont conformes à la législation française et nous sommes prêts à expliquer notre position devant les tribunaux« , a déclaré un porte-parole.

Même son de cloche du côté d’Apple, qui présente l’App Store comme un outil sur lequel peuvent se reposer les développeurs. « Nous sommes fiers d’avoir de solides relations avec des dizaines de milliers de développeurs à travers la France, qui ont gagné 1 milliard d’euros sur l’App Store. […] Cela n’a été possible que grâce à l’investissement d’Apple dans iOS, les outils de développement et l’App Store« , a communiqué Apple.

La firme de Cupertino a également répondu aux accusations portant sur la récupération de données. « Apple a toujours défendu la confidentialité et la sécurité des utilisateurs et n’a pas accès aux transactions des utilisateurs avec des applications tierces« , affirme-t-elle. Apple confie être prêt à s’expliquer devant la justice sur tous les faits qui lui sont reprochés.

Il est vrai que le Google Play et l’App Store sont de formidables tremplins pour les développeurs, mais cela n’empêche pas Apple et Google de devoir respecter les lois françaises. On attend donc de voir quels arguments et quelles preuves seront avancés par la France au tribunal. Spotify et Deezer avaient déjà demander à l’UE de sévir contre Apple pour « abus de position dominante » à cause des commissions qu’il s’adjuge lors des achats et abonnements via l’App Store.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple rappelle des iPhone X pour un problème d’écran tactile

Apple lance un programme de remplacement pour l’iPhone X, dont certains modèles souffrent d’un module écran défaillant. Celui-ci cause des problèmes tactiles avec un écran qui ne répond plus ou mal au toucher ou qui au contraire répond sans qu’aucune…